menu

Les systèmes automatisés de dépoudrage pour l’impression 3D

Publié le 30 mai 2024 par Carla C.

Le post-traitement après l’impression 3D est une étape cruciale pour garantir la qualité et la durabilité des pièces produites. Cette phase, qui intervient après l’impression, englobe divers processus, tels que le nettoyage, le traitement de surface et l’élimination des structures de support. Elle est essentielle pour tous les types de procédés d’impression, qu’ils soient de petite ou grande envergure. Pour les procédés à base de poudre, tels que le SLS, le MJF, et le Binder Jetting, le dépoudrage est la première étape. Ce processus nettoie les pièces de la poudre résiduelle et les prépare pour d’éventuelles étapes de post-traitement supplémentaires. Toutefois, la manipulation manuelle donne souvent des résultats insuffisants et est surtout utile pour les petites pièces et les tirages limités. C’est pourquoi de nombreux utilisateurs optent pour des installations automatisées de dépoudrage, qui permettent de gagner du temps et d’améliorer l’efficacité du processus. Dans ce classement, nous présenterons quelques solutions automatisées pour le dépoudrage des pièces en polymère, suivies des systèmes de dépoudrage pour les pièces métalliques.

Les systèmes de dépoudrage pour les pièces en polymères

La 3DX-PERT de Arena Blast

La solution 3DX-PERT, développée par Arena Blast en France, est spécialement conçue pour traiter les pièces imprimées en 3D par MJF ou SLS. Cette machine assure le dépoudrage et réduit la rugosité des pièces. Dotée d’un espace de travail ergonomique à double zone, elle permet le sablage et le soufflage automatiques ou manuels des pièces, sans nécessiter d’intervention supplémentaire. Les dimensions intérieures de la 3DX-PERT sont de 1000 L x 900 P x 765 H mm. Sa cabine, robuste en tôle renforcée à arceaux et anneaux de levage, supporte une charge maximale de 500 kg, adaptée à une utilisation intensive. De plus, elle offre un remplacement intuitif des pièces d’usure telles que les gants, les vitres, les filtres et les buses, facilitant ainsi la maintenance régulière de l’équipement. La cabine est équipée de 3 buses de sablage et de 4 buses de soufflage, assurant une efficacité optimale du processus. Elle est également dotée d’une ventilation à trois modules compacts et ultra-performants, garantissant un environnement de travail sûr et efficace pour les opérations de traitement des pièces.

Crédits photo : Arena Blast

La Solukon SFP770

La Solukon SFP770, conçue par Solukon Maschinenbau d’Augsbourg, est un système efficace pour l’élimination automatique de la poudre des pièces en plastique SLS fondues. Fonctionnant comme une station de déballage et de nettoyage pour les pièces en polymère, elle est compatible avec l’EOS P 770 et peut s’adapter à la FORMIGA P 110 et à l’EOS P 500 grâce à des adaptateurs spécifiques. Le processus de nettoyage se déroule en deux étapes : d’abord, le déconditionnement entièrement automatique, qui accélère le temps de traitement, puis le nettoyage proprement dit. Le système est équipé de protections contre les explosions, fabriqué en acier inoxydable sans source d’inflammation et doté de composants conformes à la norme ATEX. La sécurité est renforcée par la surveillance de l’aspiration et de la pulvérisation. En plus de ces caractéristiques, la SFP770 offre plusieurs fonctions pratiques, comme un raccordement direct au système de nettoyage et un dispositif de soufflage ionisé. Un dispositif de sablage manuel est également disponible pour un nettoyage complémentaire.

Crédits photo : Solukon

Le système de dépoudrage Pulvermeister Typ 5

Présenté au salon Formnext 2022 à Francfort, le PULVERMEISTER Typ 5 est la dernière installation de finition de l’entreprise allemande PULVERMEISTER, et une version améliorée du Typ 4. Ce système innovant conserve toutes les fonctionnalités de son prédécesseur tout en ajoutant un traitement de surface avancé, permettant de rendre les pièces prêtes à la vente en une seule opération. Le Typ 5 utilise un procédé breveté où l’abrasif est fabriqué à partir du même matériau et avec la même imprimante que les pièces à traiter. Grâce à un processus de recyclage sans contamination, utilisant un filtre de séparation spécial, les particules de grenaille sont filtrées du flux et réintroduites dans le circuit de grenaillage. Cette méthode assure une finition de haute qualité tout en étant écologique et économique.

Crédits photo : PULVERMEISTER

La PostPro DP MAX de AM Technologies

Le PostPro DP MAX est un système de dépoudrage industriel développé par Additive Manufacturing Technologies (AMT), une entreprise qui propose des solutions de post-traitement pour les pièces imprimées en 3D. Faisant partie d’une gamme variée de systèmes de dépoudrage, incluant le DP Studio, le DPX, et le DP Pro, PostPro DP MAX se distingue par son volume de post-traitement le plus élevé, avec une capacité de 63 litres. Ce système rend le processus entièrement automatisé pour maximiser le débit de traitement. Compatible avec les technologies de poudres plastiques telles que le SLS, le MJF et le SAF, le PostPro DP MAX est certifié CE et ATEX. Il est conçu pour être utilisé dans des environnements où les supports consommables et les poussières générées peuvent être combustibles, garantissant ainsi sécurité et efficacité.

 

DP1000, le système de dépoudrage par Avia Tools

Le DP1000, développé par Avia Tools, est un système avancé de dépoudrage conçu pour traiter des pièces allant jusqu’à une tonne et mesurant jusqu’à 1,5 mètre de hauteur, avec un volume de 62″ x 63″ x 99″. Il offre une cabine optionnelle à atmosphère contrôlée et une commande numérique motorisée pour une utilisation simplifiée. Utilisant la rotation sur 360 degrés, le DP1000 assure un nettoyage complet, idéal pour des pièces complexes. Il intègre un traitement au gaz inerte pour les poudres métalliques réactives et propose des cycles de nettoyage programmables et reproductibles. De plus, il facilite le chargement des grandes pièces grâce à un accès par le toit (optionnel) et une porte latérale intégrée. Avec un espace de travail de 480 x 480 x 1000 mm, le DP1000 offre une solution polyvalente et efficace pour améliorer le processus de dépoudrage automatisé.

dépoudrage impression 3D

Crédits photo : Avia Tools

La Powershot C de DyeMansion

DyeMansion, une entreprise basée en Allemagne, se distingue par ses solutions de post-traitement pour la fabrication additive de polymères. Elle propose une gamme complète de machines pour toutes les étapes du post-traitement, incluant la finition de surface, le nettoyage des pièces et la coloration. Parmi ces machines, nous nous penchons aujourd’hui sur la Powershot C. La Powershot C est une solution efficace pour le nettoyage des poudres plastiques, dotée d’un système automatique et d’un chargement manuel. Son processus de dépoudrage est simple : les pièces sont chargées dans le panier de la machine, le programme est sélectionné, et après 3 à 10 minutes, les pièces ressortent propres. Avec des dimensions de 1700 mm x 1310 mm x 2030 mm, elle peut traiter jusqu’à 26 litres en quelques minutes. La Powershot C trouve son utilité dans divers secteurs tels que le médical, les biens de consommation, la fabrication, la mobilité et le transport, offrant ainsi une solution adaptée à de nombreuses applications.

 

VibroBLAST Air de Spengler

Spengler, une entreprise émergente faisant partie du groupe IntegrAM, offre des solutions de pointe pour le post-traitement de l’impression 3D. Elle propose notamment la machine VibroBLAST Air, un outil 2-en-1 automatique pour le dépoudrage et la pré-finition des pièces. La VibroBLAST Air est conçue pour traiter les pièces plastiques issues de l’impression 3D par frittage sélectif par laser ou HP Multi Jet Fusion. Ce qui distingue cette solution, selon le fabricant, c’est sa capacité à traiter les pièces avec une grande délicatesse, sans altérer leur surface ou leur qualité. Cette machine est également au cœur de la solution tout-en-un automatisée DCK 01, offrant un processus complet incluant le dépoudrage, la finition de surface, ainsi que le tamisage, la récupération et le mélange de poudres.

Crédits photo : Spengler

Les systèmes de dépoudrage pour les pièces métalliques

La SFM-AT350/-E de Solukon

Les installations SFM-AT350 de Solukon, un fabricant allemand de machines, sont largement adoptées pour le dépoudrage des pièces métalliques issues de la fabrication additive. Ces machines, dotées d’un plateau tournant, offrent une grande flexibilité de mouvement et permettent également un dépoudrage manuel si nécessaire. Un sas de matériau recueille la poudre métallique enlevée. Depuis octobre 2023, le système de dépoudrage est disponible en deux variantes avec des modes d’excitation différents : pneumatique pour le SFM-AT350 et piézoélectrique pour le SFM-AT350-E, promettant un dépoudrage doux et autorégulé. Les nouvelles versions sont compatibles avec le logiciel Solukon SPR-Pathfinder, qui calcule un modèle de mouvement individuel pour chaque composant, assurant un nettoyage en profondeur. Solukon a récemment amélioré ses machines pour permettre le nettoyage de pièces de taille moyenne jusqu’à 100 kg et de tailles allant jusqu’à 400 x 400 x 400 ou 500 x 280 x 400 mm. Ces systèmes sont désormais compatibles avec les imprimantes EOS M400 et Nikon SLM 500. La machine elle-même pèse 650 kg et nécessite un espace de 2 300 x 2 300 x 2 300 mm.

dépoudrage impression 3D

Crédits photo : Solukon

MARS03 de Addiblast

Addiblast, une entreprise slovène, présente la machine MARSO3, une solution dédiée au dépoudrage des pièces métalliques complexes ou dotées de canaux internes. Avec une capacité de 200 kg et d’un espace de travail de 850 mm x 900 mm x 1000 mm, elle offre un système de nettoyage automatique, tout en étant équipée de gants résistants pour le travail manuel. Le processus de dépoudrage se déroule dans une chambre étanche, nettoyant les pièces par vibration sur une table rotative. La MARS03 combine trois étapes essentielles du post-traitement : le dépoudrage, le recyclage de la poudre restante et le traitement de surface des pièces imprimées. Pesant 1800 kg, elle est idéale pour le post-traitement des composants destinés à l’aérospatiale, au médical, à l’automobile et aux processus de fonderie industrielle.

dépoudrage impression 3D

Crédits photo : Addiblast

DPS Metal 1

L’entreprise allemande Volkmann est spécialisée dans la manipulation des poudres et le transport des matériaux, s’efforçant de développer des solutions pour automatiser et faciliter cette tâche. L’une de ses branches est dédiée à la fabrication additive et elle a conçu plusieurs systèmes de post-traitement, notamment des solutions de dépoudrage. Celle qui nous intéresse plus particulièrement aujourd’hui est le modèle DPS Metal 1 qui, comme son nom l’indique, a été pensée pour les poudres métalliques. L’opérateur peut placer son plateau d’impression directement dans la machine: celle-ci le retourne puis utilise de l’air comprimé ou du gaz inerte pour retirer l’excédent de poudre. La machine DPS Metal 1 procède alors à un dépoudrage et nettoyage complet de la pièce. qui se charge alors de nettoyer la pièce dans une chambre fermée et d’assurer le dépoudrage complet.

Crédits photo : Volkmann

La Dual Setup Station de Grenzebach

La Grenzebach Dual Setup Station offre une solution automatisée pour le dépoudrage des impressions 3D métal, garantissant un processus sécurisé pour les produits imprimés. En automatisant ce dépoudrage, cette solution permet de réduire les temps d’arrêt des imprimantes 3D industrielles dus aux étapes de refroidissement, de déballage et de configuration. Cela optimise l’utilisation de la fabrication additive avec de la poudre métallique, augmentant ainsi la productivité et réduisant la nécessité de travail manuel. Grâce à la Grenzebach Dual Setup Station, les coûts unitaires par pièce sont significativement réduits. Les risques pour les employés sont également minimisés : l’exposition à la poussière et aux objets chauds est limitée, ce qui diminue les besoins en équipements de protection individuelle et en mesures de protection technique coûteuses.

 

Joke ENESKApostprocess

La Joke ENESKApostprocess est une solution dédiée à la finition des impressions 3D. Elle permet de nettoyer les résidus de poudre, d’éliminer la plaque de substrat et les supports, de lisser les surfaces, et d’effectuer diverses étapes de traitement. Avec un espace de travail de 940 x 790 x 250-600 mm, cette machine utilise un pistolet à air comprimé pour éliminer les poussières, même dans les recoins les plus difficiles, sans nécessiter de vêtements de protection. Pour prévenir les risques sanitaires liés aux poussières dégagées, l’ENESKApostprocess est entièrement fermée. Elle est équipée de systèmes d’aspiration et de filtration efficaces, empêchant toute poussière de s’échapper. Avant d’ouvrir l’appareil, une phase d’aspiration supplémentaire de 10 secondes est déclenchée pour garantir la sécurité, puis la coupole de verre se déverrouille pour permettre de retirer la pièce finie.

 

Que pensez-vous de ces systèmes de dépoudrage pour les pièces imprimées en polymères et en métaux ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter ! 

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks