menu

Les principales prothèses imprimées en 3D

Publié le 7 avril 2022 par Mélanie W.

Parmi les industries ayant le plus recours à la fabrication additive, le domaine médical arrive probablement en tête. En effet, peu à peu, la technologie est entrain de devenir un outil indispensable à de nombreux praticiens, et le nombre de possibilités qu’elle offre ne cesse de grandir. Et parmi les différentes applications aujourd’hui réalisées, l’une des plus populaires est la fabrication de prothèses. Grâce à la fabrication additive, les professionnels de santé propose des pièces sur mesure, personnalisées et adaptées aux besoins des patients. De plus, ces prothèses imprimées en 3D sont produites à bas prix et localement. À l’aide de l’impression 3D, il serait donc possible de venir en aide aux 30 millions de personnes nécessitant une prothèse dans le monde, d’après les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé. Pour en savoir plus, nous vous proposons de découvrir certains des meilleurs exemples de prothèses imprimées en 3D actuellement disponibles. 

L’association E-nable

E-nable, aussi connue sous le nom de Enabling the future, est une association créée aux Etats-Unis par Jen Owen. L’idée derrière ce projet est de rassembler des makers et des passionnés pour créer un réseau de modèles de prothèses dans le monde qui puissent bien évidemment être imprimées en 3D. L’objectif principal est de “Donner un coup de main” aux personnes qui en ont le plus besoin, leur évitant ainsi de payer le coût assez élevé d’une prothèse traditionnelle. Depuis sa création en 2013, l’association a fait don de prothèses imprimées en 3D à des centaines de personnes dans le monde.

prothèses imprimées en 3D

Bionico Hand et les prothèses open source

Développé par le français Nicolas Huchet, le projet Bionico hand a été imaginé dès 2012. Après avoir fabriqué sa propre prothèse de main, Nicolas Huchet a voulu faire de même pour les autres. Plus précisément, c’est une myoprothèse qu’il a développée, c’est-à-dire une prothèse myoélectrique qui peut se réparer elle-même. Son objectif est de créer un objet conçu par et pour les amputés, qui sera disponible en open source afin que chacun puisse fabriquer une prothèse. Le projet n’est pas encore prêt, bien qu’il soit en développement depuis plusieurs années maintenant. Cependant plusieurs démonstrations ont été effectuées en 2021 et l’objectif est d’en faire un prototype fonctionnel d’ici la fin 2022.

Crédits photo : Bionicohand

Youbionic et les prothèses imprimées en 3D

Dès son plus jeune âge, Federico Ciccarese était un grand fan de science-fiction, ce qui l’a motivé à entreprendre des études d’ingénieur. Son objectif ? Construire son propre robot. Après plusieurs échecs, il s’est finalement orienté vers l’impression 3D et a rapidement compris ses avantages. Il a ainsi pu fabriquer sa première main robotique fonctionnelle. Avec son entreprise Youbionic, lui et ses collaborateurs produisent aujourd’hui différentes prothèses imprimées en 3D, comme des prothèses de main et de bras entiers. Et si la liste est déjà longue, de futurs projets sont d’ores et déjà en cours de développement. 

Crédits photo : Youbionic

Unlimited Tomorrow, pour un meilleur avenir

Après avoir rencontré une petite fille dotée d’une prothèse limitant les possibilités et relativement chère, Easton LaChapelle a eu l’idée de développer Unlimited Tomorrow. Fondée en 2014, l’entreprise vient en aide aux personnes handicapées au niveau des membres supérieurs en imprimant en 3D des prothèses de haute qualité et à bas prix. Grâce à la fabrication additive, la société est en mesure de fournir des prothèses personnalisées. Le processus est simple : après avoir rempli un questionnaire, le client reçoit un scanner 3D afin de numériser son moignon. Une fois cette étape réalisée, les fichiers sont transmis à Unlimited Tomorrow qui se charge de l’impression. 

Crédits photo : Unlimited Tomorrow

Unyq et des prothèses…uniques

À l’aide de l’impression 3D, UNYQ propose des produits innovants et sur mesure. Grâce aux technologies 3D, l’entreprise propose des prothèses colorées et d’un design révolutionnaire aux personnes amputées au niveau des jambes. Actuellement, les équipes de UNYQ travaillent à la fabrication d’une jambe entière. UNYQ met à la disposition de ses patients une application pour la création des prothèses imprimées en 3D : la couleur, le design et la surface peuvent être choisis, puis des mesures sont prises dans une clinique afin de pouvoir finalement imprimer la prothèse.

Crédits photo : Unyq

Mecuris et les prothèses de pied

Mecuris est une société allemande qui se consacre au développement de solutions logicielles de CFAO qui, associées à l’impression 3D, permettent la création de prothèses de pied. Grâce à une plateforme numérique, appelée Mecuris Solution Platform, les utilisateurs peuvent créer et personnaliser leurs modèles comme ils le souhaitent, ce qui leur permet de gagner du temps et de l’argent. En effet, grâce à la technologie 3D et à sa flexibilité, l’entreprise est en mesure de réduire ses coûts de production de 75 %. L’objectif de Mecuris est d’associer les techniques traditionnelles aux solutions 3D, tout en accompagnant les clients à chaque étape du processus.

Crédits photo : Mecuris

LimbForge vient en aide aux régions défavorisées

LimbForge est une association qui a pour objectif d’offrir des prothèses aux pays en développement qui ne peuvent souvent pas s’acheter ces dispositifs médicaux. Elle a mis au point plusieurs modèles pour le bras, le coude, l’avant-bras, le poignet et la main, avec des options pour s’adapter totalement à son porteur. Après une modélisation 3D sur un logiciel développé par Autodesk, la prothèse est imprimée en 3D à partir d’un matériau plastique qui peut prendre une couleur différente en fonction du patient.

Crédits photo : LimbForge

Des prothèses au design élaboré

Evan Kuester est un ingénieur, artiste et designer qui travaille actuellement comme ingénieur applications avancées chez 3D Systems. Parmi ses projets, le développement de prothèses au design moderniste et futuriste. Par exemple, la photo ci-dessous montre le modèle de prothèse JD-2, créé pour explorer les possibilités offertes par le procédé d’impression 3D SLS. Sa structure interne en forme de maille est destinée à réduire le poids de la prothèse et à lui donner un aspect plus esthétique.

prothèses imprimées en 3D

Crédts photo : Evan Kuester

« Hero Arm », un héros pour la vie

Open Bionics serait la première entreprise au monde à lancer un bras bionique imprimé en 3D qui serait non seulement testé cliniquement mais aussi certifié médicalement. Ce bras imprimé en 3D a été baptisé « Hero Arm » et combine fonctionnalité, confort et design. Il est personnalisable et comporte des capteurs afin de détecter les mouvements musculaires, offrant ainsi plus de facilité pour bouger. Il serait même capable de soulever jusqu’à 8 kilos, un poids plutôt élevé quand on sait que la prothèse se met et s’enlève rapidement. Open Bionics propose la personnalisation totale de la prothèse, un vrai avantage pour la personne qui la porte qui peut alors la créer à son image. Un point particulièrement attractif pour les enfants qui choisissent souvent une prothèse à l’effigie de leur héros!

Des prothèses en 3D pour les personnes dans le besoin

En Afrique, de nombreux pays ont un système de santé qui n’offre pas la possibilité de traiter les blessures causées par les accidents de la route ou les infections. C’est pourquoi plusieurs organisations à but non lucratif souhaitent démocratiser l’usage des technologies 3D partout dans le monde. C’est notamment le cas de l’organisation espagnole Ayúdame 3D, qui promeut la valeur sociale de la technologie par le biais de programmes de sensibilisation technologique et sociale dans le but d’accompagner les personnes vulnérables. Avec 3D Sierra Leone, elle a conçu des bras imprimés en 3D, gratuitement, pour les personnes handicapées. Une solution pour améliorer la qualité de vie des personnes amputées et leur offrir de nouvelles possibilités, en réduisant les inégalités auxquelles elles sont confrontées.

Crédits photo : Ayúdame 3D

Naked Prosthetics et l’impression 3D résine

Basée aux États-Unis, Naked Prosthetics (NP) est une entreprise qui se consacre au développement de prothèses fonctionnelles pour les mains et les doigts. Pour ce faire, ils utilisent l’impression 3D résine, plus précisément le procédé de stéréolithographie, pour créer des modèles personnalisés et adaptés aux besoins de chaque patient. Grâce à l’impression 3D, Naked Prosthetics est en mesure de livrer les prothèses en quelques semaines. Comme l’entreprise l’indique sur son site web, la mission de NP est d’aider les personnes souffrant d’une amputation partielle des doigts et des mains à changer positivement leur vie grâce à des prothèses fonctionnelles de haute qualité.

prothèses imprimées en 3D

Crédits photo : Naked Prosthetics

Une prothèse oculaire entièrement imprimée en 3D

Récemment, le cas du londonien Steve Varz a beaucoup fait parler. Il est devenu la première personne au monde à recevoir une prothèse oculaire entièrement imprimée en 3D. La prothèse est le fruit de la collaboration entre plusieurs acteurs au Royaume-Uni et en Europe, et a été dirigée par des chercheurs de l’UCL et du Moorfields Eye Hospital NHS Foundation Trust. Le résultat ? Une prothèse oculaire qui impressionne par son réalisme et sa définition.

prothèses imprimées en 3D

Lattice Medical, l’impression 3D contre le cancer du sein

Fondée en 2017 du côté de Lille, Lattice Medical développe une bioprothèse destinée à lutter contre le cancer du sein. Appelée MATTISSE, elle constitue une alternative aux prothèses en silicone habituelles et offre aux femmes une reconstruction naturelle. Fabriquée à partir d’un matériau bio résorbante et de la technologie FDM, MATTISSE est parfaitement adaptée à la morphologie de la patiente grâce aux technologies 3D. S’inspirant des propriétés de la dentelle de Calais, elle utilise un dôme imprimé en 3D servant de guide à la croissance cellulaire.  

Crédits photo : Lattice Medical

Que pensez-vous de ces prothèses imprimées en 3D ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Les 3 commentaires

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Orion dit :

    Bravo à E-nable et à Bionico Hand .
    Pour les autres ils sont la que pour faire de l’argent sur le dos des handicapés , exactement comme l’industrie pharmaceutique pour qui seul les billets comptent réellement .

  2. Dupire dit :

    En septembre 2016, j’ai été amputé de ma jambe droite et en octobre 2018 de ma jambe gauche à cause des artères en mauvais état. J’ai fait au total 8 mois de rééducation et maintenant un kiné vient 3 fois par semaine de faire prendre la position verticale pendant 2 minutes puis une marche 3 tours avec un roleur. Je souhaite avoir des documents sur vos nouveautés. D’avance merci. M. Dupire René

  3. Seitz André dit :

    Bonjour, comment peut-on avoir les prix et informations pour une esthétique transfemorale. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks