menu

SOLS Systems lève $6,4 millions pour imprimer en 3D vos semelles

Publié le 30 avril 2014 par Alex M.

SOLS Systems est une startup new-yorkaise née il y a seulement 8 mois avec la volonté d’imprimer en 3D des semelles orthopédiques sur-mesure à partir d’un simple scan de téléphone. En décembre dernier, elle réalisait une première levée de fonds de $1,75 millions auprès de la compagnie Lux Capital pour amorcer son démarrage.

Et c’est à peine 4 mois après que SOLS Systems annonce un nouveau tour de table à hauteur de $6,4 millions auprès de nombreux investisseurs dont Founders Fund, RRE, Rothenberg Ventures, Felicis Ventures, FundersGuild and Grape Arbor VC.

article_sols8

Le procédé proposait par SOLS est simple : après avoir téléchargé leur application sur votre mobile, vous numérisez en 3D votre pied avant de visualiser en live une semelle prescrite et adaptée à votre pied directement depuis votre téléphone. Vous n’avez alors plus qu’à passer commande et à recevoir votre achat deux semaines après.

Les semelles SOLS sont imprimées en 3D à base d’un nylon anti-bactérien, ultra-flexible et teintes dans la couleur de votre choix. Au lieu d’utiliser une combinaison de matériaux souples et rigides, SOLS utilise tout le potentiel de l’impression 3D en modifiant directement la composition du matériaux de conception, ici un nylon, et obtenir le bon mix entre solidité et flexibilité.

article_sols article_sols2

Aujourd’hui, SOLS Systems est encore en phase de test et a embauché une cinquantaine de podologues pour expérimenter ses semelles imprimées en 3D. Les premières unités devraient être commercialisées dès cette année, uniquement auprès de professionnels agréés alors que l’offre aux particuliers devrait suivre en 2015. Le prix pour une paire de semelles sur-mesure imprimées en 3D devraient tourner autour de $100 (environ 72€). Plus d’infos sur : www.sols.co

article_sols3

article_sols5

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook et    [follow id= »3Dnatives » ]

Les 2 commentaires

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Thomas dit :

    Comment est-ce possible de « combiner des matériaux souples et rigides » afin de « modifier directement la composition du matériaux de conception » ? Via deux buses d’impressions ?

    1. 3Dnatives dit :

      Bonjour Thomas,

      Les technologies PolyJet (Stratasys) et MultiJet (3D Systems) fonctionnent avec des multiples têtes d’impression projettant des goutelettes de matériaux. Il est possible via ces technos de combiner un type de matériaux par buse : http://www.3dnatives.com/impression-en-3d-polyjet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you