menu

Fraunhofer développe un scanner 3D industriel autonome

Publié le 20 février 2018 par Mélanie R.
scanner 3D industriel

Des chercheurs de l’institut de recherche allemand Fraunhofer auraient développé un nouveau scanner 3D industriel qui numériserait des objets de manière autonome tout en déterminant leur imprimabilité 3D en temps réel. Il explique qu’il a eu recours à l’intelligence artificielle, la modélisation et l’impression 3D pour concevoir ce système, capable de fabriquer des composants en petite série.

L’institut Fraunhofer n’est pas un novice de la fabrication additive ou de la numérisation 3D; il a dévoilé il y a quelque temps une imprimante 3D métal low cost et a ouvert un centre dédié à la technologie, Additive Manufacturing Alliance. Son département “Computer Graphics Research IGD” est particulièrement intéressé par ces technologies 3D et sa dernière innovation est ce scanner 3D industriel autonome.

scanner 3D industriel

Un scanner 3D industriel autonome

Les chercheurs expliquent que ce scanner est autonome et qu’il est doté d’un bras robotique qui vient numériser un objet posé sur le plateau tournant avec le moins de mouvements possibles. Le bras robotique permettrait en effet de faire tourner le scanner autour de l’objet, numérisant alors sa géométrie entière en seulement quelques mouvements. Les chercheurs affirment que c’est un procédé qui peut prendre quelques minutes voire quelques secondes selon la taille de l’objet. Pendant la numérisation, des algorithmes créeraient une image en 3D de l’objet en temps réel.

Ce qui est intéressant à propos de ce nouveau scanner 3D est le fait qu’il pourrait fournir des conclusions en temps réel sur la façon dont l’objet pourrait être imprimé en 3D. Si le modèle 3D est approuvé, les données seraient directement envoyées sur l’imprimante 3D connectée pour impression. On aurait donc un système de production à part entière, de la numérisation à la fabrication de pièces finies.

scanner 3D industriel

Pedro Santos

Ce qui est unique avec notre système c’est qu’il scanne des objets de façon autonome et en temps réel, déclare Pedro Santos, directeur de l’IGD. Il est capable de numériser n’importe quel composant, indépendamment de sa conception et vous n’avez pas besoin de lui apprendre comment faire. De plus, vous n’avez pas besoin d’information sur les modèles CAO – en d’autres termes, les spécificités des modalités types qu’un composant a habituellement.” Il continue en affirmant que ce scanner 3D industriel pourrait être un assistant de fabrication en améliorant notamment le lien entre l’humain et la machine. Il serait en effet capable de reconnaître une pièce une fois posée sur son plateau et d’indiquer quels seraient les prochains composants à assembler pour obtenir un produit fini.

On ne sait pas encore si ce scanner 3D industriel sera commercialisé et si oui, à quel moment et surtout à quel prix. Il sera présenté en avril à la Foire d’Hanovre, une occasion peut-être d’en savoir plus. Retrouvez plus d’informations sur ce scanner 3D industriel sur le site officiel de Fraunhofer IGD.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK