menu

Le RAMLAB poursuit la fabrication additive d’une hélice de bateau

Publié le 14 septembre 2017 par Mélanie R.
ramlab

Dans le port de Rotterdam, le port le plus large d’Europe, un laboratoire d’impression 3D s’est installé il y a quelques temps pour tester la fabrication additive dans le secteur de la construction navale : le RAMLAB a commencé la production d’hélices pour bateaux.

Souvenez-vous en mai dernier, nous vous présentions le partenariat entre Autodesk et le Rotterdam’s Additive Manufacturing Fiedlab (RAMLAB) dont la collaboration avait permis d’imprimer en 3D à petite échelle une hélice de bateau. Depuis, ils ont réussi à créer un prototype à échelle réelle dans le but de fixer cette hélice sur un bateau.

ramlab

Avec son diamètre de 1350 mm, l’hélice imprimée en 3D est le fruit d’une collaboration entre Autodesk, Damen Shipyards Group, Promarin et Bureau Veritas. Ils ont réussi à créer un premier prototype fait en alliage de nickel, aluminium et bronze (NAB) après l’avoir modélisé sur un des logiciels Autodesk. Son design est basé sur une configuration à trois lames développée par Promarin, un magasin d’hélices allemand. La structure est la même que celle utilisée pour le bateau Stan Tug 1606 de Damen.

Selon le RAMLAB, la production de l’hélice n’a pas été un processus facile et direct principalement à cause du matériau avec lequel ils ont travaillé et du design complexe de la pièce. Travailler avec un alliage NAB impliquait que les développeurs de l’hélice testent longuement le matériau afin de s’assurer que ses propriétés, une fois la pièce imprimée, étaient conformes aux normes établies par l’agence de certification Bureau Veritas. Même le passage d’un modèle 3D à un produit imprimable en 3D a été difficile parce que l’hélice présente une structure à double courbe et quelques composants surplombants. C’était donc un processus délicat.

ramlab

L’hélice a été imprimée en 3D, couche par couche

« La caractérisation des matériaux et les tests mécaniques ont été une partie très importante du projet, explique Wei Ya, un chercheur du RAMLAB. Nous devons nous assurer que les propriétés du matériau répondent aux besoins de l’application. La dureté du matériau par exemple : nous devons être sûrs que l’hélice soit capable d’amortir des impacts significatifs sans dégât. »

Le prototype de l’hélice imprimé en 3D pèse 400 kg et sera principalement utilisé pour la réalisation de démonstrations. Le RAMLAB devrait commencer la fabrication d’une deuxième hélice le mois prochain et espère pouvoir l’installer sur l’un de ses remorqueurs à la fin de l’année. Pour plus d’informations sur le prototype de l’hélice, consultez le site de Damen Shipyards.

Quel est l’impact de la fabrication additive dans la construction navale? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you