menu

Swissloop Tunneling développe une machine pour creuser des tunnels qui intègre une imprimante 3D

Publié le 13 septembre 2021 par Mélanie R.
swissloop tunneling

Swissloop Tunneling est une association d’étudiants située à l’ETH Zurich dont l’objectif est de révolutionner la construction de tunnels. Cela fait maintenant plusieurs mois qu’elle travaille sur son modèle “Groundhog Alpha”, une machine de 7 mètres de long qui possède plusieurs fonctionnalités pour creuser un tunnel pour l’Hyperloop, ce projet de recherche initié par Elon Musk en 2013. Ce qui nous intéresse aujourd’hui est le fait que la machine Groundhog Alpha intègre une imprimante 3D polymère qui viendrait créer la paroi du tunnel à partir d’un matériau composite renforcé en fibres de verre. Une invention qui a valu à Swissloop Tunneling de participer à la finale du challenge “Not-a-Boring Competition” organisé par Elon Musk à Las Vegas. 

Si le concept de l’Hyperloop est prometteur, permettant de relier des villes en quelques minutes seulement, il lui faut des infrastructures compatibles avec sa vitesse et sa puissance. Le réseau ferroviaire classique ne peut fonctionner, il faut construire un nouveau système basé sur des tubes pour y faire passer la capsule propulsée par un champ magnétique. Or aujourd’hui, creuser les tunnels appropriés coûte cher et la logistique associée est complexe. En effet, les tubes sont lourds et doivent être acheminés sur des centaines de kilomètres jusqu’au site de creusement. Il est donc extrêmement difficile d’imaginer le concept Hyperloop dans des zones qui nécessiteraient de creuser des tunnels – le procédé serait bien trop long et trop coûteux. Toutefois, certains se penchent sur des alternatives innovantes comme cette équipe de la Swissloop Tunneling.

Crédits photo : Swissloop Tunneling

C’est dans le cadre des projets menés par The Boring Company que l’association suisse a développé sa machine. L’entreprise développée par Elon Musk travaille en effet sur la construction de Loop, un système de transport en commun souterrain qui permettra d’acheminer personnes et marchandises à des vitesses très élevées (200 à 240 km/h). Elle cherche aujourd’hui des solutions plus rapides pour creuser les tunnels nécessaires ; c’est pourquoi elle a lancé cette compétition internationale qui réunit 12 équipes ayant développé une solution de tunnelage plus performante.

Groundhog Alpha mesure 7 mètres de long, pèse 2,5 tonnes et a un diamètre de 0,56 mm. Son moteur atteindrait une vitesse de 3600rpm, environ la même qu’une pale de turbine d’un Boeing 747 selon Swissloop Tunneling. L’équipe a misé sur une meilleure direction en utilisant six cylindres hydrauliques de haute précision, mais aussi une force de propulsion plus élevée grâce à seize vérins hydrauliques, et enfin un revêtement plus solide obtenu par impression 3D. La machine intègre une imprimante 3D polymère capable de concevoir couche par couche une paroi de tunnel  de 15 mm d’épaisseur. Celle-ci garantirait l’intégrité structurelle tout le long du tunnel. Elle est imprimée en 3D avec de la fibre de verre, un matériau prisé pour renforcer des structures à moindre coût.

Une partie de la machine à creuser (crédits photo : Swissloop Tunneling)

L’équipe doit encore affiner son projet et ses recherches avant de pouvoir creuser les tunnels nécessaires mais les débuts sont prometteurs. Vous pouvez vous rendre sur le site de l’association ICI afin d’en savoir plus sur l’avancée de la machine. En attendant, n’hésitez pas à nous dire ce que vous pensez de l’intégration de l’impression 3D dans un tel projet dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you