menu

L’impression 3D pour diminuer les risques cardiaques

Publié le 1 novembre 2016 par
stent imprimé en 3d

Que ce soit pour la fabrication d’implants et prothèses sur-mesure, la création de modèles d’études ou la recherche sur la bio-impression de cellules vivantes, les professionnels de la santé s’intéressent chaque jour un peu plus aux technologies d’impression 3D. Dernièrement, des chercheurs de l’Université de Northwestern publiaient leurs travaux sur l’utilisation de cette technologie pour soigner des pathologies cardiaques.

L’équipe de chercheurs a notamment eu recours à l’impression 3D pour développer des nouveaux types de stents, ces ressorts métalliques qui permettent de dilater les artères quand celles-ci deviennent trop étroites pour faciliter l’écoulement du sang.

artere impression 3d

Le stent vise à élargir les artères afin de faciliter la circulation sanguine

Des stents bio-dégradables imprimés en 3D

L’université basée dans l’état de l’Illinois a réussi à imprimer en 3D un stent dans un matériau polymère biodégradable composé à partir de la synthèse d’agrumes. Pour imprimer le dispositif, qui ne mesure que quelques millimètres, les chercheurs ont eu recours à une technique appelée MicroCLIP pour Micro Continuous Liquid Interface Production.

Les ingénieurs ont utilisé ce procédé proche de la stéréolithographie adaptée à l’échelle microscopique. Guillermo Ameer et Cheng Sun ont ainsi élaboré un procédé précis pour obtenir un stent à la forme et à la composition plus complexes que les méthodes traditionnelles.

Cette initiative n’est pas sans rappeler les travaux menés par l’Université de Melbourne en matière de cardiologie et d’impression 3D. Les chercheurs australiens avaient notamment imprimé en 3D des artères afin de mieux étudier le fonctionnement de la circulation sanguine.

artere impression 3d

Le stent imprimé en 3D (sur la droite) permet d’obtenir une meilleure précision

L’équipe de chercheurs confient : « Pour le moment, la grande majorité des stents sont fabriqués en métal et disponibles dans le commerce dans différentes tailles. Le médecin est alors obligé de deviner quelle sera la bonne taille pour garder les vaisseaux sanguins de son patient suffisamment ouverts. Le problème est que chacun possède un métabolisme différent et les résultats dépendent de l’expérience du docteur, cette solution n’était donc pas optimale. »

L’université précise également que son stent est biodégradable et programmé pour se résorber dans l’organisme après une certaine période tandis qu’un stent traditionnel nécessite une deuxième opération pour le retirer. Autre avantage, il sera possible de tapisser les stents imprimés en 3D avec des composés médicamenteux comme des anti-coagulants afin de réduire davantage les risques de récidive.

Ci-dessous, une vidéo du procédé d’impression 3D utilisé :

Que pensez-vous de cette innovation dans le secteur médical ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Les 2 commentaires

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. André Bianco dit :

    existe-t-il une 3 D pour des prothèses dentaires ??

    1. riegel dit :

      Bonjour Monsieur Bianco,
      Stratasys a une gamme dédiée d’imprimantes 3D pour le secteur dentaire permettant de faire des modèles de couronnes, de bridges, en plâtre, ainsi qu’un large éventail d’appareils d’orthodontie. Si vous avez une question précise, vous pouvez me contacter sur [email protected]. Bien cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you