menu

TNO dévoile son procédé d’impression 3D continue

Publié le 16 mars 2015 par Alex M.

Basée aux Pays-Bas, TNO est une société spécialisée dans la recherche sur les technologies innovantes. Aujourd’hui la compagnie présente un nouveau procédé d’impression 3D continue permettant de fabriquer une centaine de produits différents en quelques minutes.

La technologie de TNO inclut une centaine de plateformes d'impression mobiles

La technologie mise au point par TNO inclut une centaine de plateformes d’impression mobiles

Le premier prototype développé par la firme est une imprimante 3D composée de 100 plateaux d’impression de 75 x 50 mm rattachés à un circuit se déplaçant à la vitesse de 2 mètres/s. Proche de la technologie MultiJet de 3D Systems (ou PolyJet chez Stratasys), le procédé mis au point par TNO repose sur la déposition de minuscules gouttelettes de polymères (de l’ordre de 30 microns) durcies par l’effet d’une source de lumière.

« Quand vous regardez la plupart des procédés actuels de fabrication additive, ils sont très séquentiels. Ils commencent par déposer une couche de poudres, puis dans un deuxième temps ils préchauffent, et troisièmement ils impriment ou ils réalisent le frittage de la poudre, » explique René Houden de chez TNO. « Vous pouvez imaginer, chaque étape du procédé est en vérité en attente de la fin d’une autre étape. C’est une perte de temps importante. Et tout ce temps que vous ne passez à produire, c’est du temps que vous ne passez pas à construire. »

En vidéo, la présentation du procédé d’impression 3D continue développé par TNO :

Depuis plusieurs mois maintenant, le fabricant américain 3D Systems travaille sur une technologie similaire d’impression 3D à la chaîne dénommée ‘High Speed Fab Grade’ (voir notre article dédié). En divisant les temps de fabrication par cinquante, le procédé qui repose sur la combinaison d’une tête d’extrusion fixe et d’un plateau mobile, démontre comment l’impression 3D en continue s’annonce comme le futur de l’impression 3D industrielle.

« Nous avons construits cette machine pour démontrer aux gens que ce n’est pas juste une fiction. C’est réellement faisable, » explique René Houden. À l’heure actuelle, le procédé est toujours en cours de tests alors que TNO recherche des investisseurs et des partenaires potentiels pour co-développer la technologie et trouver rapidement des applications industrielles.

Plus d’informations sur le site de TNO.

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook Twitter Google+ ou LinkedIn

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. […] dans l’innovation technologique de l’institut TNO, ce dernier dévoilant récemment Hyproline, un système de production en masse de pièces métalliques imprimées en 3D. Dans un précédant […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK