menu

TOP 12 des prothèses imprimées en 3D

Publié le 10 avril 2018 par Mélanie R.
prothèses imprimées en 3D

L’impression 3D se fait une place dans beaucoup de secteurs notamment dans le médical où elle permet de créer des dispositifs et outils de façon plus rapide, rentable mais surtout en ouvrant les possibilités en matière de personnalisation. Celle-ci est particulièrement importante pour les personnes qui souffrent d’un handicap pour lesquelles il est important de trouver une solution adaptée à leurs besoins spécifiques. Les technologies 3D peuvent être un moyen de concevoir ces solutions, notamment pour créer des prothèses de main, de bras, de jambe ou de pied. Souvent considérées comme quelque chose de négatif, elles pourraient devenir un véritable accessoire très design – tout en restant très fonctionnel – pour son porteur; aujourd’hui, les technologies 3D ont amené la fabrication de prothèses à un autre niveau. Voici donc une liste de prothèses imprimées en 3D qui pourraient bien changer le quotidien des personnes souffrant d’une déficience physique.

TOP 1 – L’association E-nable

E-nable, aussi connue sous le nom de Enabling the future, est une association créée aux Etats-Unis par Jen Owen. L’idée derrière ce projet est de rassembler des makers et des passionnés pour créer un réseau de modèles de prothèses dans le monde qui puissent bien évidemment être imprimées en 3D. L’objectif principal est de “Donner un coup de main” aux personnes qui en ont le plus besoin, leur évitant ainsi de payer le coût assez élevé d’une prothèse traditionnelle. Depuis sa création en 2013, l’association a fait don de prothèses imprimées en 3D à des centaines de personnes dans le monde.

prothèses imprimées en 3D

TOP 2 – Bionico Hand

Le français Nicolas Huchet a commencé le projet Bionico Hand en 2012 et a réussi à créer une prothèse de main myoéléctrique à partir de différentes technologies open source dont l’impression 3D. La main a été imprimée en 3D à partir d’ABS et comporte des capteurs musculaires ainsi qu’un bracelet Bluetooth qui permettrait de transmettre la sensation de toucher à son utilisateur. Elle serait capable de faire 4 mouvements de base et se personnaliserait très facilement, le tout à un coût inférieur à 300€.

prothèses imprimées en 3D

TOP 3 – Youbionic

Youbionic est une prothèse de main bionique qui nous rappelle un peu des personnages fictifs comme Terminator ou Robocop. Ce projet a été créé par l’ingénieur italien Federico Ciccarese et a été dévoilé fin 2016. Cette prothèse a été développée avec les technologies d’impression 3D et comporterait également des micro processeurs Arduino qui seraient capables de détecter les mouvements du muscle, permettant à son porteur d’effectuer différentes préhensions. La prothèse Youbionic commence à se commercialiser au prix de 1 200€.

prothèses imprimées en 3D

TOP 4 – Unlimited Tomorrow

Unlimited Tomorrow a été fondée par Easton Lachapelle, un jeune américain qui avait déjà développé sa première prothèse imprimée en 3D à l’âge de 16 ans. Deux ans plus tard, il crée son entreprise afin d’offrir des prothèses très réalistes et surtout très abordables. Après plusieurs années de tests et de développements avec différentes technologies, Easton réussit à offrir sa première prothèse 3D à une petite fille en 2017.

prothèses imprimées en 3D

TOP 5 – Les prothèses d’Unyq sont … uniques

L’entreprise Unyq offre des coques personnalisables pour les prothèses de jambe et de bras ; cette personnalisation est possible grâce à l’impression 3D. Le porteur peut choisir son modèle, le matériau et la couleur de la coque de prothèse et obtenir une solution entièrement adaptée à son anatomie mais aussi à ses goûts ! Deux gammes sont aujourd’hui disponibles : l’Unyq Style qui offre des coques imprimées en 3D à partir d’ABS et l’Unyq Performance qui propose des solutions imprimées en 3D à partir de polyamide, plus adaptées pour ceux qui ont l’habitude de beaucoup bouger.

prothèses imprimées en 3D

TOP 6 – Les pieds prothétiques de Mecuris

Le fabricant de porthèses Mecuris a développé des pieds prothétiques imprimés en 3D, les NexStep qui ont obtenu le marquage CE. Le patient peut personnaliser sa prothèse facilement grâce à la plateforme en ligne du fabricant allemand et l’obtient en une semaine seulement, un délai que Mecuris espère baisser à 48 heures. Une gamme pour les enfants, FirStep, est également disponible.

prothèses imprimées en 3D

TOP 7 – LimbForge offre des prothèses dans les pays en développement

LimbForge est une association qui a pour objectif d’offrir des prothèses aux pays en développement qui ne peuvent souvent pas s’acheter ces dispositifs médicaux. Elle a mis au point plusieurs modèles pour le bras, le coude, l’avant-bras, le poignet et la main, avec des options pour s’adapter totalement à son porteur. Après une modélisation 3D sur un logiciel développé par Autodesk, la prothèse est imprimée en 3D à partir d’un matériau plastique qui peut prendre une couleur différente en fonction du patient.

prothèses imprimées en 3D

TOP 8 – Des prothèses au design élaboré

Evan Kuester est un designer et ingénieur qui travaille actuellement chez 3D Systems. Il a créé plusieurs prothèses de bras et de mains très élégantes grâce à l’impression 3D. Un de ses modèles, Ivania, aurait nécessité 45 heures d’impression sur des imprimantes 3D FDM. Evan précise que son travail vise à créer des prothèses esthétiques, comme une vraie pièce de joaillerie.

prothèses imprimées en 3D

TOP 9 – « Hero Arm », un héros pour la vie

Open Bionics serait la première entreprise au monde à lancer un bras bionique imprimé en 3D qui serait non seulement testé cliniquement mais aussi certifié médicalement. Ce bras imprimé en 3D a été baptisé « Hero Arm » et combine fonctionnalité, confort et design. Il est personnalisable et comporte des capteurs afin de détecter les mouvements musculaires, offrant ainsi plus de facilité pour bouger. Il serait même capable de soulever jusqu’à 8 kilos, un poids plutôt élevé quand on sait que la prothèse se met et s’enlève rapidement. Open Bionics propose la personnalisation totale de la prothèse, un vrai avantage pour la personne qui la porte qui peut alors la créer à son image. Un point particulièrement attractif pour les enfants qui choisissent souvent une prothèse à l’effigie de leur héros!

prothèses imprimées en 3D

TOP 10 – Handicap International offre des prothèses pour les pays en développement

Depuis 2015, l’association française Handicap International a lancé son projet « Prothèses 3D » qui consiste à imprimer en 3D des prothèses de jambe et de bras pour les pays en développement et zones en conflit pour qui l’accès à ces dispositifs médicaux est trop cher. Un an après le lancement, l’association affirme qu’elle a réussi à équiper 19 patients, un beau résultat rendu possible notamment grâce aux technologies 3D. Elle explique qu’elle numérise en 3D le moignon grâce à un petit scanner 3D afin d’obtenir un modèle 3D qui peut ensuite être envoyé à l’imprimante 3D.

prothèses imprimées en 3D

TOP 11 – Une prothèse imprimée en 3D pour la cycliste Denise Schindler

Aux Jeux Paralympiques de Rio, la cycliste allemande Denise Schindler a remporté la médaille d’argent sur le chrono avec une prothèse de jambe imprimée en 3D. Amputée à l’âge de 2 ans, la championne explique s’être battue pour arriver jusque là et est devenue la première athlète à concourir aux Jeux avec une prothèse imprimée en 3D. Elle a travaillé avec l’entreprise Autodesk pour créer ce dispositif médical totalement adapté à sa morphologie. Après une modélisation 3D du corps de l’athlète, l’entreprise a pu imprimer en 3D la prothèse, plus rapidement et de façon plus rentable.

prothèses imprimées en 3D

TOP 12 – Un doigt supplémentaire avec Third Thumb

La prothèse Third Thumb est un peu unique en son genre. Elle ne s’adresse en effet pas aux personnes souffrant d’une déficience physique mais servirait davantage à réaliser des actions plus complexes ; sa créatrice Dani Clode souhaitait changer la perception qu’on peut avoir des prothèses en l’associant à quelque chose de positif. Elle s’est tournée vers l’impression 3D pour fabriquer Third Thumb. Celui-ci serait contrôlé par les pieds de son porteur grâce à des capteurs de pression intégrés dans ses chaussures. Un filament Ninjaflex aurait été utilisé pour imprimer en 3D la prothèse personnalisable. Deux petits moteurs permettraient au pouce de bouger dans différentes directions en pliant trois charnières.

prothèses imprimées en 3D

Que pensez-vous de ces prothèses imprimées en 3D? Partagez votre opinion en commentaire de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Les 18 commentaires

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Orion dit :

    Bravo à E-nable et à Bionico Hand .
    Pour les autres ils sont la que pour faire de l’argent sur le dos des handicapés , exactement comme l’industrie pharmaceutique pour qui seul les billets comptent réellement .

  2. Dupire dit :

    En septembre 2016, j’ai été amputé de ma jambe droite et en octobre 2018 de ma jambe gauche à cause des artères en mauvais état. J’ai fait au total 8 mois de rééducation et maintenant un kiné vient 3 fois par semaine de faire prendre la position verticale pendant 2 minutes puis une marche 3 tours avec un roleur. Je souhaite avoir des documents sur vos nouveautés. D’avance merci. M. Dupire René

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK