menu

Un soutien-gorge parfaitement adapté à chaque femme grâce aux technologies 3D

Publié le 11 septembre 2020 par Mélanie R.
soutien-gorge imprimé en 3D

Les technologies 3D ont aussi leur mot à dire quand il s’agit de lingerie : la styliste hollandaise Lidewij Vera Arí van Twillert a eu recours aux solutions de numérisation 3D d’Artec 3D et à l’impression 3D pour concevoir des soutiens-gorge sur-mesure, entièrement adaptés à la morphologie de chaque femme. Elle est partie du constat que les solutions actuelles du marché étaient très souvent inconfortables, que ce soit au niveau de l’armature, du bonnet, des bretelles, et a imaginé un design personnalisé, réalisé à partir d’un scan 3D de la poitrine d’une femme. La styliste a donc conçu une alternative à l’armature baptisée Curvearis. Imprimé en 3D, celui-ci est un support sur-mesure formant le schéma technique du soutien-gorge. 

Les soutiens-gorge actuels sont-ils réellement confortables ? La plupart des femmes vous répondront par la négative et ce n’est pas étonnant : ils sont aujourd’hui fabriqués selon un modèle précis puis décliné selon des tailles universelles. En réalité, il faudrait qu’ils soient tous conçus selon la poitrine de sa porteuse, le rendant ainsi unique et propre à chacune. Pour des raisons évidentes de coûts, la production de masse est plus intéressante pour les fabricants de lingerie. Et pourtant, certaines entreprises se sont lancées dans la fabrication de sous-vêtements personnalisés. C’est le cas de la styliste hollandaise Lidewij Vera Arí van Twillert qui avait lancé sa première collection Mesh Lingerie en 2015. Elle explique : “J’ai toujours été fascinée par la mode et, lors de mes études d’ingénieur, j’ai décidé de combiner ma passion pour les technologies avec le stylisme. La technologie du scan 3D m’a inspirée à créer le soutien-gorge sur-mesure optimal. Aujourd’hui, le design et la fonction du soutien-gorge sont dissociables : ils sont soit confortables, soit jolis. Je voulais construire un projet où l’esthétique et la fonction ne font qu’un.” 

En combinant numérisation 3D et impression 3D, la styliste peut concevoir un soutien-gorge sur-mesure (crédits photo : Lidewij Vera Arí van Twillert)

Le processus de fabrication du soutien-gorge imprimé en 3D

Elle s’est donc rapprochée de l’entreprise Artec 3D pour trouver une solution de numérisation 3D optimale afin de scanner la poitrine d’une femme. La styliste travaille aujourd’hui avec le scanner Artec Eva Lite, une solution professionnelle accessible parfaitement adaptée à la numérisation du corps humain. Tout commence par un scan 3D de la poitrine de la cliente dans un studio à Rotterdam – la styliste précise qu’aucun contact physique n’est ici réalisé. Le scan est composé de plus de 20 000 points de données. Puis, vous pouvez choisir le modèle et lu tissu du soutien-gorge. Commence alors le processus d’impression 3D : à partir d’une machine Ultimaker, Lidewij Vera Arí van Twillert conçoit un premier support test Curearis. C’est une courbe qui vient remplacer l’armature traditionnelle. Un patron de couture est réalisé afin d’imaginer un premier soutien-gorge en mousseline pour que la cliente puisse l’essayer. Les tissus qu’elle a choisis sont ajoutés afin que le soutien-gorge puisse être ajusté si besoin. La phase de fabrication finale peut alors débuter. Les retours sont pour l’instant très positifs comme le montre ce témoignage : “Il est doux et épouse parfaitement mon corps. Aucune pression ni frottement sur ma peau, ce qui arrive souvent quand je porte un soutien-gorge ordinaire.

Mesdames, il faudra vous armer d’un peu de patience avant de récupérer votre soutien-gorge sur-mesure puisqu’il faut compter entre 6 à  9 semaines à partir du moment où le scan 3D est réalisé. Sachez que trois essayages sont inclus. Côté prix, la phase de numérisation 3D coûte 95€ auxquels il faudra ajouter le prix du tissu choisi. Vous pouvez retrouver davantage d’informations ICI.

Crédits photo : Lidewij Vera Arí van Twillert

Que pensez-vous de ce soutien-gorge imprimé en 3D sur-mesure ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you