menu

La structure avant d’une VolksWagen Caddy 1 imprimée en 3D

Publié le 30 août 2017 par sven

Le projet, baptisé 3I-PRINT a été pensé et réalisé par un consortium de plusieurs entreprises réputées des univers de l’ingénierie automobile et de la fabrication additive. Altair, APWORKS, csi entwicklungstechnik, EOS GmbH, GERG, et Heraeus ont joint leurs forces pour innover et imprimer en 3D la structure avant d’une VolksWagen Caddy 1.

Le modèle en question n’a évidemment pas été choisi au hasard. En utilisant un VW Caddy 1 (Youngtimer des années 1980-90), l’équipe a voulu montrer que l’impression 3D permettait non seulement d’aller plus loin dans les avancées technologiques mais aussi de s’adapter à n’importe quelle structure préexistante.

Le modèle est volontairement vieux pour montrer que c’est la fabrication qui s’adapte au véhicule et non l’inverse

L’objectif que s’était donné l’équipe était de créer un prototype de ce que pourrait devenir la structure avant d’une voiture dans les années à venir. Tous avaient déjà conscience du potentiel de la fabrication additive dans le domaine automobile. Plusieurs projets ont déjà vu le jour et des acteurs influents travaillent actuellement sur d’autres desseins de grande envergure.

« Si nous ne faisons que remplacer des pièces moulées, comme on le fait souvent avec l’impression 3D aujourd’hui, nous ne serons pas capables d’exploiter tout le potentiel de la fabrication additive. Des designs révolutionnaires requièrent l’action d’ingénieurs design expérimentés en impression 3D et l’adoption d’une vision collective sur la réalisation globale. C’est pour cette raison que nous avons pu intégrer des fonctions dans notre structure avant de véhicule de manière impulsive » commente le site officiel du projet.

La pièce métallique finale est unique au monde et ne pèse que 34 kg

En combinant leurs idées, leurs connaissances dans des domaines respectifs, des savoirs faire de qualité et, en utilisant les dernières technologies de pointe disponibles, les acteurs ont réussi à créer la première structure métallique imprimée en 3D et intégrée de manière opérationnelle à l’avant d’un véhicule. Le résultat obtenu peut se vanter d’une optimisation topologique exceptionnelle tout en s’assurant du respect des fonctionnalités du moteur. La pièce est pensée :

  • pour accepter l’implémentation de nombre des technologies importantes au fonctionnement du véhicule
  • pour conduire et évacuer de manière efficace les chaleurs actives et passives depuis/vers le moteur et les disques de freins
  • pour stocker les liquides nécessaires au bon fonctionnement du moteur
  • pour respecter et améliorer des fonctions de sécurité passive du véhicule

EOS M 400 3D, l’imprimante qui a produit la structure à partir du composant Scalmalloy® d’APWORKS

9 mois ont été suffisants pour fabriquer la structure avant de la VW caddy 1 en question. Après le passage minutieux au scanner 3D du véhicule, les ingénieurs d’Altair ont dessiné et modélisé la structure sur ordinateur. Le matériel dans lequel la pièce a été imprimée est le Scalmalloy®, un composant « aussi ductile que le titane et aussi léger que l’aluminium » créé par l’entreprise APWORKS en colloboration avec Airbus. Quant à l’imprimante utilisée, il s’agit du modèle EOS M 400 3D.

La pièce métallique finale est unique au monde et ne pèse que 34 kg. Les acteurs se sont tous mis d’accord sur leur volonté de prolonger le projet dans un futur proche. Les objectifs d’avenir étant la flexibilité de la pièce, sa possible personnalisation, ainsi que l’intégration davantage de fonctionnalités. La Caddy partiellement imprimée en 3D sera présentée à l’exposition « Converge 2017 » à Essen puis à la démonstration « Formnext 2017 » de Francfort, en Allemagne.

Vous pouvez visionner la galerie de photos qui suit pour mieux apprécier les détails de cette structure avant de véhicule:

Pensez vous que le futur de l’automobile réside dans l’impression 3D ? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Félicien Lallane dit :

    Est ce que l’on peut imprimer en 3D un « Cady Motoconfort C1P »,
    le mien est en panne ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you