menu

Materialise recrée le squelette d’un mammouth grâce aux technologies 3D

Publié le 10 août 2018 par Mélanie R.
squelette mammouth

L’entreprise belge Materialise présentait il y a quelques jours son plus grand projet d’impression 3D par stéréolithographie : la reconstruction du squelette d’un mammouth grandeur nature. Et pas n’importe quel squelette puisqu’il s’agirait du premier jamais présenté en Europe occidentale. Grâce aux technologies 3D, l’équipe de Materialise serait en train de recréer les 320 os de cet impressionnant animal éteint. Il devrait être exposé dans la ville de Lier en Belgique, l’endroit où le mammouth d’origine a été découvert.

On connait aujourd’hui tous les avantages de la fabrication additive dans le secteur culturel et artistique; elle permet non seulement de réparer certaines oeuvres, monuments, objets historiques mais aussi de reconstruire entièrement ce qui a complètement disparu. Et les technologies 3D ne se cantonnent pas aux objets : on l’a bien vu avec le dinosaure imprimé en 3D et exposé à la gare d’Austerlitz. Grâce à une imprimante Massivit 1800, l’entreprise Métropole a pu recréer un impressionnant tricératops. C’est au tour de Materialise de s’intéresser également à une espèce éteinte : elle veut imprimer en 3D tout un squelette d’un mammouth.

squelette mammouth

Un squelette de mammouth grandeur nature

Les ingénieurs de Materialise sont repartis du squelette du Mammouth de Lier, exposé depuis 150 à l’Institut Royal de Sciences Naturelles de Bruxelles. Ils ont d’abord scanné en 3D les 320 os pour ensuite reconstruire le squelette numériquement, en collaboration avec un paléontologue afin de reproduire fidèlement chaque détail anatomique. Ils expliquent avoir nettoyé et préparé chaque pièce sur le logiciel Materialise Magics car une numérisation produit simplement une image 3D au lieu d’une forme 3D structurellement saine qui convient à l’impression 3D.

Les os du mammouth devraient être imprimés sur 9 machines SLA propriétaires, d’un volume d’impression de 2200 x 700 x 800 mm, avec une résine spéciale baptisée Mammoth Resin. L’entreprise belge explique qu’elle mettra plus d’un mois à imprimer le mammouth avant d’attaquer la peinture de celui-ci avec une combinaison de différentes couleurs, textures et laques afin que les os puissent correspondre au maximum au squelette d’origine.

squelette mammouth

Quelques défis à surmonter

Un tel projet présente de nombreux défis que Gertjan Brienen, chef de projet chez Materialise, nous présente: “Nous avons dû réunir différents experts, dont des ingénieurs, des paléontologues et des spécialistes de la finition, tout en respectant des délais serrés. Le squelette original présente des inexactitudes qui reflètent la connaissance au moment du montage original il y a 150 ans. Un exemple est la longueur de sa queue, que nous savons maintenant plus courte que ce que l’on pensait initialement. Le squelette de mammouth original manque également quelques os, y compris sa défense gauche. Nous sommes repartis de la défense droite et l’avons recréée dans Materialise 3-matic pour obtenir une réplique plus précise que la défense en bois utilisée pour compléter le squelette d’origine. La mâchoire supérieure brisée a également été restaurée avec précision en repartant de la structure osseuse originale. Cela signifie que le mammouth imprimé en 3D sera plus précis scientifiquement que l’original.”

mammouth

L’impression des défenses du mammouth

L’impression 3D permettrait non seulement de redonner vie à un animal depuis longtemps éteint mais aussi de lui donner davantage de précision et d’exactitude. Le résultat final devrait être accroché à une structure en carbone d’environ 300 kilos qui devrait être intégrée dans le plastique imprimé en 3D. On aurait alors un système de montage quasi invisible et tout à fait inédit. Retrouvez davantage d’informations sur le site officiel de Materialise.

Que pensez-vous de ce squelette de mammouth grandeur nature? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you