menu

TOP 5 des vidéos de la semaine : le scanner Artec 3D …

Publié le 24 février 2019 par Mélanie R.
scanner artec 3D

Retrouvez notre TOP 5 des meilleures vidéos de la semaine sur l’impression 3D et la fabrication additive. Partagez vos vidéos et donnez votre avis en commentaires de l’article ou sur le compte Facebook de 3Dnatives. Très bon dimanche à tous !

TOP 1 : Une copie réaliste grâce aux technologies 3D : Le scanner Artec Space Spider a été utilisé pour numériser en 3D deux pièces de la collection du Victoria and Albert Museum. Après avoir scanné l’ensemble de la pièce, un modèle 3D est créé puis envoyé à l’imprimante 3D. En 8 heures, les équipes du projet ont pu imprimer une réplique très réaliste de la pièce originale grâce à la technologie de liage de poudre. Après un travail de post-traitement pour lui donner toute sa couleur, la pièce est prête ! Grâce aux technologies 3D, l’oeuvre originale peut être copiée sans être touchée ni altérée :

TOP 2 : La NASA et l’impression 3D : Une équipe de chercheurs de la NASA vient de recevoir des fonds pour utiliser la technologie d’impression 3D afin d’imprimer des capteurs et un circuit partiel pour la communication sans fil sur une seule carte mesurant seulement 5 cm sur 7 cm. Ils pourront ainsi récupérer davantage de données à bord des plus petits satellites. Une nouvelle à suivre de près qui pourrait bien confirmer le potentiel de l’impression 3D dans l’espace :

TOP 3 : Rencontre avec CADvision: Le revendeur français CADvision sera présent au 3D Print Lyon du 4 au 6 juin prochains. Il propose aujourd’hui la gamme de machines Stratasys ainsi que les solutions Desktop Metal. Il présentera notamment le nouveau matériau TPU de Stratasys et des pièces métalliques fonctionnelles :

TOP 4 : La fabrication additive aérospatiale : Collins Aerospace a recours à l’impression 3D métal pour produire des pièces finies plus performantes. Il explique tous les avantages de  la technologie en prenant l’exemple d’un injecteur de carburant. En se tournant vers la fabrication additive, il a pu produire cette pièce avec seulement 4 composants contre 18 avec des méthodes traditionnelles. Il a réduit le poids de 10%, la quantité de matériau de 80% et a diminué par 75% ses délais de production :

TOP 5 : Oerlikon et les processus de fabrication additive : Le centre d’innovation et de technologie basé à Munich d’Oerlikon a choisi les instruments de microscopie et de métrologie ZEISS pour l’analyse des matériaux et le contrôle de la qualité tout au long de la chaîne de processus de la fabrication additive métallique :

Pour rester informé de toute l’actualité de l’impression 3D, abonnez-vous à notre RSS ou à nos pages Facebook, Twitter, Google+ ou LinkedIn.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you