menu

Simone, une trottinette ultra compacte et légère conçue grâce à l’impression 3D

Publié le 2 mai 2019 par Mélanie R.
simone

Simone est une nouvelle trottinette française hyper compacte et légère, créée à 90% grâce à la fabrication additive. Conçue au technopôle Transalley de Famars, la trottinette pourrait se plier ou déplier en 15 secondes seulement et être rangée dans un sac. Simone ne pèse que 3,5 kilos, l’équivalent de deux bouteilles d’eau selon ses créateurs, et s’adapterait donc à n’importe quel train de vie, en ville et même dans le métro. Les pré-ventes devraient commencer le 23 mai prochain et les livraisons en octobre 2019, partout en Europe. Une solution de micro mobilité efficace !

La trottinette est devenue un moyen de transport de plus en plus vogue cette année, offrant une solution plus adaptée aux problèmes de mobilité auxquels les français vont face. Les fondateurs de Simone affirment que 38 millions de français sont aujourd’hui confrontés à des difficultés de transport : leur trottinette serait donc une réponse à tous les urbains pressés, facilement dépliable, durable et plus écologique que d’autres moyens de transport. Elle a surtout été optimisée en termes de poids et de taille puisqu’elle tiendrait dans l’équivalent d’une ramette de papier A4 une fois pliée.

simone

Crédits photo : Simone

Simone est plus légère, plus compacte et plus pratique

Le recours à l’impression 3D a sans aucun doute aidé à concevoir une trottinette avec de telles caractéristiques. Les fondateurs de Simone ont fait appel au service d’impression 3D ERPRO qui maîtrise aujourd’hui une large gamme de technologies 3D – de la stéréolithographie au SLS en passant par le dépôt de matière fondue. Simone est assez discrète quant au processus et matériaux utilisés mais la fabrication additive aura très probablement permis de réduire le poids final des différents composants, notamment grâce à des méthodes d’optimisation topologique. On se souvient d’ailleurs de celle imprimée en 3D par Renishaw qui offrait davantage de performances grâce à un cadre en acier plus léger et un repose-pied en plastique. 

Un pari réussi puisque Simone ne pèse que 3,5 kilos ! Elle est dotée d’un système coulissant amortissant et silencieux, d’un système de verrouillage automatique, d’un guidon amovible et d’un corps en aluminium léger composé de 8 tubes. Pour l’instant, la trottinette imprimée en 3D Simone a séduit la gendarmerie de Valenciennes qui devrait la tester dans son quotidien. Steve Pingon, co-fondateur de Simone explique : « C’est une police qui se veut plus proche des citoyens, et qui recherche des modes de mobilité différents, comme  les brigades équestres qui donnent une image plus sympa. Et ça permet de mettre quatre « Simone » dans le coffre, de les sortir facilement pour faire leur patrouille, ça offre donc une réelle liberté dans le travail et d’autres perspectives.« 

simone

Simone est facilement transportable (crédits photo : Simone)

La trottinette participe actuellement au concours Lépine à Paris qui a commencé le 27 avril dernier, concours incontournable atour de l’invention et de l’innovation. Ses créateurs affirment qu’une version électrique devrait être disponible en 2020 : la E-Simone sera un peu plus lourde (5 kilos) et aura une autonomie de 3 kilomètres, favorisant véritablement cette micro-mobilité. Une « Grande Simone », la version en libre service, devrait aussi être créée. En attendant, vous pouvez commander votre trottinette pour 299€ ICI.

Que pensez-vous de cette trottinette compacte et légère ? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you