menu

See3D propose aux malvoyants une nouvelle vision grâce à l’impression 3D

Publié le 26 mars 2019 par Mélanie R.

L’impression 3D aide ses utilisateurs à bien des égards et dans de nombreux domaines. On en parle de plus en plus dans le système éducatif mais aussi dans le domaine médical où elle soulage le quotidien de nombreux patients handicapés. C’est sur cette voie là que la jeune association See3D s’est dirigée : elle aide les personnes visuellement déficientes à voir les choses autrement en les imprimant en 3D. See3D s’appuie sur une plate-forme de volontariat, basée sur les dons de ses utilisateurs. Son objectif est clair : rapprocher les gens de tous horizons, en plus d’aider les aveugles dans leur quotidien. Nous avons donc rentré sa jeune fondatrice, Caroline Karbowski, pour en savoir plus sur cette initiative.

3DN : Pouvez-vous vous présenter ? Comment l’idée de See3D vous est-elle venue ?

Je m’appelle Caroline Karbowski et je viens de Cincinnati, dans l’Ohio aux États-Unis. Je suis actuellement étudiante en première année à l’Université Ohio State. Quand j’étais en 6ème, j’ai décidé d’apprendre le braille pour lire dans la voiture sans me sentir étourdie. Pendant cet apprentissage, je suis tombée sur un article expliquant comment l’impression 3D pouvait être utilisée pour rendre les images de télescope et de microscope tactiles, afin que les aveugles puissent faire leurs propres observations. J’ai voulu faire la même chose en imprimant en 3D différents objets en y ajoutant des étiquettes en braille.

see3D

Caroline Karbowski

Cependant, je ne connaissais pas d’aveugle qui voulait ce type d’objet et je n’avais même pas accès à une imprimante 3D. On en avait au lycée mais la plupart des élèves ne savaient pas quoi imprimer même s’ils trouvaient ça fascinant. Du coup, je leur ai proposé d’imprimer en 3D des modèles pour des aveugles. Et on s’y est mis – on a voulu le présenter à TechOlympics, une conférence technologique organisée par des étudiants à Cincinnati à l’intention des lycéens.

J’ai donc travaillé avec mes amis à l’école pour créer un site web sur lequel nous pouvions rassembler des demandes de modèles à imprimer. J’ai ensuite rencontré Cassandra, aveugle depuis sa naissance et je lui ai demandé ce qu’elle aimerait mieux comprendre. Elle m’a demandé un château de Cendrillon : ce fut donc le premier modèle imprimé. Cassandra a parlé de See3D autour d’elle et à partir de là,  nous avons distribué plus de 500 modèles au cours des deux dernières années et sommes en contact avec de plus en plus de gens chaque jour.

see3D

Cassandra et le château de Cendrillon

3DN : Pouvez-vous nous expliquer comment See3D fonctionne ?

Toute personne aveugle ou enseignant / parent / ami d’une personne aveugle peut demander un modèle sur notre site. Nous imprimons et envoyons ensuite le modèle au destinataire. Nous invitons également toute personne ayant une expérience dans l’impression 3D, ou ayant un intérêt à participer à la conception et à l’impression de modèles pour See3D à nous contacter. Sachez aussi que See3D contribue également à sensibiliser à l’importance de l’alphabétisation en braille, de l’orientation et de la mobilité. Nous encourageons vraiment toute personne aveugle à avoir des attentes élevées et des objectifs de réussite précis.

3DN : Quels sont vos projets actuels ?

Nous travaillons actuellement à rendre notre site et système de demande en ligne plus accessibles. Nous prévoyons d’ajouter des ressources pour apprendre le braille et savoir comment imprimer et concevoir des modèles attrayants au toucher. Un enseignant spécialisé dans la scolarisation des malvoyants, lui-même aveugle, nous a récemment contactés. Il souhaitait que ses étudiants impriment des modèles pour d’autres étudiants aveugles. Je suis donc très enthousiasmée par cette opportunité. Nous envisageons également de collecter des fonds pour acheter des imprimantes 3D à donner aux écoles qui accueillent des élèves aveugles. Certaines demandes reçues cette semaine concernaient une maquette, des cartes routières et un Yin Yang. Je recherche également des étudiants dans mon université pour aider à concevoir, imprimer, nettoyer et envoyer des modèles.

3DN : Où voyez-vous See3D dans quelques années ?

J’aimerais beaucoup voir l’ampleur de notre rayonnement et trouver davantage de volontaires pour aider à imprimer. Ca serait génial d’avoir un réseau de personnes capables de fabriquer les différents modèles demandés. J’aimerais également que See3D puisse fournir des imprimantes 3D aux écoles et créer des cours de conception en impression 3D.

see3D

Exemple de pièces imprimées en 3D

Actuellement, nous avons pu fournir des modèles gratuitement grâce aux fonds collectés sur notre page GoFundMe. J’espère que See3D pourra continuer à s’autofinancer grâce à ces subventions et ces dons. Il serait également intéressant de disposer d’un programme permettant aux entreprises et aux particuliers de parrainer une école afin de lui fournir une imprimante 3D. Nous espérons développer des relations avec les imprimeurs 3D pour les encourager à rendre leurs imprimantes et leurs programmes de découpage accessibles via des lecteurs d’écran et des afficheurs braille. Ainsi, les aveugles peuvent concevoir et imprimer des modèles.

Enfin, j’espère vraiment que See3D arrivera à sensibiliser au besoin de matériel accessible et à l’apprentissage du braille. Moins de 10% des étudiants aveugles l’apprennent aujourd’hui ce qui est largement en deça de ce que nous pourrions faire.

see3D

3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Il est si important de disposer de modèles 3D qui représentent avec précision l’objet afin que celui-ci puisse être utilisé dans un cadre pédagogique. La cécité n’est pas une caractéristique qui définit quelqu’un. Avec des supports accessibles tels que le braille, les graphiques tactiles, les lecteurs d’écran et les modèles imprimés en 3D, tout le monde peut atteindre son plein potentiel. Je veux vraiment encourager les autres à rencontrer une personne aveugle et à leur demander comment ils interprètent le monde. Un de mes amis aveugles a décrit la couleur orange comme étant froide, car les oranges du réfrigérateur sont froides. Il y a tellement de choses que nous pourrions apprendre en utilisant tous nos sens. Je suis impatiente de voir ce que les gens pourraient découvrir en touchant un modèle imprimé en 3D.

Que pensez-vous de l’initiative de See3D ? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK