menu

Thales installera une usine d’impression 3D métal au Maroc

Publié le 9 décembre 2015 par Alex M.

Le français Thales, groupe industriel spécialisé dans l’Aéronautique, le Transport, la Défense et la Sécurité, dévoilait hier l’ouverture prochaine d’une usine spécialisée en fabrication additive métallique au Maroc. Cette initiative s’inscrit dans le Plan d’Accélération Industrielle 2014-2020 lancé par le gouvernement marocain et qui vise à créer un large écosystème dédié à l’innovation en partenariat avec de grands groupes industriels et des acteurs locaux.

article_thales_casablanca3

Cette collaboration s’inscrit au sein du Plan d’Accélération Industrielle 2014-2020 du Maroc lancé par Moulay Hafid Elalamy

Sans toutefois préciser quels modèles de machines seront utilisées, Thales devrait très certainement recourir à des imprimantes 3D à frittage ou à fusion de poudre, permettant de créer des pièces à partir d’alliages métalliques. L’utilisation de cette technologie permettra « d’engendrer une réduction des délais de développement et de fabrication de pièces à haute valeur ajoutée en alliages métalliques complexes pour les domaines de l’aéronautique et du spatial ».

« Ce centre de compétence va nous permettre de bénéficier d’un écosystème de fournisseurs industriels performant dans le domaine de la mécanique pour répondre à l’ensemble de nos besoins et exigences en termes de matériaux, de performances et de reproductibilité propres aux marchés de l’aéronautique et de l’espace » commente Pierre Prigent, Directeur de Thales au Maroc.

La construction de l’usine, implantée à Casablanca, démarrera dès l’année prochaine avec une ouverture officielle prévue pour 2018. La création de cette usine viendra compléter des premières actions lancées par Thales et visant à maîtriser cette technologie au sein du groupe, notamment en France.

L'usine de Thales spécialisée en impression 3D métal ouvrira ses portes en 2018

L’usine de Thales spécialisée en impression 3D métal ouvrira ses portes en 2018

« Ce projet consolide la position du Royaume du Maroc en tant que plateforme incontournable, complétant ainsi son écosystème aéronautique, par l’introduction de cette technologie, qui façonnera sans nul doute le futur de l’industrie aéronautique » expliquait de son côté Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique du Maroc.

Le 6 décembre dernier, Thales Alenia Space, en partenariat avec Altran Italia et l’Institut Italien de Technologies, installait une imprimante 3D au sein de la station spatiale internationale, capable de fonctionner dans des conditions gravitationnelles extrêmes. Une avancée majeure visant à concurrencer un projet similaire développé par la NASA en partenariat avec la firme Made in Space.

Plus d’informations sur le site de Thales Group ICI

Comment l’industrie peut-elle tirer profit de la fabrication additive métal ? Partagez votre opinion en commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. […] investissement intervient quelques mois après les annonces des groupes Thales, Michelin ou encore General Electric d’ouvrir des usines similaires visant à renforcer […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you