menu

PYLO, le casque de vélo intelligent qui intègre l’impression 3D

Publié le 19 août 2022 par Mélanie W.
pylo

Ces derniers temps, la fabrication additive a été impliquée dans de nombreux projets autour du vélo : selle, cadre ou encore potence. Aujourd’hui, on va s’intéresser à un casque imprimé en 3D. Baptisé PYLO, il présente quelques spécificités – d’une part dans son mode de fabrication par impression 3D, et d’autre part dans ses caractéristiques intelligentes. C’est l’entreprise berlinoise nFrontier, fondée en 2020, qui a développé ce casque de vélo.

Le casque de vélo PYLO est le premier produit que nFrontier présente sur le marché depuis sa création en 2020 ; il est le fruit de l’interaction de différentes technologies dont la fabrication additive. Pour l’entreprise, il était particulièrement important qu’un casque de vélo réponde aux besoins des sportifs et des cyclistes amateurs. Concrètement, cela signifiait que l’utilisation d’un matériau léger, qui ne sollicite pas trop la tête, devait être combinée à un design moderne et élégant.

Crédits photo : nFrontier

Comment un casque de vélo a pu être amélioré grâce à l’impression 3D

Après avoir passé les années qui ont suivi sa création à chercher des partenaires technologiques adéquats pour réaliser son casque de vélo PYLO, le résultat est particulièrement intéressant : nFrontier a utilisé Autodesk 3DSMax pour la partie logicielle et, pour l’impression finale, les imprimantes 3D F370 et J55 de Stratasys. Concrètement, c’est la doublure intérieure du casque qui a été imprimée en 3D avec un nylon. Celle-ci renforce non seulement sa mobilité, mais augmente le confort pour son porteur.

Toutefois, ce casque de vélo ne se distingue pas seulement par l’utilisation de la fabrication additive, mais aussi par d’autres caractéristiques intéressantes. Ainsi, PYLO intègre un airbag qui protège les os de la mâchoire, les dents et les yeux en cas d’accident. Celui-ci s’ouvre tout seul. De plus, il dispose de lumières LED qui ont été placées à l’arrière du casque. Les feux de tête et les feux arrière, ainsi que les clignotants à LED peuvent être allumés en tapotant deux fois pendant la conduite. Un autre point fort du PYLO est aussi le plus important pour le cycliste : la technologie LIDAR (Light Detection and Ranging) est un système de sécurité qui permet au cycliste de reconnaître les dangers qui se trouvent dans l’angle mort ou les véhicules de toutes sortes qui s’approchent du cycliste à une vitesse trop élevée.

Le casque est équipé d’un airbag (crédits photo : nFrontier)

Daniel Büning, CEO de nFrontier, conclut : « Pour améliorer la sécurité des cyclistes, nous voyons le besoin urgent d’un transfert de technologie des industries automobile, électronique et informatique. La réduction du nombre d’accidents est un facteur déterminant pour l’utilisation du vélo comme moyen de mobilité durable. » Si vous souhaitez en savoir plus, cliquez ICI.

Que pensez-vous du casque PYLO ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

*Crédits photo de couverture : nFrontier

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks