menu

Tailor Surgery et l’utilisation de la fabrication additive comme outil en médecine

Publié le 21 juillet 2023 par Tom Comminge
Tailor Surgery

Les applications de l’impression 3D dans le secteur médical sont de plus en plus nombreuses. Aujourd’hui, il peut être utilisé pour créer des dispositifs médicaux personnalisés pour chaque patient, tels que des prothèses, des orthèses et des implants personnalisés. De plus, la fabrication additive sert également d’outil dans les opérations les plus complexes car elle permet la création de modèles et de guides chirurgicaux très détaillés. En Espagne, la technologie 3D devient de plus en plus importante. De nombreux hôpitaux, universités, laboratoires de recherche et centres de santé profitent déjà de cette méthode de fabrication. L’une de ces organisations médicales espagnoles est Tailor Surgery. Pour cette raison, nous avons discuté avec son équipe pour en savoir plus sur l’utilisation de l’impression 3D en médecine.

3DN : Pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre relation avec l’impression 3D ?

Dr Ferran Fillat

Je suis Ferran Fillat Gomà, spécialiste en chirurgie orthopédique et traumatologie. J’ai fait ma thèse de doctorat sur l’application de l’impression 3D dans mon domaine, en particulier comment l’impression 3D influence l’amélioration du diagnostic des fractures de l’humérus proximal. J’ai tout de suite réalisé que l’impression 3D pouvait avoir de multiples applications en traumatologie. Parallèlement à la thèse de doctorat, j’ai décidé de promouvoir le laboratoire de planification chirurgicale numérique actuellement connu sous le nom de 3DPTLab de l’Institut de recherche de l’hôpital Parc Taulí. À partir de là, j’ai commencé différentes lignes de recherche liées à l’impression 3D et à l’application clinique. Actuellement, le laboratoire 3D de l’hôpital réalise plus de 22 projets de recherche, dont l’objectif est de fournir des preuves scientifiques de l’application de cette technologie dans d’autres spécialités, pas seulement en traumatologie.

3DN : Comment est née l’idée de créer Tailor Surgery ?

La chirurgie sur mesure est née d’un besoin clinique. Nous avons vu qu’avec l’impression 3D il était possible de réaliser des traitements personnalisés en chirurgie orthopédique. Actuellement, la chirurgie orthopédique et traumatologique est une spécialité, dans laquelle la plupart des traitements que nous réalisons au bloc opératoire nécessitent l’utilisation d’implants. Malgré le fait que la technologie existe aujourd’hui pour les personnaliser, la grande majorité des chirurgies sont réalisées avec des implants standards. Ce que font les techniques actuelles, c’est d’adapter le patient à l’implant. Le principal avantage que nous offre l’impression 3D est que nous pouvons adapter l’implant à chaque patient. De plus, comme elle nécessite d’effectuer au préalable une chirurgie digitale, cette technologie permet d’anticiper à l’avance une chirurgie qui présente des difficultés et des désagréments. De cette façon, nous pouvons améliorer le diagnostic du patient et le traiter de manière plus sûre, plus précise et plus efficace.

3DN : Que faut-il prendre en compte lors de l’utilisation de la technologie dans le secteur médical ?

La chose la plus importante à garder à l’esprit est que la technologie ajoute de la valeur au processus. Autrement dit, s’il s’agit d’un processus de diagnostic, la technologie 3D appliquée améliore le diagnostic par rapport à la méthode actuelle. S’il s’agit d’un processus de traitement qui améliore le traitement actuel. Actuellement, il existe de nombreuses applications en impression 3D, seules celles qui démontrent qu’elles ajoutent de la valeur au processus seront celles qui seront mises en œuvre. Par conséquent, vous devez d’abord démontrer la valeur que cette technologie offre, puis démontrer, avec mes preuves scientifiques, sa sécurité, son efficacité et sa rentabilité.

Tailor Surgery

3DN : Avec quels matériaux et méthodes d’impression travaillez-vous ?

Le secteur médical a la particularité que les matériaux doivent être certifiés pour un usage médical, selon leur applicabilité nous pouvons utiliser différentes gammes de matériaux. On peut différencier en deux grands domaines. Matériaux certifiés pour usage médical : ils doivent répondre aux exigences de sécurité et aux certifications et en fonction de leur application, le processus de fabrication doit également être certifié. Nous travaillons essentiellement avec des résines de qualité médicale, des silicones, des polyamides et du titane. L’autre domaine est l’environnement expérimental, la validation de prototypes, qui ne seront pas en contact avec le patient, nous pouvons utiliser une grande variété de matériaux pour des tests expérimentaux et en fonction des besoins techniques.

3DN : Comment voyez-vous l’avenir de la fabrication additive en médecine ?

Je crois qu’actuellement l’adoption dans le secteur médical est de plus en plus présente dans différents produits et applications. Je pense que les cinq prochaines années, cette tendance va continuer à augmenter, car de nombreux groupes de recherche publient leurs résultats de nouvelles applications. Les avantages et les applications que cette technologie apporte au secteur médical sont innombrables.

3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

J’encourage particulièrement les chercheurs, les applications et les possibilités sont infinies. Concentrez-vous sur ceux qui ajoutent vraiment de la valeur au patient. Ne vous découragez pas sur le chemin pour y parvenir. Vous pouvez trouver plus d’informations ICI.

Tailor Surgery

Que pensez-vous de Tailor Surgery et de l’utilisation de l’impression 3D en médecine ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

*Crédits de toutes les photos : Tailor Surgery

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks