menu

Rawlplug investit dans l’impression 3D SLS pour accélérer sa phase de prototypage

Publié le 26 mai 2021 par Mélanie R.
rawlplug

L’entreprise polonaise Rawlplug, à l’origine des premières chevilles, a récemment investi dans une imprimante 3D SLS pour accélérer sa phase de prototypage et booster sa productivité et son innovation. Elle a choisi la machine compacte Lisa PRO de Sinterit, réputée pour son accessibilité et sa qualité. Grâce à elle, Rawlplug a pu imaginer de nouveaux produits plus rapidement tout en offrant une meilleure résistance et durabilité. Même si la machine Lisa PRO n’est pas la solution d’impression la plus rapide du marché, les équipes ont réduit leur temps de prototypage de 2 semaines à 2 jours, ce qui leur a permis de concentrer leurs efforts sur de futurs projets.

La phase de prototypage est une étape clé dans tout développement de produit, permettant de vérifier un certain nombre de fonctionnalités, de contraintes, de propriétés, etc. La fabrication additive apporte une grande aide à la majorité des entreprises car elle permet de réaliser très rapidement des formes complexes et de multiplier les itérations. Plus besoin d’attendre des semaines avant d’obtenir un premier prototype ou encore des jours pour modifier le design comme c’est le cas avec des procédés comme le moulage par injection. C’est pourquoi Rawlplug a décidé d’investir dans une solution d’impression 3D.

Rawlplug fabrique des systèmes de fixation depuis 1887 (crédits photo : Rawlplug)

Lisa PRO, une machine SLS pratique et accessible pour Rawlplug

Après avoir réalisé de nombreux tests sur des machines FDM et SLA, l’entreprise polonaise s’est tournée vers le frittage laser sur lit de poudre car le procédé lui permet de concevoir plus facilement et rapidement de petits composants. Dominika Zarowna, ingénieure conceptrice chez Rawlplug, ajoute : “Lorsque j’ai été embauché pour la première fois, nous avions l’habitude d’externaliser cette étape d’impression. Cela prenait souvent beaucoup de temps. Nous avions besoin de notre propre imprimante 3D afin de réduire au maximum les délais d’attente. En même temps, nous étions à l’affût des nouvelles technologies. Compte tenu du prix et des exigences de qualité, Lisa PRO était le seul véritable choix sur le marché.”

La Lisa PRO est une machine SLS développée par Sinterit qui offre un volume d’impression de 110 x 160 x 230 mm. Elle est aujourd’hui compatible avec des matériaux comme le PA11, le PA12, le TPU et plus récemment le polypropylène. C’est une solution clé-en-main pensée pour faciliter le flux de travail de l’utilisateur. Rawlplug n’avait pas besoin d’une machine industrielle mais d’une imprimante accessible et pratique ; de plus, elle fabrique des petits composants – 95% d’entre eux correspondent au volume d’impression de la Lisa PRO.

Exemples de prototypes imprimés en 3D (crédits photo : Rawlplug)

Dominika Zarowna précise : “Notre principale préoccupation est la qualité, c’est pourquoi avant de finaliser l’achat, nous avions mis en place un modèle complet pour tester les différentes capacités de l’imprimante, sa précision, ainsi que l’impression d’éléments imbriqués, ce qui n’aurait pas été possible avec d’autres technologies.”

Grâce à son imprimante 3D, Rawlplug a considérablement réduit ses délais de prototypage : là où il lui fallait 2 semaines avant d’avoir un premier résultat, 2 jours sont désormais nécessaires. L’équipe explique qu’elle lance son impression le vendredi après-midi et qu’à son retour de week-end le lundi matin, les prototypes sont prêts. Un gain de temps qui lui permet d’être plus efficace et de booster sa R&D. Qui sait, peut-être que l’entreprise imprimera des pièces finies à l’avenir ? N’hésitez pas à vous rendre sur le site de Sinterit si vous souhaitez en savoir plus sur ses machines SLS.

Que pensez-vous de l’utilisation de l’impression 3D pour le prototypage ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you