menu

TOP 5 des vidéos de la semaine : Siemens et la fabrication additive…

Publié le 13 octobre 2019 par Mélanie R.
siemens et la fabrication additive

Retrouvez notre TOP 5 des meilleures vidéos de la semaine sur l’impression 3D et la fabrication additive. Cette semaine, découvrez Siemens et la fabrication additive font bon ménage ! Vous pourrez également voir le replay de notre dernier webinaire qui a décrypté les enjeux de la conception pour la fabrication additive métal. Enfin, ne ratez pas ce joueur de handball français imprimé en 3D ! Partagez vos vidéos et donnez votre avis en commentaires de l’article ou sur le compte Facebook de 3Dnatives. Très bon dimanche à tous !

TOP 1 : Repenser la conception des pièces pour la fabrication additive métal : Notre dernier webinaire a décrypté tous les enjeux de la conception de pièces pour la technologie d’impression 3D métal. Le Groupe Repmo et l’entreprise Materialise nous ont expliqué toutes les étapes à prendre en considération lorsque l’on souhaite recourir à la fabrication additive plutôt qu’à des procédés classiques comme l’usinage. Une occasion d’en savoir plus sur les machines métal de Concept Laser et la solution logicielle Magics qui permet de concevoir une structure adaptée à la technologie de fusion laser sur lit de poudre, en optimisant le poids, les coûts sans empiéter sur les caractéristiques mécaniques finales  :

TOP 2 : Siemens et la fabrication additive : La division Power & Gas du groupe Siemens nous explique dans cette vidéo quels sont les bénéfices de l’impression 3D dans son travail au quotidien. La technologie lui sert principalement à créer des composants pour ses turbines au gaz : grâce à cette nouvelle méthode de conception, Siemens réduit ses délais de fabrication de 50% et son délai de développement de produit de 75%. L’entreprise utilise aujourd’hui le logiciel NX for Design qui vient rationaliser le processus de développement et accélère la mise sur le marché de divers produits   :

TOP 3 : Des implants de colonne vertébrale imprimés en 3D : Vous vous souvenez très certainement de cette Lamborghini imprimée en 3D par un père et son jeune fils, avec plus de 220 bobines de filaments que ce soit du PLA, de l’ABS ou encore de l’ASA. Les deux créateurs ont réalisé leurs premiers tests et ont fait rouler leur voiture, un test qui s’est à priori révélé concluant. Ils expliquent leur démarche, le processus de création et les défis rencontrés, en encourageant vivement le plus de personnes à utiliser les technologies 3D au quotidien :

TOP 4 : Un piano électrique imprimé en 3D : Amaury est un jeune maker qui teste toutes sortes de technologies afin de créer des objets en tout genre. Récemment, il a travaillé avec Atome3D et La Biche-Renard afin de concevoir un mini piano imprimé en 3D. Il a reçu une box, la Boite à Fil, qui est un kit dédié à l’impression 3D et fournit tous les éléments et la documentation pour concevoir un objet directement chez soi. Amaury nous explique tout le processus de création de son piano, qu’il a un peu modifié pour qu’il puisse jouer de la musique sur une bobine Tesla musicale :

TOP 5 : L’impression 3D grand format : Une équipe de handball française a imprimé en 3D un de ses joueurs grâce à une imprimante 3D grand format Massivit. Après une numérisation 3D du corps entier du joueur, l’entreprise Deca 3D a créé la structure de 1,80 mètres : un processus d’impression qui aura duré 11 heures ! La pièce finale pèse 35 kilos et est l’une des premières réalisations dans ce sport là. On se souvient de la statue de cette joueuse de football française imprimée en 3D, également sur une machine Massivit :

Pour rester informé de toute l’actualité de l’impression 3D, abonnez-vous à notre RSS ou à nos pages Facebook, Twitter, Google+ ou LinkedIn.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you