menu

Stratasys acquiert Origin et mise sur la photopolymérisation programmable

Publié le 11 décembre 2020 par Philippe G.
Stratasys

Si vous êtes un passionné d’impression 3D, il ne fait aucun doute que vous connaissez Stratasys, le célèbre fabricant américano-israélien. Faisant partie des leaders du marché de la fabrication additive depuis de nombreuses années, le géant multiplie les acquisitions. Dernière en date, la startup d’impression 3D Origin. Avec ce rachat, d’une valeur totale d’au moins 100 millions de dollars, Stratasys investit dans le secteur de la production en série de pièces d’utilisation finale à base de résine. Un choix réfléchi par Stratasys,  qui estime que les systèmes additifs à base de résine et de polymère connaîtront une croissance annuelle de 20% entre 2020 et 2025. C’est donc un pari sur l’avenir pour le fabricant, qui envisage de meilleurs jours après une année 2020 difficile. 

L’acquisition d’Origin par Stratasys devrait être définitive dès janvier 2021 – l’équipe d’Origin rejoindra alors Stratasys. Ravi, le CEO et co-fondateur d’Origin Christopher Pruch explique : “Stratasys est la meilleure entreprise à laquelle nous puissions nous joindre pour réaliser notre vision, ce qui nous donne une occasion inégalée d’étendre considérablement notre portée sur le marché et nous permet de faire connaître notre technologie P³ (photopolymérisation programmable) à un public plus large.” Une technologie qui permet de réduire le temps de production et les coûts de développement tout en fournissant des pièces de qualité. 

Origin Sratasys

La Origine One (crédits photo : Origin)

La Origin One et la photopolymérisation programmable

En 2019, Origin lançait sa première imprimante 3D : la Origin One. La machine est basée sur la technologie de photopolymérisation programmable, aussi appelée , une avancée sur les principes du Digital Light Processing (DLP). L’Origin One contrôle la lumière, nécessaire pour durcir la résine photopolymère liquide, la chaleur ainsi que d’autres paramètres grâce au logiciel de rétroaction en boucle fermée d’Origin. De plus, elle bénéficie d’un post traitement rapide et un important volume d’impression. L’Origin One et sa technologie permettent alors de fabriquer des pièces de taille avec précision et vitesse, le tout avec une large gamme de résines. Pour rappel, cela fait plusieurs années qu’Origin milite pour la « fabrication additive ouverte » et le partage de matériaux

À travers cette acquisition, Stratasys confirme sa volonté d’attaquer le marché de l’impression 3D résine, un an après avoir lancé sa première machine SLA. « Nos clients recherchent des solutions de fabrication additive qui permettent d’utiliser des résines de qualité industrielle pour des pièces de production de série avec le contrôle des processus et de la qualité » a déclaré le CEO de la société, Yoav Zeif. Avant de conclure : « Avec notre entrée prévue dans la technologie de fusion sur lit de poudre (Powder Bed Fusion), l’acquisition d’Origin reflète une nouvelle étape dans la réalisation de notre objectif de devenir leader dans la fabrication additive des polymères en offrant des technologies et des solutions complètes et de premier ordre pour créer une chaîne de valeur additive entièrement numérique, conçue pour l’intégration dans l’industrie 4.0″.

Que pensez-vous du rachat d’Origin par Stratasys ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube et suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you