menu

Un récif corallien imprimé en 3D a été installé avec succès dans l’océan Indien

Publié le 21 août 2018 par Mélanie R.
récif corallien imprimé en 3D

La semaine dernière, on vous présentait dans notre top 5 vidéos un récif corallien imprimé en 3D installé aux Maldives. Considéré comme le plus grand récif imprimé en 3D par son designer Alex Goad du Reef Design Lab, il pourrait être une solution efficace pour préserver l’écosystème marin aujourd’hui menacé par le réchauffement climatique. Au fond de l’océan Indien, cette structure a été créée grâce à plusieurs moules en céramique imprimés en 3D.

Les récifs coralliens abritent toute une variété d’espèces aquatiques, des algues aux poissons, et représenteraient 25% de la vie marine mondiale. Ils souffrent aujourd’hui d’un phénomène appelé le blanchiment : les polypes coralliens rejettent les algues de leurs tissus notamment à cause de l’augmentation de la température de l’eau, causant ainsi une mort progressive du corail. Plusieurs initiatives ayant recours aux technologies d’impression 3D se sont alors développées pour tenter de préserver les récifs et les espèces qui y vivent ; on se souvient notamment du projet de l’italien Enrico Dini qui avait imprimé en 3D des coraux grâce à sa machine D-Shape.

récif corallien imprimé en 3D

La plus grande barrière de corail imprimée en 3D

C’est dans ce même but qu’Alex Goad, designer industriel chez Reef Design Lab, a conçu une barrière de corail imprimée en 3D qui se veut être la plus grande jamais créée. La semaine dernière, elle a été installée dans l’océan Indien près de l’hôtel Summer Island Maldives. Composé de centaines de modules en céramique et en béton, le récif a été conçu grâce à un programme de modélisation informatique avancé permettant de conférer cet aspect texturé.

Une fois ce travail de modélisation terminé, une imprimante 3D a été utilisée pour imprimer 220 moules, processus qui aurait pris 24 heures seulement. Alex Goad explique que ces derniers ont alors été coulés en céramique, un “matériau qui présente des propriétés similaires à celles du carbonate de calcium qui constitue les récifs coralliens”. Les moules ont alors été remplis de béton puis assemblés directement dans l’océan Indien, à 7 mètres de profondeur, près d’une pépinière de coraux existante. Des fragments de corail ont été prélevés dans la pépinière et placés sur le récif imprimé en 3D. L’équipe espère que d’ici un an ou deux, ces coraux coloniseront le récif imprimé en 3D.

récif corallien imprimé en 3D

L’assemblage des modules a été réalisé directement dans l’eau

Alex Goad ajoute : “C’est un projet scientifique, un projet de recherche. La technologie d’impression 3D nous aide à imiter la complexité des structures récifales naturelles. Nous pouvons donc concevoir des récifs artificiels qui ressemblent beaucoup aux naturels. Nous espérons que ce sera un moyen plus efficace de cultiver et de restaurer les coraux.”

Les parties prenantes du projet affirment que si c’est un succès, nous pourrions voir un nouveau récif naturel d’ici un an ou deux. En attendant, vous pouvez retrouver davantage d’informations sur le site de Reef Design Lab et dans la vidéo ci-dessous si vous ne l’aviez pas déjà vue :

Que pensez-vous de ce récif corallien imprimé en 3D? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you