menu

Le designer Yinka Ilora a conçu un terrain de basket imprimé en 3D

Publié le 11 juin 2021 par Philippe G.

Pour beaucoup, ces derniers mois furent compliqués à vivre, principalement à cause de la pandémie et du stress qu’elle a provoquée chez de nombreuses personnes. Mais alors que la crise sanitaire semble toucher à sa fin, les initiatives pour redonner du baume au coeur aux citoyens se multiplient, et c’est notamment le cas en Angleterre. Afin de redonner de la joie aux habitants de Londres, le quartier financier de Canary Wharf a demandé au designer Yinka Ilori, reconnu pour ses créations colorées, de concevoir un terrain de basket public au coeur du quartier. Pour briser les codes et offrir aux habitants du quartier un terrain original et haut en couleur, l’artiste a eu recours à une méthode rarement utilisée pour la construction d’infrastructure sportive : la fabrication additive. 

Bien plus petit que les terrains traditionnels, le terrain de basket imprimé en 3D et imaginé par Yinka Ilori est conçu pour les matchs de basket à 3 contre 3. Il ne possède qu’un seul panier, et ne peut donc accueillir que 6 joueurs au lieu de 10. L’artiste confie avoir beaucoup réfléchi à la conception du terrain, notamment pour les motifs colorés mais aussi pour le slogan “Be the best you can be”. À travers cette devise, le designer appelle tous les sportifs privés de sport durant la pandémie à retrouver leurs habitudes. « Le but pour moi était d’apporter un sentiment d’espoir et de positivité dans la salle. Tout ce que vous pouvez faire, c’est donner le meilleur de vous-même. Je pense que cela s’applique à tout ce que nous faisons dans notre vie » explique le Londonien.

terrain de basket imprimé en 3D

Le designer Yinka Ilori au milieu de son terrain de basket imprimé en 3D (crédits photo : Matt Alexander et Sean Pollock).

Un terrain conçu à partir de dalles imprimées en 3D

Comme vous pouvez le constater, le terrain de basket de Yinka Ilori attire tous les regards. Contrairement aux terrains traditionnels, le sol du court n’est pas fait de bois ou de béton, mais de dalles imprimées en 3D à partir de polypropylène. Ces dalles, conçues par la société britannique OnCourt, ont pour avantage d’être plus durables. En effet, les marquages du terrain ont été intégrées dans le matériau lui-même, de sorte à ce que les couleurs soient plus résistantes que s’ils avaient été peints. À ce sujet, M. Ilori précise : « Les couleurs utilisées sur le terrain sont très vives et je pense qu’elles vont durer. Néanmoins, il s’agit toujours d’un terrain de sport, ce qui signifie qu’il y aura de l’usure.« 

De plus, OnCourt affirme que le sol imprimé en 3D, appelé Traction², offre une meilleure adhérence et réduit la tension sur les genoux et les chevilles des joueurs. Cependant, aucune information supplémentaire n’a été transmise sur le processus d’impression 3D. Ce projet est une première dans l’histoire du sport,  auparavant aucun terrain n’avait jamais été construit à l’aide de l’impression 3D. Une fois de plus la fabrication additive démontre l’étendue de ses possibilités et à quel point elle est peut se montrer déterminante dans de nombreuses applications.

3D-Druck Basketballplatz

Les dalles imprimées en 3D (crédits photo : Matt Alexander et Sean Pollock)

Que pensez-vous du terrain de basket imprimé en 3D ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D