menu

Les startups de l’impression 3D qu’il ne fallait pas manquer en 2018

Publié le 20 décembre 2018 par Mélanie R.
startups de l'impression 3D

Il n’y a pas que les grandes entreprises qui créent et inventent de nouveaux produits et concepts ! Tous les mois chez 3Dnatives nous vous présentons une startup innovante, une occasion de découvrir de nouvelles machines, applications ou logiciels. Quel que soit le secteur, les innovations ne manquent pas grâce à des technologies 3D qui se développent à un rythme soutenu. L’année 2018 s’achevant, il est temps pour nous de vous faire un récapitulatif des startups de l’impression 3D les plus prometteuses. Voici le portrait de 12 entreprises qui devraient connaître une importante croissance dans les mois à venir. Et surtout, n’oubliez pas de voter pour votre startup 3D préférée ICI !

startups de l'impression 3D

3D MicroPrint, la startup 3D de janvier

En 2013, une coopération entre EOS et 3D-Micromac AG a donné naissance à la startup 3D MicroPrint, à l’origine d’un nouveau procédé d’impression qui offre une résolution sans précédent. La première startup de cette année a développé un processus baptisé “micro laser sintering” (MLS) qui permettrait de créer des pièces métalliques à l’échelle microscopique. Une technologie qui se rapproche du frittage sur lit de poudre. La différence la plus marquante concerne principalement la granulométrie du matériau, nettement plus petite que la taille traditionnelle.

startups de l'impression 3D

Fabric8Labs, la startup 3D de février

Les fondateurs de Fabric8Labs s’étaient déjà intéressés à l’impression 3D avant de créer leur startup, mais la technologie disponible à cette époque leur coûtait trop cher ; c’est pourquoi ils ont développé leur propre approche. Celle-ci combine électrodéposition et stéréolithographie et vient déposer des couches d’atomes très précisément, ce qui permet d’avoir une pièce de bien meilleure qualité. Les applications de la technologie 3D de Fabric8Labs s’étendent de la médecine à l’aérospatial en passant par le secteur des communications.

startups de l'impression 3D

Apis Cor, la startup 3D de mars

En seulement 24 heures, la startup Apis Cor avait réussi à imprimer une maison complète, une véritable révolution à l’époque! Pour ce faire, la société russe a mis au point une machine mobile dotée d’un bras robotique détachable qui extrude couche par couche un mélange de béton. La fabrication a lieu directement sur le chantier, de sorte que tous les murs puissent être imprimés sur site et ce sur une surface de 132 m2. Cette nouvelle technologie vise à minimiser le travail manuel, ainsi qu’à automatiser le temps, les matériaux de construction et l’ensemble du processus. Globalement, elle permettrait d’économiser 25 à 40% des coûts de construction.

startups de l'impression 3D

Relativity Space, la startup 3D d’avril

L’impression 3D dépasse les frontières terrestres et s’invite dans l’espace : c’est dans ce secteur que Relativity Space a mis au point une méthode permettant d’imprimer en 3D des fusées complètes en seulement 60 jours. Les fondateurs l’ont baptisée « Stargate Process », méthode qui produirait donc des fusées complexes beaucoup moins coûteuses et ce plus rapidement. De plus, elle réduirait le nombre de pièces nécessaires à la construction de la fusée à seulement 1 000 contre 10 000 avec des procédés classiques. Toutefois, la startup doit encore faire ses preuves, certaines étapes restent à franchir.

startups de l'impression 3D

Identify3D, la startup 3D de mai

Dans le domaine de la fabrication additive, la protection de la propriété intellectuelle est très importante, en particulier dans les domaines de la médecine et de l’aérospatial. Il faut savoir qu’il n’y a toujours pas de lois officielles qui viennent règlementer le secteur. C’est ici qu’intervient la startup Identify3D. La jeune entreprise californienne a développé un logiciel 3D pour garantir une certaine confidentialité des modèles 3D. Il offre une solution complète allant du modèle CAO à la fabrication, intégrant la protection des données, la répétabilité et la traçabilité, trois objectifs posés par la startup.

startups de l'impression 3D

Vader Systems, la startup 3D de juin

Pour aider les entreprises à trouver une technologie de fabrication additive métal qui réponde à leurs besoins, la startup Vader Systems a développé un nouveau procédé, le MagnetoJet ™. La société américaine collabore étroitement avec ses clients pour comprendre leurs applications individuelles et trouver une solution sur mesure. La technologie utilise le contrôle et la précision d’un champ électromagnétique pour entraîner des gouttelettes de métal liquéfié et produire des objets avec une intégrité et une densité élevées, plus rapidement et à moindre coût. Et le résultat est visible : précision de l’ordre du micromètre et vitesse doublée.

startups de l'impression 3D

Cubicure, la startup 3D de juillet

Cette jeune entreprise a déjà remporté des prix d’innovation grâce au développement de polymères haute performance pour la fabrication additive industrielle. Cubicure a été fondée en 2015 en tant que spin-off de l’Université de technologie de Vienne et s’est rapidement dédiée à la recherche sur les matériaux thermoplastiques. La société autrichienne avait pour objectif de combiner une précision et résistance élevées avec une bonne qualité de surface et de hautes propriétés thermomécaniques. Elle a donc lancé de nouveaux polymères qui peuvent être utilisés avec leur processus d’impression baptisé « lithographie à chaud ». Ce mécanisme de chauffage et de revêtement breveté traite des résines très visqueuses et est déjà compatible avec l’imprimante 3D spécialement conçue, la Caligma 200.

startups de l'impression 3D

Tailored Fits, la startup 3D d’août

La startup suisse Tailored Fits s’est spécialisée dans le secteur du sport et notamment dans la création de produits imprimés en 3D personnalisés. Elle offre aujourd’hui des chaussures de sport uniques sur le plan anatomique, grâce à l’utilisation de la numérisation et impression 3D. Ainsi, l’équipement sportif peut fluidifier le mouvement naturel du corps et baisser le risque de douleurs. Tout d’abord, la startup capture les données corporelles du client à l’aide de la numérisation 3D, puis intègre les données biométriques dans un logiciel, permettant au produit final de fournir un ajustement et performances optimaux.

startups de l'impression 3D

AMendate, la startup 3D de septembre

La startup allemande AMendate se concentre sur la partie logicielle, très importante dans le processus d’impression 3D. Elle a développé un logiciel d’optimisation topologique pour la fabrication additive et met l’accent sur la rapidité et la simplicité, facilitant considérablement le travail pour l’utilisateur. Il s’agit d’obtenir une génération rapide et optimisée de structures complexes, sans effort manuel, qui soit parfaitement adaptée aux charges avec une utilisation réduite de matériaux. L’élément central du logiciel est l’interprétation automatique et un transfert ultérieur vers un format CAO courant.

startups de l'impression 3D

BIOLIFE4D, la startup 3D d’octobre

L’un des plus gros défis de la médecine moderne est la liste encore trop longue des personnes en attente d’une greffe d’organe. BIOLIFE4D travaille sur une solution possible à l’aide de la bio-impression. La jeune entreprise a déjà identifié des opportunités à court terme et a donc lancé un mini cœur imprimé en 3D. L’objectif à long terme est la bio-impression 3D d’un cœur greffable. Celui-ci serait fabriqué couche par couche comme dans l’impression 3D classique, sans fusion des couches par une source de chaleur. Au lieu de cela, un échafaudage maintient les cellules en place jusqu’à ce qu’il s’organise de manière organique. Avec leur technologie, ils veulent créer des organes viables pour la transplantation, ainsi que pour tester les médicaments et sauver des vies humaines et animales.

startups de l'impression 3D

The Virtual Foundry, la startup 3D de novembre

The Virtual Foundry est une startup américaine qui promeut la fabrication additive métal en proposant ses propres filaments métalliques. La société a commencé avec une première gamme Filamet ™ et développe constamment de nouveaux matériaux. La particularité cette gamme est qu’elle ne contient que 80% de métal et est compatible avec toutes les imprimantes FDM. La poudre de métal est enfermée dans un liant en PLA, de sorte qu’aucun masque respiratoire ni équipement de manipulation ne soit nécessaire.

startups de l'impression 3D

Yuyo, la startup 3D de décembre

Notre dernière startup est française et s’appelle Yuyo ; elle s’est consacrée à l’impression 3D pour résoudre le paradoxe du surfeur. Ces derniers ont une affinité avec la nature et pourtant, ils utilisent des planches de surf qui sont tout sauf écologiques dans leur fabrication. Elles produisent beaucoup de déchets, ne sont pas recyclables et sont toxiques pour le monde marin. Pour ce faire, la jeune entreprise souhaite désormais proposer des planches fabriquées localement, qui deviendront nettement plus écologiques grâce à la fabrication additive. Non seulement les déchets diminueront, mais le matériau sera également en grande partie recyclable. Les planches atteindront une hauteur maximale de 2,40 m et une largeur de 64 cm et l’impression durera entre 30 et 40 heures.

startups de l'impression 3D

L’année 2018 aura été riche en innovations et nous espérons voir encore beaucoup de startups se développer dans le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D l’année prochaine. En attendant, n’oubliez pas de voter pour votre jeune pousse préférée sur cette page !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you