menu

SavorEat s’associe à Sodexo pour distribuer son alternative à la viande imprimée en 3D

Publié le 25 août 2021 par Mélanie R.
savoreat

La startup israélienne SavorEat, spécialisée dans le développement d’alternatives à la viande via l’impression 3D, vient d’annoncer un partenariat avec le français Sodexo afin de proposer aux universités américaines des produits sans gluten, casher et végan. Pour être plus précis, c’est la filiale américaine de la multinationale, Sodexo Operations, qui proposera l’offre de SavorEat aux jeunes étudiants, de plus en plus sensibles au contenu de leurs assiettes. L’objectif de la startup est de renforcer sa position sur le marché américain, de tester les attentes des consommateurs et de voir comment leurs produits sont perçus. Rappelons que SavorEat conçoit une alternative à la viande : elle imprime en 3D diverses cellules végétales pour reproduire l’aspect et la texture d’un steak animal. Grâce à ce partenariat, elle devrait être en mesure d’accroître sa notoriété et de toucher un public peut-être plus sensible aux conséquences de l’abattage et de la production de viande.

Depuis quelques mois, nous avons vu de multiples initiatives se développer autour de cette idée de “viande imprimée en 3D”. Il suffit de voir le nombre de startups qui ont décidé de se positionner sur ce créneau. Si on prend l’exemple de SavorEat, il est intéressant de voir qu’en décembre dernier, la startup a levé 42,6 millions Shekel (environ 11,2 millions d’euros) après son entrée à la bourse de Tel-Aviv.

De plus en plus d’entreprises se spécialisent dans l’impression 3D de viande…sans viande (crédits photo : SavorEat)

SavorEat à la conquête des Etats-Unis

En travaillant avec Sodexo, SavorEat peut cibler les universités et un public plus jeune. Racheli Vizman, CEO de la startup israélienne, explique :  « La population plus jeune est beaucoup plus ouverte aux technologies alimentaires, à l’innovation et au changement de la façon dont nous consommons les aliments« . Elle a même cité un sondage qui montrait que la moitié des jeunes Américains (une vingtaine d’années) se considèrent aujourd’hui comme des « flexitariens » c’est-à-dire ayant un régime alimentaire principalement végétal, avec une consommation occasionnelle de viande.

Les selfs et cafétérias de certaines universités américaines pourraient donc bien servir des burgers à base de steak végétal. Ces derniers sont composés de fibres de nano-cellulose végétale, déposées couche par couche via un procédé d’extrusion. SavorEat affirme qu’elle peut personnaliser la quantité de protéines, de graisse, d’eau, d’arômes et de colorants et obtenir un produit pouvant être grillé ou cuit au four. On obtiendrait ainsi un aliment semblable à de la viande, avec une odeur et texture similaires.

Crédits photo : SavorEat

Racheli Vizman conclut : « Notre objectif final est que nos imprimantes 3D alimentaires deviennent les prochain micro-ondes, capable de préparer des plats facilement, à moindre coût, et que chacun puisse manger comme il le souhaite. » Ce partenariat avec Sodexo marque donc une étape importante dans le développement de la startup qui pourra ainsi se confronter aux avis de quelques consommateurs américains. Reste à savoir si cette nouvelle façon de cuisiner pourra un jour être employée dans nos cantines françaises ! En attendant, vous pouvez vous rendre sur le site de SavorEat pour en savoir plus sur le procédé d’impression 3D.

*Crédits photo de couverture : SavorEat

Que pensez-vous de cette collaboration entre SavorEat et Sodexo ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Palazzo dit :

    effrayant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you