menu

Prodways présente la ProMaker P1000 S afin de démocratiser le SLS pour la production industrielle

Publié le 7 décembre 2021 par Mélanie W.
promaker p1000 s

Le fabricant français Prodways a présenté lors des Formnext Digital Days sa toute nouvelle imprimante 3D SLS, la ProMaker P1000 S. Conçue pour rendre la fabrication additive SLS plus accessible, cette nouvelle solution industrielle se veut fiable, ergonomique, flexible et adaptée à la production industrielle. Compatible avec le PA12, le PA11, le TPU et le PP, la ProMaker P1000 S répond à une plus large variété d’applications, offrant une conception de pièces en série et une plus grande répétabilité à tout utilisateur. L’entreprise française espère ainsi permettre à davantage de professionnels de s’appuyer sur les avantages de la technologie de frittage de poudre.

C’est d’ailleurs l’un des procédés de fabrication additive les plus employés sur le marché. Il permet en effet de concevoir des pièces aux meilleures propriétés notamment en termes d’isotropie, le tout sans support ce qui augmente les possibilités côté complexité géométrique. Enfin, c’est une technologie particulièrement adaptée pour les petites et moyennes séries. En revanche, l’investissement dans une machine SLS est relativement conséquent comparé à des procédés comme l’extrusion ou la photopolymérisation. Le frittage de poudre a également ses limites quand il s’agit de produire en série. C’est pour répondre à ces défis que Prodways a développée la ProMaker 1000 S.

La ProMaker P1000 S (crédits photo : Prodways)

Les caractéristiques de la ProMaker P1000 S

Dotée d’un volume d’impression de 300*300*360 mm (ou 32L), la machine atteint une vitesse de 1,4L par heure et est équipée d’un laser 30W de haute qualité. Grâce à ses deux réservoirs d’alimentation en poudre, l’utilisateur peut imprimer ses pièces en quelques heures sans avoir à recharger les bacs. Côté préparation de la machine, Prodways affirme qu’elle ne prend que 10 minutes (nettoyage et nesting par exemple). La fonctionnalité « Slicing on the fly » permettra quant à elle d’ajouter des pièces à la production même si la machine a démarré. Enfin, 50 paramètres d’impression sont disponibles pour optimiser votre production.

Prodways mise donc sur une machine plus flexible et facile d’utilisation tout en restant accessible. Le marché actuel propose des imprimantes 3D SLS industrielles au coût élevé et quelques machines plus compactes, limitées par leur volume de fabrication. La ProMaker P1000 S se situe entre les deux ; selon le fabricant, elle offre le meilleur ratio prix/volume d’impression. Sylvestre Perrin, CEO de Prodways Printers SLS, explique : « Notre objectif est d’ouvrir la production industrielle SLS à de nouvelles applications, à de nouveaux utilisateurs qui ne pouvaient pas y accéder auparavant. » Justement côté prix, la ProMaker P1000 S est disponible à partir de 117 500€ avec une livraison prévue à partir d’avril 2022.

Prodways souhaite démocratiser le SLS pour la production industrielle (crédits photo : Prodways)

Un matériau plus adapté développé avec BASF Forward AM

La majorité des machines SLS utilisent du PA12 ou du PA11, des matériaux qui offrent des caractéristiques intéressantes mais le choix reste toutefois limité. Prodways a souhaité élargir la gamme de matériaux et s’est rapproché du chimiste BASF Forward AM pour développer un polypropylène sur-mesure, le PP 1200. C’est une poudre abordable qui présente une bonne résistance chimique, une élasticité élevée, une faible absorption de l’humidité et une bonne recyclabilité. La durabilité est devenue un enjeu clé pour les acteurs du marché et de plus en plus d’utilisateurs misent sur des matériaux plus respectueux de l’environnement. Il existe aujourd’hui des filières de recyclage du polypropylène, un critère de taille quand il s’agit de choisir la bonne solution de fabrication additive.

La ProMaker P1000 S reste compatible avec le PA12, le PA11 et le TPU ; ce partenariat avec BASF Forward AM a pour objectif de déverrouiller de nouvelles applications pour le frittage laser et permettre aux utilisateurs d’aller vers une production à grande échelle. Sylvestre Perrin conclut : « Nous ne proposons pas seulement une nouvelle imprimante 3D SLS mais une solution entièrement validée que ce soit en termes de machine, de process, de matériaux ou encore de workflow. » Sachez que jusqu’au 31 décembre, Prodways propose une offre de lancement complète compétitive en termes de prix. N’hésitez pas à regarder le replay du webinaire de présentation ICI pour en savoir plus sur la machine et l’offre en question.

Exemple de pièce imprimée en 3D sur la ProMaker P1000 S (crédits photo : Prodways)

Que pensez-vous de la nouvelle machine ProMaker P1000 S de Prodways ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

*Crédits photo de couverture : Prodways

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks