menu

Luyten souhaite imprimer des structures sur la Lune

Publié le 8 décembre 2021 par Philippe G.
projet meeka

Ce n’est un secret pour personne, l’Homme rêve de s’installer sur la Lune depuis des siècles. C’est d’ailleurs pourquoi nous avons vu ces dernières années de nombreux projets se développer dans ce sens. Et à l’image d’ICON, qui souhaite à l’avenir imprimer en 3D des bâtiments sur la Lune, les acteurs de la fabrication additive sont eux aussi intéressés et impliqués par ces missions. Récemment, le fabricant d’imprimantes 3D australien Luyten a lui aussi dévoilé ses futurs projets en matière de conquête de l’espace. En partenariat avec l’université de Nouvelle-Galles du Sud de Sydney (UNSW), la société souhaite construire des structures sur la Lune, dans le cadre d’un projet nommé Meeka.

Pour ce faire, l’entreprise a développé une imprimante 3D baptisée Platypus Galacticus. Conçue pour être en mesure de fabriquer des pièces à partir de régolithe, des matériaux provenant de la Lune, elle offrirait de nombreux avantages à ses utilisateurs. Matthias Hank Haeusler, l’un des responsables du projet Meeka, explique : « Grâce à la conception numérique, on dispose d’une méthode pour concevoir des coques de protection pour les habitats sur la lune, en tenant compte avant tout des exigences en matière d’habitat humain. Le design computationnel permet d’intégrer des connaissances scientifiques sur la façon de protéger les humains des rayonnements solaires et cosmiques dans un script qui génère un abri avec les 80 centimètres et plus de matériau solide requis, tout en optimisant la structure en fonction du processus d’impression.

projet meeka

Crédits photo : Luyden

Les caractéristiques de la Platypus Galacticus

Conçue à partir de matériaux composites, la Platypus Galacticus est une imprimante 3D compacte et est basée sur une technologie d’extrusion propriétaire intitulée Luyten Turisops. D’après l’entreprise, la machine serait en mesure d’imprimer des structures d’une longueur de 12 mètres et d’une hauteur de neuf mètres. Afin d’identifier les zones constructibles et de récolter les matériaux sur la Lune, Luyven prévoit d’accompagner la  Platypus Galacticus de rovers. Certains auront donc pour objectif de pénétrer dans le sol afin d’évaluer les zones tandis que d’autres récolteront de la régolithe.

Si pour le moment la réalisation d’un pareil projet semble lointain, les innovations se succèdent dans ce secteur. Par exemple, afin de fabriquer des propulseurs, la NASA a opté pour l’impression 3D et a fait appel aux services de l’Agile Space Industries. En attendant, une chose est sûre, les projets comme Meeka sont aujourd’hui de plus en plus nombreux et il ne serait pas étonnant de voir à l’avenir la fabrication additive jouer un rôle important dans la découverte de Lune. 

Que pensez-vous du projet Meeka ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Crédits photo de couverture : Luyten

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D