menu

Une statuette vieille de 30,000 ans répliquée grâce à l’impression 3D

Publié le 17 septembre 2015 par Alex M.

En collaboration avec le Musée du Louvre, les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique organisent actuellement une exposition intitulée « 2050 – une brève histoire de l’avenir ». Dans le cadre de l’évènement, le musée a travaillé avec les sociétés Fuel 3D et Trideus afin de proposer une réplique imprimée en 3D de la Venus de Galgenberg, une des plus vieilles statuettes connues à ce jour.

La Venus en pleine séance de numérisation 3D

La Venus en pleine séance de numérisation 3D

Découverte en 1988 en Autriche, la Venus de Galgenberg est une statuette féminine âgée de 30,000 ans qui repose actuellement au Musée d’Histoire Naturelle de Vienne. L’idée de recréer une copie imprimée en 3D de la Venus pour l’exposition de Bruxelles a été imaginée pour démontrer comment la technologie pourrait changer la manière dont les gens perçoivent l’art à l’avenir.

Pour y arriver le musée bruxellois a fait appel à la société Fuel 3D et son scanner Scanify afin de capturer les images de la Venus. Une fois le modèle 3D obtenu, ce fut au tour de l’équipe de Trideus d’utiliser une imprimante 3D à liage de poudres afin d’obtenir la réplique couleur à base de gypse. Le procédé repose sur la solidification d’une fine poudre à l’aide d’un liant et d’un colorant.

« Nous sommes ravis de cette partie de l’exposition, qui montre réellement le potentiel de technologies comme l’impression ou la numérisation 3D, » explique  la commissaire de l’exposition Jennifer Beauloye. « Cela a été un vrai plaisir de travailler avec Fuel3D et Trideus sur ce projet. Suite à cela, nous espérons entamer une réflexion et ouvrir les débats sur l’évolution des musées à l’âge du digital. »

Le modèle 3D obtenue après numérisation :

[sketchfab id= »b21a8480b9fa4eb9b830d437874418cb » start= »0″ spin= » » controls= »0″]

« Cela a été un super projet auquel participer, » commente de son côté Stuart Mead, le CEO de Fuel3D. « Nous développons le Scanify afin d’aider à la démocratisation de la 3D pour une audience toujours plus grande et cette application est un exemple parfait de comment faire. »

En vidéo, le making-off du projet :

Plus d’informations sur l’évènement ICI

L’avenir des musées passera-t-il par le recours aux technologies 3D ? Partagez votre opinion en commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK