menu

#Startup3D : Pint et ses alliages métalliques pour la fabrication additive

Publié le 10 mars 2022 par Mélanie W.
pint

Les progrès des technologies de fabrication additive permettent aux grandes entreprises du secteur de développer des solutions nouvelles et innovantes, non seulement en termes de machines, mais aussi de matériaux. En particulier, l’impression 3D métal gagne en popularité dans toutes sortes de secteurs, notamment l’aérospatiale, l’automobile, le médical et l’aéronautique. Les solutions émergentes ont tendance à être de plus en plus abordables et à utiliser davantage de matériaux. La recherche sur les métaux en impression 3D par exemple est en phase de croissance. Il convient d’ailleurs de souligner le rôle des petites entreprises qui font des percées dans ce domaine pour offrir de nouvelles alternatives. L’une d’entre elles est la startup Pint, qui se consacre au développement d’alliages de titane pour la fabrication additive. Nous avons rencontré son président, Paul Didier, pour en savoir plus sur ces matériaux, les industries auxquelles ils sont destinés, et même la possibilité de créer des pièces par impression 4D.

3DN : Pouvez-vous présenter ainsi que votre lien avec la fabrication additive ?

Je m’appelle Paul Didier et je suis le PDG de Pint. Après avoir obtenu mon diplôme en génie mécanique, j’ai fait un doctorat sur l’impression 3D d’alliages de titane à des fins médicales. Après ma thèse, j’ai décidé de me lancer dans le monde des affaires dans ce secteur qui me passionne tant.

Paul Didier, président de la startup Pint

3DN : Qu’est-ce que Pint et comment est née l’idée de le créer ?

Pint est né du développement de plusieurs projets de recherche au sein du laboratoire LEM3, autour de l’impression 3D métallique et des alliages de titane. À travers Pint, l’objectif est d’utiliser notre expertise en métallurgie et en ingénierie des matériaux mécaniques en tant que prestataire de services. Nous cherchons à répondre aux attentes et aux besoins industriels des différents secteurs intéressés par la fabrication additive métallique, avec un intérêt particulier pour le développement et l’optimisation des alliages, ainsi que pour le développement de composants innovants.

3DN : Quel procédé utilise Pint ?

Nous travaillons exclusivement avec le procédé de fusion laser sur lit de poudre. Cette technologie est l’une des plus utilisées aujourd’hui et suscite un intérêt croissant de la part des industriels. Comme son nom l’indique, elle consiste à faire fondre sélectivement des couches de poudre à l’aide d’un laser pour produire des pièces complexes couche par couche. Ce procédé offre de nombreux avantages, comme une grande liberté de forme. Cependant, l’application de matériaux par fusion de poudre présente des particularités au niveau métallurgique et thermomécanique. C’est notamment sur ces points que nous nous positionnons et que notre expertise est appréciée. Pour répondre aux besoins des utilisateurs, nos moyens de fabrication sont complémentaires des moyens de caractérisation métallurgique et mécanique, mais aussi du comportement des poudres et des traitements de surface.

Pint

Crédits photo : Pint

3DN : Quelles sont les propriétés du titane en fabrication additive ?

Nous travaillons à la mise au point de grades moins standard d’alliages de titane afin d’envisager différents gains de performance et de fonctionnalité. Le premier exemple que nous pouvons citer est un alliage de titane de deuxième génération qui présente un potentiel dans le secteur médical. Il présente une élasticité plus proche de celle de l’os sans compromettre sa solidité et est composé uniquement d’éléments bio-inertes (c’est-à-dire sans aluminium ni vanadium). Le deuxième exemple d’alliages sur lesquels Pint concentre ses développements est celui des matériaux intelligents. Ils permettent l’impression 4D, c’est-à-dire l’impression en 3D d’un objet qui peut changer de forme/de propriétés une fois fabriqué. Le nitinol est l’alliage « intelligent » le plus répandu et le plus connu. Après avoir été déformé, il peut retrouver sa forme initiale lorsqu’il entre en contact avec une source de chaleur. Il peut être utilisé, par exemple, pour fabriquer des actionneurs intelligents dans les industries aérospatiale, automobile et aéronautique.

3DN : Quels sont les secteurs que vous ciblez et pouvez-vous mentionner certains de vos projets ?

En raison de l’expertise en matière de recherche sur laquelle repose Pint, nous avons un attrait particulier pour le secteur médical. Outre les alliages avancés, nous avons également travaillé sur diverses méthodes de conception et d’optimisation pour la fabrication additive (DfAM). L’objectif est d’intégrer un patient numérique dans la conception d’un dispositif médical, et plus particulièrement la mécanique de l’os péri-implantaire en contact avec l’implant, pour assurer la meilleure durabilité osseuse possible. Nous voulons également mettre ces développements en pratique dans le domaine vétérinaire et développer des appareils de nouvelle génération.

En même temps, nous voulons utiliser notre expertise pour répondre aux besoins et aux problèmes spécifiques des clients avec différents niveaux de soutien et dans différents secteurs. Nous travaillons déjà avec des entreprises de différents secteurs, tels que l’aéronautique, l’espace, le luxe et le médical.

3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Nous tenons à remercier 3Dnatives pour cette opportunité, nous sommes très heureux de les avoir modestement aidés dans leur mission de démocratisation de l’impression 3D. Nous invitons également les lecteurs à nous contacter s’ils ont des questions, des besoins ou des problèmes liés à la fabrication additive métallique. Nous serons heureux de vous proposer nos services. Vous pouvez trouver plus d’informations sur notre site web ici.

Que pensez-vous des alliages de Pint ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

*Crédits photo de couverture : Pint

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks