menu

#Startup3D : Replique et l’impression 3D de pièces détachées sécurisées

Publié le 7 juillet 2022 par Mélanie W.
replique

L’impression 3D devenant de plus en plus populaire, les entreprises tentent de trouver des moyens de tester ces technologies. Cependant, investir dans des machines peut s’avérer coûteux, surtout si votre personnel n’est pas formé à la fabrication additive. Heureusement, il existe d’autres solutions, comme celles proposées par notre startup 3D du mois de juillet, Replique. Cette plateforme d’impression 3D est conçue pour la fabrication additive industrielle de bout en bout et espère rendre la technologie plus accessible aux entreprises du monde entier. Et la demande est claire, puisque l’entreprise a déjà travaillé avec de grands équipementiers tels que Miele et Siena Garden, entre autres. Pour en savoir plus sur le fonctionnement de la plateforme, nous nous sommes entretenus avec Henrike Wonneberger, l’un des fondateurs et COO de Replique.

3DN : Pouvez-vous vous présenter et présenter Replique ?

Bonjour, je m’appelle Henrike Wonneberger et je suis l’un des fondateurs et COO de Replique, la plateforme d’impression 3D de bout en bout qui offre aux équipementiers un moyen sûr et efficace de fournir des pièces à tout moment et en tout lieu. Mon parcours universitaire et professionnel se situe dans les domaines de la chimie et de l’administration des affaires, et j’ai précédemment occupé différents postes au sein de BASF, allant de la R&D à la création d’entreprises en passant par l’innovation de modèles commerciaux numériques. En fait, ma connexion et ma fascination pour l’impression 3D sont nées de l’idée de pouvoir faire passer les pièces de rechange d’un inventaire physique à un inventaire numérique et de pouvoir repenser la chaîne d’approvisionnement de ces pièces. L’impression 3D, avec la liberté de construire toutes sortes de géométries dans différents matériaux uniquement à partir de données, est très puissante !

Henrike Wonnberger, co-fondatrice et COO de Replique

Replique a été fondée lorsque je travaillais dans le département de numérisation de BASF. Nous avons constaté la nécessité d’une nouvelle solution dans le commerce des pièces de rechange qui résout les problèmes typiques tels que les longs délais de livraison, les quantités minimales de commande élevées et les perturbations de la chaîne d’approvisionnement. Notre idée était de numériser et de produire des pièces détachées à la demande afin qu’elles soient disponibles à tout moment et en tout lieu. Pour concrétiser cette vision, Replique a commencé son périple au sein de Chemovator GmbH, le constructeur d’entreprises internes de BASF, au début de 2020. Replique aide les équipementiers à faire passer les pièces d’un inventaire physique à un inventaire numérique et à construire ainsi une chaîne d’approvisionnement flexible et robuste pour ces pièces. En tant que solution de bout en bout, nous soutenons nos clients tout au long de la chaîne de valeur, y compris la conception, la sélection des technologies et des matériaux, l’entreposage numérique et la fabrication décentralisée sécurisée.

3DN : Replique fournit ce que vous considérez comme la première plateforme d’impression 3D entièrement cryptée. Pouvez-vous nous expliquer comment elle fonctionne ?

Suite à nos entretiens avec des OEM et des clients, nous savons que la sécurité des données et l’assurance qualité sont deux domaines primordiaux pour quiconque souhaite produire avec des partenaires externes. C’est pourquoi le cryptage de toutes les données sur notre plateforme est une caractéristique essentielle de notre modèle commercial. Pour nous, le processus commence par la qualification des pièces imprimables en 3D, car c’est la première condition pour obtenir des impressions de haute qualité. Cela inclut la sélection des matériaux et des technologies, ainsi que la détermination des paramètres de production en fonction des exigences de la pièce. Nous stockons ensuite les conceptions de pièces qualifiées avec les paramètres de production sécurisés dans notre inventaire numérique.

C’est là que notre cryptage entre en jeu : dès qu’une pièce est commandée par un client, les informations de production verrouillées, y compris le montant de la commande, sont envoyées au bon partenaire d’impression de notre réseau mondial. Ainsi, les pièces ne sont imprimées que dans la quantité et la qualité requises. Dans le cadre de notre assurance qualité, nous incluons également un processus automatisé de documentation de la qualité, dans lequel les informations de production finales, y compris un certificat d’analyse, sont liées à la pièce produite et stockées sur la plate-forme Replique.

3DN : Quelle est l’importance de disposer de ce type de solution ?

Pour garantir la haute qualité des pièces imprimées en 3D, les entreprises travaillant avec des prestataires doivent connaître les meilleurs partenaires pour chaque site de fabrication et pour chaque combinaison matériau-technologie. Si vous pensez à toutes les différentes options de l’impression 3D, il est évident que cela devient une tâche presque impossible. Il suffit de penser à cette équation : le nombre d’options d’impression 3D différentes = le nombre de fabricants d’imprimantes x technologies x matériaux x lieux. Les options semblent infinies.

Replique est une plateforme d’impression 3D facile à utiliser pour des entreprises comme Miele

En tant que plateforme, nous en savons plus sur les différents matériaux, imprimantes, partenaires et cas d’utilisation qu’une personne seule. Nous savons qui sont les meilleurs fournisseurs et spécialistes et pouvons fournir à nos clients un accès rapide à toutes les technologies et à tous les matériaux de fabrication additive courants grâce à notre réseau mondial. Nos services de qualification garantissent que les conceptions sont converties en pièces imprimées de haute qualité. Dans ce domaine, nous bénéficions de l’expérience de BASF en matière de fabrication et de fourniture d’équipements d’origine dans diverses activités. De plus, nous avons récemment lancé notre réseau de partenaires de confiance pour les matériaux afin d’accélérer l’impression 3D industrielle grâce à des solutions matérielles sur mesure. Notre inventaire numérique peut être considéré comme l’interface entre les partenaires de production et les clients. Surtout lorsqu’il est connecté à des processus commerciaux tels que l’ERP et les boutiques en ligne, il permet un processus de commande plus pratique.

3DN : Vous vous concentrez particulièrement sur la création de pièces détachées, pourquoi ? En quoi l’impression 3D est-elle pertinente dans ce cas-là ?

Tout responsable de pièces détachées connaît le défi. Avec chaque nouvelle ligne de produits, la quantité de pièces détachées différentes augmente au fil des ans – en particulier dans les secteurs où les machines sont utilisées pendant plus de 15 ans, par exemple le transport, l’agriculture et la construction. Garantir la disponibilité des pièces de rechange devient complexe. Le stockage de toutes les pièces entraîne des coûts d’inventaire énormes, ainsi que le risque d’obsolescence. Cependant, si une pièce n’est pas disponible, cela entraîne des coûts élevés d’approvisionnement en raison de facteurs tels que des quantités minimales de commande élevées et des expéditions express. Pour les pièces de rechange critiques, c’est encore pire : les délais de livraison peuvent être énormes.

L’impression 3D décentralisée associée à un inventaire numérique peut résoudre ces problèmes. Les pièces de rechange sont disponibles à tout moment et peuvent être produites à la demande, là où elles sont nécessaires. Cela permet de réduire les coûts, tout en augmentant la satisfaction du client – une situation gagnant-gagnant pour les OEM et les clients finaux.

Replique s’occupe du processus de fabrication de pièces optimisées de haute qualité pour ses clients

3DN : Y a-t-il d’autres applications que vous ciblez ? Lesquelles ?

Il n’y a pas que les pièces existantes qui peuvent être produites avec l’impression 3D, les technologies permettent aussi plus d’innovation dans l’industrie. Actuellement, nous constatons un intérêt croissant pour la production industrielle de nouvelles pièces par impression 3D, par exemple pour le lancement de nouveaux accessoires. Dans la fabrication traditionnelle, la production de petites séries est liée à des coûts et à des risques élevés, notamment en raison de la nécessité d’outils et de moules coûteux. Grâce à l’impression 3D, nous permettons aux équipementiers de produire de manière rentable des pièces à partir d’un seul lot, avec des coûts fixes proches de zéro, puisqu’il n’y a pas besoin d’outillage ou de quantités minimales de commande.

L’un de nos clients, le fabricant allemand d’appareils ménagers Miele, est un bon exemple dans le secteur des biens de consommation. L’entreprise utilise notre plateforme pour fournir rapidement et à moindre coût de nouveaux accessoires à ses clients. L’intégration complète de notre plateforme dans leur boutique en ligne a rendu possible le passage à la fabrication distribuée.

3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Ne vous laissez pas submerger par la quantité de prestataires de service et de combinaisons technologie-matériau différents sur le marché de l’impression 3D. Commencez petit, puis passez rapidement à la vitesse supérieure. Vous avez une pièce pour laquelle vous pensez que l’impression 3D pourrait être une solution ? Venez nous voir et nous pourrons vous aider à transformer votre idée en réalité. Une fois la première étape franchie, vous aurez un aperçu de la technologie et de nombreuses autres pièces pourront suivre. Votre voyage vers une chaîne d’approvisionnement entièrement numérisée grâce à l’impression 3D a commencé. Vous pouvez en savoir plus dans la vidéo ci-dessous ou sur notre site web ICI.

Que pensez-vous de la startup Replique ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

*Crédits de toutes les photos : Replique

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks