menu

XtreeE imprime en 3D des pylônes plus esthétiques pour accueillir la 5G

Publié le 26 août 2019 par Mélanie R.
pylônes imprimés en 3D

En collaboration avec l’entreprise martiniquaise Art & Fact Innovation, XtreeE a imprimé en 3D des pylônes qui, une fois assemblés, feront 12 mètres de haut. En forme d’arbres, ils seront végétalisés pour se fondre entièrement dans le paysage et répondre à une problématique qui va au delà de l’esthétique : avec le déploiement de la 5G sur le territoire français, le nombre de pylônes nécessaires va largement augmenter. L’impression 3D pourrait alors répondre à ce besoin en les produisant beaucoup plus rapidement que via les méthodes classiques. 

Les pylônes permettent de soutenir les antennes de télécommunication et sont généralement fabriquées en métal. Leur rigidité viendra notamment définir la précision du signal émis par l’antenne, tout comme leur nombre influera sur la qualité du réseau. La Fédération française des télécoms affirme que la France compte 81 000 pylônes aujourd’hui, un nombre qui devrait augmenter avec le déploiement de la 5G prévu en 2020. Le problème est que la construction d’une telle structure coûte cher et prend surtout beaucoup de temps : il faut compter 2 ans et environ 100 000 euros ! C’est là que l’impression 3D béton pourrait en soulager plus d’un.

pylônes imprimés en 3D

La France compte plus de 80 000 pylônes sur son territoire (crédits photo : Circet)

L’entreprise Art & Fact Innovation a imaginé les structures en béton qui rappellent des troncs d’arbre. Assemblées les unes aux autres, elles formeraient un pylône en béton ; ces blocs peuvent ensuite être végétalisés pour cacher totalement les antennes et éviter une pollution du paysage.  Elle a alors fait appel à XtreeE pour imprimer en 3D ces solutions. Les pylônes devraient être installés en Guadeloupe et mesurer 12 mètres de hauteur. 

Le directeur général de XtreeE, Alain Guillen, précise : « Le déploiement en France des milliers de pylônes nécessaires à la 5G se heurte à une pénurie de foncier, les propriétaires craignant notamment une perte de valeur de leurs emplacements vu le caractère peu esthétique des pylônes. Il y a là un véritable enjeu. » On ne connaît pas le temps d’impression d’un tel pylône mais on se souvient du mur imprimé en 3D par la startup française : elle nous avait expliqué qu’il fallait entre 2 et 5 heures pour créer un mur de 2 à 2,5 mètres de haut. On imagine donc que les délais de fabrication des pylônes seront bien plus courts que les 2 années traditionnellement requises.

pylônes imprimés en 3D

La solution d’impression 3D béton de XtreeE (crédits photo : Myriam Chauvot / Les Echos)

Pour l’instant, bien que l’initiative de Art & Fact Innovation et de XtreeE soit pleine de promesses, elle ne fait pas encore l’unanimité. La Fédération française des télécoms précise en effet : « Ils ne permettront pas de déployer plus vite les réseaux. Le meilleur moyen, pour accélérer, reste la mise en oeuvre sur le terrain des simplifications administratives obtenues avec la loi Elan. Le plus important, dans les déploiements, c’est le choix des terrains et l’accompagnement des élus. » Reste à voir quels seront les résultats obtenus en Guadeloupe ! En attendant, retrouvez tous les projets de XtreeE sur son site ICI.

Que pensez-vous de ces pylônes imprimés en 3D ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you