menu

Syqe Medical, un inhalateur de cannabis médical imprimé en 3D

Publié le 4 décembre 2018 par Mélanie R.
syqe medical

Syqe Medical est une jeune pousse israélienne qui a développé un inhalateur de cannabis imprimé en 3D afin de proposer un traitement pharmaceutique sur mesure. Cet outil vient transformer la plante afin de répondre aux exigences pharmaceutiques du marché et ainsi offrir à tout patient la dose qu’il a besoin pour se soigner. Grâce à un système de cartouches pré-chargées, l’inhalateur propose un dosage sélectif avec une précision de 100 microgrammes en fonction des besoins de son utilisateur. Les différentes parties de cette solution médicale ont été imprimées en 3D, permettant à la startup d’accélérer la phase de conception du produit et sa mise sur le marché. Nous avons rencontré Itay Kurgan, chef de produit chez Syqe Medical afin d’en savoir plus sur ce dispositif pharmaceutique et comprendre l’impact de la fabrication additive sur ce secteur.

3DN : Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre lien avec l’impression 3D ?

Je m’appelle Itay Kurgan, je suis chef de produit chez Syqe Medical. J’ai une expérience professionnelle dans le design industriel et je travaille avec des imprimantes 3D depuis 2010, à l’époque où j’étais étudiant au H.I.T. (Institut de Technologie de Holon).

syqe medical

L’impression 3D permet d’accélérer la conception du produit final

Lorsque les imprimantes 3D nous ont été présentées pour la première fois lors d’un cours de CAO, on nous a dit que les logiciels de CAO ne servaient pas à la conception mais à l’exécution de nos designs et que les imprimantes 3D n’étaient pas des outils de fabrication, mais des outils de prototypage tout au plus. J’étais assez intrigué et je trouvais toujours des excuses pour essayer d’utiliser ces imprimantes dans mes projets au cours des trois années suivantes.

Vers la fin de mes études, on m’a proposé un poste chez Syqe Medical en tant que designer industriel. J’ai profité de cette opportunité pour présenter les imprimantes 3D Stratasys, qui était alors une entreprise de 5 employés avec un financement très limité. Syqe Medical a fait bon usage de ces imprimantes et, très vite, mon projet de fin d’études a porté sur notre premier inhalateur-doseur de cannabis, dont une partie importante a été imprimée en 3D. Aujourd’hui, je suis chargé d’accélérer les processus de recherche et développement de Syqe, une mission que je ne pourrais pas accomplir sans imprimantes 3D.

syqe medical

3DN : Comment est venue l’idée de créer Syqe Medical ?

Perry Davidson, fondateur de Syqe Medical, a cherché à résoudre l’un des plus grands défis du secteur : transformer une plante en un produit pharmaceutique inhalé, avec la sécurité et la précision attendues de ces produits.

Il explique : « J’ai fondé Syqe parce que j’étais frustré de voir qu’une société pharmaceutique n’était pas en mesure de transformer le cannabis en un traitement traditionnel, capable d’aider autant de patients que possible. Nous avons donc décidé de relever le défi nous-mêmes. » Syqe Inhaler est la première plateforme d’administration de médicaments à base de plantes entières qui répondent aux normes pharmaceutiques.

syqe medical

Perry Davidson, fondateur de Syqe Medical

3DN : Comment l’impression 3D intervient-elle dans le processus de fabrication de votre inhalateur ?

Chez Syqe Medical, l’impression 3D est une extension de notre boîte à outils, un accélérateur de notre processus de réflexion et un élément essentiel de notre succès. Nous utilisons l’impression 3D à toutes les étapes de fabrication de nos produits, de la conception à la production. En tant qu’équipe multidisciplinaire, chaque département utilise différemment les technologies 3D. On peut citer l’équipe Produit et Design qui propose de nouvelles idées, formes et fonctions ; l’équipe Biologie qui a des exigences uniques en matière d’outillage ; l’équipe R & D qui exige un prototypage rapide, les gabarits et les montages des installations de production ; et même notre équipe clinique qui utilise des prototypes fonctionnels imprimés en 3D de notre inhalateur et des accessoires pour la réalisation d’essais cliniques.

La plupart de nos imprimantes 3D sont situées dans nos bureaux de R&D afin de rappeler à notre personnel que l’utilisation des machines fait partie du processus de développement. Nos collaborateurs peuvent utiliser les imprimantes 3D sans trop de restriction, ce qui influence inévitablement leur façon de penser. Cela les a amenés à ressentir le besoin d’utiliser les imprimantes, même s’ils n’avaient jamais utilisé de logiciel de CAO, les poussant alors à apprendre les bases de la modélisation. Toute personne souhaitant utiliser une imprimante 3D se forme avec un autre collaborateur, nous n’avons pas de personne dédiée à cela.

syqe medical

Nous utilisons différents types d’imprimantes, allant de la machine de bureau FDM à des systèmes plus complexes tels que la Stratasys Connex et la nouvelle XJET Carmel, avec des matériaux variés : plastiques, imitations du caoutchouc, céramiques, métaux et même circuits imprimés.

3DN : Quels sont les principaux avantages de la fabrication additive ?

Pour nous, les nombreux avantages de la fabrication additive sont tous liés les uns aux autres. Cela commence par un changement de la mentalité des designers et ingénieurs qui étaient autrefois limités aux technologies traditionnelles, à leurs géométries et matériaux ; maintenant, ils peuvent concevoir et fabriquer avec plein de nouvelles possibilités. Cela engendre une meilleure conception plus rapidement. Les designs sont maintenant adaptés à leur fonction et non à la machine qui les fabriquera.

Avoir ensuite des imprimantes 3D sur site, juste à côté des utilisateurs, entraîne de plus en plus d’itérations, ce qui conduit à un processus global plus rapide, apportant alors des bénéfices plus importants à savoir une réduction des coûts. Bien que les imprimantes et leurs supports coûtent parfois cher, le délai de mise sur le marché est généralement le facteur le plus coûteux et le plus risqué pour le développement d’un nouveau produit. L’accélération des processus de développement et de fabrication se traduit par une date de lancement plus rapide, ce qui signifie un retour sur investissement plus rapide.

syqe medical

L’inhalateur est relié à une application mobile pour contrôler le dosage du cannabis médical

3DN : Comment voyez-vous l’avenir de la fabrication additive dans le secteur pharmaceutique ?

Nous assistons à des développements extraordinaires dans le domaine pharmaceutique, exploitant et utilisant quotidiennement des imprimantes 3D. Les médicaments sur mesure sont de plus en plus sophistiqués et répandus grâce aux imprimantes 3D. Un autre grand développement à mon avis est la greffe d’organe ; la complexité et l’ingéniosité impliquées sont probablement impossibles à résoudre sans imprimantes 3D.

3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

L’impression 3D ne se substitue pas à toutes les autres méthodes de production et ne peut pas encore être traitée comme telle. Vous devez connaître les capacités d’impression 3D existantes et connaître vos exigences de fabrication. Néanmoins, les imprimantes 3D constituent un atout précieux et je recommande fortement de les utiliser en interne dans le cadre de tout processus de développement, en mettant l’accent sur une utilisation gratuite au sein de l’entreprise, sans limiter la durée et la quantité d’utilisation ou les personnes qui y ont accès. Le design, les prototypes et même les essais cliniques peuvent considérablement bénéficier de tels dispositifs, et les produits du futur arriveront sur le marché plus rapidement : ils seront meilleurs que s’ils avaient été fabriqués de façon traditionnelle. Vous pouvez retrouver plus d’informations sur notre site officiel ICI.

Que pensez-vous de la place de l’impression 3D dans le secteur pharmaceutique ? Partagez votre opinion en commentaire de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you