menu

#Startup3D : Mobile Smart Factory promeut la fabrication locale

Publié le 13 avril 2021 par Mélanie R.
Mobile Smart Factory

Il y a quelques mois, nous avons présenté le concept de la Mobile Smart Factory, un module de production intelligent qui intègre les technologies de fabrication additive ainsi que des solutions de post-traitement pour le développement de pièces sur site. Ce projet, qui émane d’une division de Bionic Production GmbH, vise à ouvrir la voie à l’impression 3D de pièces indépendantes, rentables et fiables. En outre, avec la crise mondiale de la COVID-19, l’industrie a vu ses chaînes d’approvisionnement connaître des perturbations et empêcher les entreprises de fournir des pièces à la demande. Or, la solution Mobile Smart Factory vient favoriser la fabrication locale, et qui lui a valu d’être reconnue comme la startup du mois d’avril. Pour en savoir plus sur ces modules, nous avons rencontré l’un des acteurs de ce projet, Johannes Schmidt.

3DN : Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre lien avec la fabrication additive ?

Mobile Smart Factory

Johannes Schmidt

Bonjour, je m’appelle Johannes Schmidt et je suis expert dans les domaines de la gestion de projets, du développement de stratégies et de l’analyse commerciale. Mobile Smart Factory est une division de Bionic Production GmbH, un fournisseur innovant de services complets pour la fabrication additive industrielle. Notre mission est d’accroître les performances et de créer une valeur ajoutée grâce à l’impression 3D bionique pour nos clients. Ces dernières années, nous avons mis en œuvre avec succès un large éventail de projets industriels pour des entreprises de renom, tels que le criblage de pièces, la conception bionique ou la production en série de métaux imprimés en 3D. Depuis 2019, nous faisons partie de Hamburger Hafen und Logistik AG (HHLA), une entreprise de logistique européenne de premier plan. Cela montre clairement que le secteur de la logistique et du transport maritime a lui aussi reconnu l’énorme potentiel de l’impression 3D.

3DN : Comment est née l’idée de créer Mobile Smart Factory ?

L’un des principaux produits de Bionic Production est la Mobile Smart Factory, une usine modulaire de conteneurs équipés de dispositifs d’impression 3D pour la production de métaux et de polymères. L’idée du produit a été développée avec notre société affiliée, l’opérateur portuaire de Hambourg. Ensemble, nous nous sommes fixés pour objectif de relever les défis de la chaîne d’approvisionnement, en particulier pour les industries opérant dans des zones reculées. Nous avons rapidement compris que la possibilité de produire et de réparer des pièces localement avec une « usine d’impression 3D en boîte » offre un énorme potentiel. Au lieu de garder toutes les pièces physiques en stock, les pièces de rechange peuvent être stockées virtuellement et imprimées à la demande. Les entreprises réduisent également le temps et les dépenses liés à la fourniture de pièces de rechange. Enfin, le risque d’arrêt de production dû à des goulets d’étranglement dans la chaîne est atténué, car notre Mobile Smart Factory permet une production rapide à proximité du client.

3DN : Quelle est la fonction de chaque module et quels sont les avantages de cette méthode de production ?

La Mobile Smart Factory est une solution plug-and-print pour l’impression et la réparation 3D à moindre coût. Le système couvre l’ensemble du processus de fabrication additive et se compose de deux conteneurs d’expédition certifiés CSC. L’unité de contrôle est utilisée pour le pré-traitement et la production de polymères. Ici, la numérisation des pièces peut être effectuée à l’aide d’un logiciel de CAO et d’un scanner portable, de sorte que toutes les pièces requises sont stockées sur le cloud. Le processus de production commence par la sélection du matériau requis dans la zone de stockage. La fonction principale de l’unité de production est de créer des pièces métalliques et d’effectuer des services de réparation. Pour ce faire, une machine multi-optionnelle à 6 axes est utilisée, qui combine le Wire and Arc Additive Manufacturing (WAAM) avec le fraisage et le perçage. Les avantages de notre processus de production de métal WAAM sont les suivants : taux de construction élevés, grand espace de construction, manipulation facile des matériaux et processus simple et stable.

Mobile Smart Factory

La Mobile Smart Factory promeut la fabrication additive au niveau local

3DN : Quels secteurs ciblez-vous ?

Notre solution s’adresse aux industries qui opèrent dans des zones reculées et dont les capacités logistiques sont limitées. Dans les secteurs de l’exploitation minière, de l’énergie marine, de la défense ou de l’industrie maritime, par exemple, une grande variété de pièces de rechange individuelles est nécessaire. Leur fabrication et leur stockage sont généralement coûteux et doivent être effectués dans des délais extrêmement courts. Les entreprises qui utilisent la Mobile Smart Factory et impriment ou réparent des pièces localement peuvent obtenir des avantages concurrentiels en réduisant les efforts et les coûts logistiques tout en améliorant l’efficacité opérationnelle. Par exemple, la Mobile Smart Factory peut être déployée dans des mines ou des plateformes pétrolières et gazières proches. Ainsi, les pièces sont produites directement là où le besoin se fait sentir et sans avoir à attendre qu’elles arrivent d’un fournisseur ou d’un stock central. Dans l’ensemble, notre solution peut offrir de nombreuses applications potentielles.

3DN : Comment la Mobile Smart Factory encourage-t-elle la production locale et comment voyez-vous l’avenir de la fabrication additive ?

À mon avis, nous allons assister à une forte tendance à la réindustrialisation et à la production locale. Premièrement, la crise de la COVID-19 a clairement révélé les vulnérabilités de la chaîne d’approvisionnement. En particulier, le rôle de la Chine en tant qu’usine mondiale signifie que toute perturbation met en péril toutes les chaînes d’approvisionnement. De plus en plus de pays s’efforcent de réduire leur dépendance à l’égard de fournisseurs géographiquement éloignés. En même temps, l’industrie 4.0 amplifiera la tendance à la réindustrialisation. Elle devrait permettre d’accroître la productivité grâce à des gains d’efficacité et donc de réduire progressivement les écarts de salaires entre les pays. La prochaine vague de personnalisation de masse est proche et accélérera la tendance à la production locale. En bref, il faudra trouver des moyens nouveaux et novateurs d’organiser les opérations de production. La fabrication additive jouera un rôle important dans ce contexte. Il convient toutefois de noter que l’impression 3D est susceptible de compléter et non de remplacer les techniques de fabrication traditionnelles.

3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Nous sommes convaincus que la fabrication additive va bouleverser les chaînes d’approvisionnement et les processus de production dans le monde entier et il est primordial d’y faire face. Il est donc temps de se préparer à l’ère de la fabrication additive et de tirer parti de son potentiel considérable, d’améliorer l’efficacité opérationnelle et d’ouvrir de nouveaux domaines d’activité. Vous pouvez trouver plus d’informations ICI.

Que pensez-vous de notre startup 3D ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you