menu

Les tendances de la fabrication additive en 2020 : 3D Hubs donne ses prévisions

Publié le 4 février 2020 par Mélanie R.
tendances 3D hubs

Le service de fabrication en ligne 3D Hubs vient de publier un rapport sur les tendances de la fabrication additive pour 2020, s’appuyant sur différentes études réalisées ces dernières années sur le marché et les données de ses clients. Le constat est clair : le marché devrait connaître une croissance annuelle de 24% sur les 5 prochaines années, atteignant une valeur de $35 milliards en 2024, et doubler sa taille tous les 3 ans. Parmi les tendances marquantes, notons le recours croissant à des services de fabrication en ligne, mais aussi l’essor de startups internationales et l’utilisation de plus en plus importante des technologies 3D pour de la production en série en opposition à des applications de prototypage rapide.

On vous l’avait déjà évoqué en fin d’année 2019 : la fabrication additive est davantage intégrée dans les processus de production à l’échelle industrielle, dans des secteurs comme l’aéronautique, l’automobile, le médical ou encore les biens de consommation. Elle apporte plus de personnalisation, d’agilité ou encore de complexité dans les produits conçus. Une forte tendance identifiée par le nouveau rapport de 3D Hubs qui montre que trois fois plus de professionnels ont recours à l’impression comparé il y a trois ans. 

Les entreprises ont recours à la fabrication additive pour de la production en série (crédits photo : HP)

Les principales tendances identifiées par 3D Hubs

Il n’est pas étonnant que 3D Hubs fasse un focus sur les services de fabrication étant donné son corps de métier. L’entreprise, qui a récemment ouvert des bureaux à Paris, affirme qu’ils représentent aujourd’hui 34% du marché, juste derrière les fabricants d’imprimantes 3D (38%). Elle poursuit en expliquant que beaucoup d’industriels préfèrent se tourner vers ce type de services plutôt que d’investir dans des solutions de fabrication additive en interne. Il est intéressant de voir qu’en Europe, 3D Hubs a produit 23 000 pièces imprimées en 3D dont 15 000 en France. En volume, ce sont principalement des projets de prototypage rapide qui ont été réalisés avec de nombreuses pièces produites en PLA, ABS et PETG mais en valeur, les entreprises se sont davantage tournées vers des matériaux d’ingénierie et du métal. Enfin, 40% des pièces commandées le seraient pour des besoins de production en série. 

Une autre tendance observée par 3D Hubs est l’augmentation du montant des investissements réalisés par les startups de l’impression 3D : ils s’élèvent à $1,1 milliards en 2019 seulement, preuve que le marché bouge et propose de constantes innovations. Deux tiers de ces jeunes pousses sont des fabricants de machines – on retrouve parmi eux d’anciennes startups comme Desktop Metal qui a levé $160 millions en 2019, Formlabs ou encore Carbon.

Le nombre de pièces imprimées en 3D par 3D Hubs en Europe (crédits photo : 3D Hubs)

Quelques limites soulignées

Alors que les années précédentes mettaient en avant la croissance de la fabrication additive métal, il semblerait que 2020 soit plus prudente : selon le rapport, l’expansion de l’impression 3D métal ralentirait progressivement. En effet, selon une étude menée par Roland Berger, la plupart des utilisateurs déclarent avoir quelques problèmes à utiliser pleinement leurs machines et à atteindre des niveaux de production suffisamment importants. Etant donné les coûts d’investissement élevés associés, la technologie ne séduirait pas autant que des procédés polymères par exemple.

Enfin, force est de constater que les ventes d’imprimantes 3D de bureau sont en baisse, preuve que la technologie n’est pas adaptée aux particuliers. Il s’agit surtout ici de machines à dépôt de matière fondue, souvent disponibles à moins de 500€ sur le marché. Vous pouvez retrouver l’ensemble du rapport sur le site de 3D Hubs.

Crédits photo : 3D Hubs

*Photo de couverture : pièce imprimée en 3D sur une machine Concept Laser (crédits : 3D Hubs)

Que pensez-vous des tendances de l’impression 3D identifiées par 3D Hubs ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. N’hésitez pas à nous suivre sur Facebook ou Twitter !

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Romuald dit :

    Il y a une petite coquille. Ce n’est pas 23000 mais bien 230 000 pièces imprimées en Europe selon 3D Hubs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you