menu

Tumaker et l’impression 3D à partir de granulés

Publié le 18 octobre 2021 par Philippe G.
tumaker

Alors que l’impression 3D est désormais utilisée dans de nombreuses industries, de plus en plus d’entreprises intègrent la fabrication additive dans leur processus de production. La majorité du temps, les sociétés optent pour le procédé FDM, en raison de sa facilité d’utilisation et de son faible coût. Si l’usage de filaments est la méthode la plus répandue, il est également possible d’avoir recours à des granulés de plastique. Et parmi les entreprises à avoir développé des solutions d’impression à partir de granulés, on retrouve la société espagnole Tumaker, qui a pour principal avantage d’adapter ses solutions aux besoins des clients, en proposant une machine entièrement personnalisable. Pour en savoir plus sur l’activité de Tumaker et sa singularité sur le marché de la fabrication additive, nous nous sommes entretenus avec Rubén García, co-dirigeant de Tumaker.

3DN : Pouvez-vous vous présenter et expliquer votre rôle chez Tumaker ?

Je m’appelle Rubén García et je suis le PDG du groupe IT3D, l’une des deux entreprises qui, avec Indart 3D, gèrent la marque Tumaker depuis la mi-2020. Chez Tumaker, nous nous consacrons essentiellement au développement de solutions spécifiques pour les utilisateurs d’impression 3D. Comme nous aimons le dire, nous avons ce que tout le monde a, mais nous avons des développements exclusifs que nous sommes les seuls à avoir.

Rubén García à côté de l’imprimante 3D DUAL.

3DN : Tumaker est expert en fabrication additive à partir de granulés, pouvez-vous nous en dire plus sur la gamme d’imprimantes 3D Dual ? Quels avantages cette technologie apporte-t-elle à l’industrie ?

En effet, l’impression 3D avec des granulés est l’un des éléments qui nous différencie des concurrents, avec l’impression DUAL avec des têtes doubles indépendantes. En fait, nous parvenons à briser la barrière des matériaux dans l’impression 3D. Nous pouvons imprimer avec des matériaux qui n’existent pas en filament, des matériaux développés par le client lui-même ou des matériaux qui nécessitent des certifications ou des approbations spécifiques pour être utilisés dans divers secteurs. Il s’agit sans aucun doute d’un outil indispensable dans les départements de développement de nouveaux matériaux, dans les universités, dans les entreprises de secteurs tels que l’automobile, le ferroviaire ou l’aéronautique, dans le secteur de la santé, dans les centres technologiques, etc.

3DN : Quelles sont les possibilités d’une entreprise lorsqu’il s’agit d’adapter les solutions de fabrication à son activité ? Pouvez-vous nous présenter une réussite qui en témoigne ?

Aujourd’hui, toute entreprise a la possibilité d’adopter la fabrication additive dans son activité. Nous avons des exemples de réussite dans des secteurs variés comme le textile, l’automobile, l’éducation, la recherche, la mécanique, la décoration, la construction, la publicité, la mise en bouteille, la chimie, l’alimentation, la défense, etc. Je n’ose pas définir un seul secteur qui ne puisse pas mettre en œuvre l’impression 3D dans son processus de production.

Parmi les réussites significatives, nous pouvons citer l’Université de Vigo qui a utilisé l’impression 3D à partir de granulés dans ses processus de recherche biomédicale (vous pouvez lire l’histoire complète sur notre blog). Un autre cas de réussite dans l’utilisation de notre imprimante 3D à granulés pour la recherche de nouveaux matériaux est celui de Repsol Química.

Du côté industriel, nous avons le cas de Power Electronics pour la fabrication de pièces spécifiques pour les chargeurs électriques ou Flekos, une petite industrie textile presque centenaire qui utilise l’impression 3D pour la fabrication de pièces spécifiques destinées au tissage.

Crédits photo : Tumaker

3DN : Comment voyez-vous le domaine du développement de nouveaux matériaux grâce aux avancées des technologies de fabrication additive ?

Sans aucun doute, l’apparition de notre imprimante à granulés a signifié un avant et un après. Il faut tenir compte du fait qu’avec cet équipement, nous n’avons pas besoin de transformer le plastique sous forme de filament. Cela permet de gagner du temps, de réduire les coûts et, surtout, d’éviter que le matériau ne se dégrade au cours du processus de transformation. La plupart des universités espagnoles ayant un département de nouveaux matériaux disposent de notre équipement. De plus, des universités allemandes et des centres de recherche de grand prestige en Suisse, en Espagne et en Colombie, comptent sur cette imprimante pour leurs recherches.

3DN : Où voyez-vous Tumaker dans les 5 prochaines années ?

Nous considérons Tumaker comme l’un des principaux acteurs du secteur. Nous continuerons à proposer des solutions alternatives et spécifiques pour des besoins particuliers. Cela signifie que nous serons en mesure de fournir à nos clients des services de conseil au préalable afin d’adapter les solutions à leurs besoins réels. En ce qui concerne les développements futurs, nous aimerions souligner le nouveau service de développement et de fabrication d’imprimantes personnalisées. Ce travail de conseil technologique est basé sur les exigences du client dans le but de fabriquer des équipements spécifiques qui ne peuvent être trouvés sur le marché.

Enfin, nous aimerions ajouter qu’aux salons ADDIT 3D à Bilbao et au FORMNEXT nous présenterons un équipement totalement disruptif qui n’existe pas actuellement sur le marché. Une imprimante qui rompt avec les schémas actuels du secteur. Je ne peux malheureusement pas en dire plus, mais j’invite tout le monde à nous rendre visite à ces deux salons et à venir découvrir toute la gamme de solutions que nous proposons.

3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Je tiens simplement à remercier nos partenaires et nos clients pour la confiance qu’ils nous ont témoignée pendant cette période. Pour notre part, nous restons fermes dans notre volonté de ne pas stagner et de continuer à innover pour pouvoir offrir des équipements et des solutions qui s’adaptent réellement à ce que demandent nos clients. Vous pouvez trouver plus d’informations sur Tumaker ici.

Que pensez-vous du procédé de Tumaker ? N’hésitez pas en tout cas à partager vos commentaires sur ce projet dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you