menu

Un synthétiseur imprimé en 3D pour seulement 6 dollars

Publié le 6 novembre 2020 par Mélanie R.
synthétiseur imprimé en 3D

Johan Von Konow est un ingénieur suédois avec des connaissances en mécanique, électronique, logiciels et design industriel. Pendant son temps libre, il développe de nombreux projets autour de ces différentes expertises ; son dernier en date s’appelle LEET Synthetizer et est un synthétiseur open-source à concevoir directement chez soi à partir d’une imprimante 3D. Entièrement modulable et sur-mesure, ce petit instrument de musique électronique peut être fabriqué pour seulement 6 dollars et ne nécessiterait que quelques compétences de base en matière de soudure et de programmation de l’électronique embarquée. Si vous avez une imprimante 3D FDM à la maison et un peu de temps libre, foncez !

L’impression 3D touche vraiment à tous les secteurs, de l’aéronautique à l’automobile en passant par le design et la musique. Et oui, les technologies 3D peuvent permettre à certains passionnés d’imaginer des instruments plus performants, à concevoir des solutions sur-mesure ou encore à optimiser les sons selon les besoins. C’est une méthode de production qu’on peut facilement intégrer dans une entreprise ou directement chez soi ; c’est en tout cas ce que pense Johan Von Konow qui utilise une imprimante 3D à dépôt de matière fondue pour donner vie à ses nombreux projets électroniques. 

Le synthétiseur intègre plusieurs composants à placer dans la coque imprimée en 3D

Le synthétiseur est construit autour d’une coque imprimée en 3D qui abrite le circuit imprimé ainsi que l’ensemble des composants individuels. C’est en quelque sorte le noyau de l’appareil qui maintient tout en place – il est doté de canaux pour placer tous les fils reliant les composants entre eux, en toute sécurité et fiabilité. Selon l’ingénieur, c’est un appareil qui peut être facilement reproduit, peu coûteux et dont la fabrication peut commencer avant d’avoir reçu le circuit imprimé. Chaque touche possède également ses propres LED RGB, permettant de visualiser la lecture mais aussi de faciliter la formation musicale.

Le synthétiseur mesure 154 x 45 x 8 mm et nécessitera les pièces suivantes : un micro Arduino pro, 13 LEDs, 15 interrupteurs 6×6 et 34g de filament PLA. Il vous faudra bien sûr une imprimante 3D et un fer à souder. Johan Von Konow précise : « J’ai conçu les dispositifs pour qu’ils soient simplistes, solides et ludiques. Le design pourrait être qualifié de rétrofuturiste puisqu’ils sont inspirés des ordinateurs des années 70 avec beaucoup de lumières clignotantes comme le PDP-10, mais l’ajout de LEDs couleur et de cette coque imprimée en 3D les rend en même temps futuristes« . Il ajoute que l’appareil s’imprime en 4 heures maximum, avec un travail de soudure de 2 heures. Il a d’ailleurs utilisé une Prusa i3.

Personnalisez votre instrument selon vos envies

Enfin, le synthétiseur utilise des connexions MIDI ce qui lui permet d’être utilisé  à la fois comme dispositif d’entrée et de sortie. Vous pourrez ainsi le connecter à n’importe quel ordinateur équipé d’un DAW (Digital Audio Workstation). Il est compatible avec Windows, Mac, Linux, et même avec les appareils Android et iOS, idéal donc pour un développement musical portable. L’ingénieur le compare à une construction LEGO où il est possible de combiner microprocesseur, LED et interrupteurs. Il encourage d’ailleurs à construire le LEET Synthetizer selon vos besoins ; par exemple, des capteurs de lumière et des haut-parleurs supplémentaires peuvent être ajoutés pour obtenir un instrument personnalisé. Vous pouvez retrouver plus d’informations sur ce projet et toutes les étapes de fabrication ICI

Que pensez-vous de ce synthétiseur imprimé en 3D ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you