menu

Skincasts, des attelles françaises imprimées en 3D 

Publié le 3 janvier 2022 par Philippe G.

Depuis plusieurs années maintenant, la fabrication additive est utilisée pour concevoir une variété de dispositifs médicaux. Que ce soit pour fabriquer des orthèses, des prothèses ou même des stéthoscopes, l’impression 3D a largement été adoptée par les professionnels de Santé. En France, à l’image de COP Chimie qui propose des silicones imprimables en 3D dédiés au secteur orthopédique, les initiatives mêlant soin et fabrication additive se multiplient. Parmi elles, on retrouve les attelles Skincasts, développées par le studio Arlésien Vr’tig.0 et entièrement imprimées en 3D. Une application qui a déjà rencontré un certain succès, l’entreprise ira représenter la Région Sud à l’occasion du CES Las Vegas 2022. 

Si le studio Vr’tig.0 s’est tourné vers l’impression 3D, c’est principalement pour offrir aux patients une alternative plus confortable que les plâtres standards. Alain Chaix, dirigeant de la société, explique que les méthodes traditionnelles sont “contraignantes, du fait notamment de la macération et des odeurs” tandis que Skincasts “permet au patient d’aller dans l’eau, et est réglable, aérée et légère”. Des caractéristiques qui rendent l’attelle française compatible avec les balnéothérapies et autres traitements nécessitant de l’eau. L’orthèse, qui s’applique aussi bien aux membres inférieurs que supérieurs, offrirait selon les fabricants « une grande liberté aux articulations adjacentes » de par sa conception confortable, résistante et légère.

Crédits photo : Skincasts

Un processus de fabrication de 4h 

Afin d’obtenir une attelle personnalisée et sur-mesure, le processus de fabrication débute par un scan de la partie du corps blessée. Le fichier numérisé est ensuite envoyé aux équipes de Skincasts afin qu’il soit importer sur un logiciel pour être ajusté de telle sorte à maximiser le confort du patient. Enfin, une fois exportée, l’impression de l’orthèse débute. D’après Skincasts, l’entièreté du processus de fabrication serait en moyenne de 4 heures, une durée susceptible de varier selon la taille de l’attelle demandée.

Conçue à partir de PLA, l’attelle Skincasts est recyclable mais aussi biodégradable. De plus, elles permettraient aux patients de réaliser des radios afin de suivre l’évolution de leur blessure, ce qui est impossible avec des plâtres traditionnels. D’autant plus que les orthèses n’engendreraient aucun frottement sur les potentielles cicatrices. Enfin, pour ceux qui souhaiteraient se procurer une attelle Skincasts, elles sont conventionnées à 60 % par la Sécurité Sociale et à 40 % par la mutuelle. 

Que pensez-vous de Skincasts ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Crédits photo de couverture : Skincasts

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks