menu

Revo Foods et ses produits de la mer imprimés en 3D

Publié le 24 février 2021 par Mélanie R.
revo foods

En juillet dernier, nous vous avions présenté le concept fou de Legendary Vish, un groupe d’étudiants qui a imaginé un moyen d’imprimer en 3D du poisson. Quelques mois après, le projet s’est structuré et une startup est née : Revo Foods entend bien révolutionner la façon dont le saumon est aujourd’hui consommé. A partir de protéines de pois, de fibres d’agrumes, d’huiles végétales et d’extraits d’algues, la startup viennoise veut développer entre autres des émincés de saumon fumé ainsi qu’une sorte de tarama, et poursuivre l’impression 3D de filets de saumon pour notamment proposer des sashimis. Elle devrait d’ailleurs organiser sa première dégustation publique en mars, dans un café à Vienne, afin de se confronter à l’avis des consommateurs directs.

Que ce soit dans l’industrie de la viande ou du poisson, il semblerait que l’impression 3D alimentaire apporte quelques solutions pour lutter contre l’abattage mais contre l’impact écologique des conditions de traitement employées. On le sait, l’aquaculture laisse des traces non négligeables sur notre planète, avec une consommation actuelle des produits de pêche et d’aquaculture au niveau mondial qui s’élève à 20,3 kg par habitant et par an. C’est face à ce constat que trois jeunes – Robin Simsa, Theresa Rothenbücher et Hakan Gürbüz – se sont regroupés pour imaginer Revo Foods. 

Les deux nouveaux produits de la startup (crédits photo : Revo Foods)

La startup propose différents produits de la mer réalisés à partir de plantes. Un concept tout à fait fou, voire impossible à imaginer pour certains. Revo Foods utilise différents ingrédients, 11 pour être précis dont des protéines de poids, des extraits d’algues, des fibres d’agrumes et des huiles végétales. Par exemple, les huiles vont permettre de retrouver en bouche la richesse du saumon tandis que les algues rappelleront le goût salé de la mer. Aujourd’hui, la startup propose du saumon fumé, The Smokey One, et a récemment lancé des produits sous forme de pâte à tartiner. Ces aliments sous forme de pâte ne sont pas imprimés en 3D mais sont bien réalisés à partir de plantes et autres solutions végétales.

A terme, l’objectif de Revo Foods est de développer sa ligne de production automatisée afin d’imprimer en 3D une plus grande quantité de saumon, quelle que soit sa forme. Elle s’appuie aujourd’hui sur un procédé d’extrusion, avec une sorte de seringue qui vient déposer le mélange de plantes et autres ingrédients végétaux. La startup souhaite également se lancer dans la production de thon, un autre poisson aujourd’hui largement consommé dans le monde entier. En tout cas, la dégustation aura lieu le 6 mars à Vienne et devrait être un premier test pour les trois jeunes fondateurs. Vous pouvez retrouver plus d’informations ICI

La startup veut développer une chaîne de production automatisée (crédits photo : Revo Foods)

Que pensez-vous de la solution proposée par Revo Foods ?  N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK