menu

PrintaBit, le service d’impression 3D en ligne destiné aux artistes

Publié le 9 juillet 2014 par Guillaume Marion

Nous vous annoncions récemment le lancement de Drawn, une start-up d’impression 3D de mobilier et de pièces de grandes dimensions. Comme Drawn, de plus en plus d’entrepreneurs voient dans l’impression 3D des potentiels de création d’entreprise. Pour comprendre le parcours d’un entrepreneur de l’impression 3D, nous sommes allés à la rencontre de Louis Gilibert Mary, co-fondateur de PrintaBit, un service d’impression 3D en ligne destiné aux artistes.

Louis Gilibert Mary, co-fondateur de PrintaBit

Louis Gilibert Mary, co-fondateur de PrintaBit

3DN : Bonjour Louis, pourrais-tu nous présenter PrintaBit et son équipe?

PrintaBit est une start-up spécialisée dans la réalisation de sculptures et dans l’art numérique, tirant profit de l’impression 3D. L’entreprise a été fondée en 2013 à Genève, en Suisse et nous sommes 3 entrepreneurs derrière ce projet, Victor, Stéphane et moi-même. Nous avons pour ambition de devenir les partenaires clés de production des artistes, en les aidant à donner vie, à faire connaître voire même à vendre leurs œuvres.

Comment avez-vous eu l’idée de créer une telle entreprise ?

La possibilité de fabriquer des modèles rapidement et à faible coût nous a paru être une très belle opportunité pour une nouvelle génération de créatifs : les artistes numériques. En effet, ceux-ci utilisent des outils et logiciels de modélisation 3D qui leur permettent de générer des formes et géométries infinies sur leur écran qui se révèlent bien souvent impossible à produire avec des moyens de production classique. Le besoin identifié au départ était donc de permettre aux artistes numériques de créer des pièces ayant des géométries complexes.

Après une étude approfondie du marché artistique et de passionnantes discussions avec de nombreux talents, nous avons remarqué que cette cible accordait une place importante aux finitions, qui se doivent d’être irréprochables, et à la qualité des matériaux. Cela nous a permis de mettre l’accent sur ces points en priorité et de développer une approche sur-mesure adaptée à chaque projet et à chaque designer.

Exemple de finitions disponiblesmatte_paintingtransparent_resin

Un exemple de finitions disponibles sur PrintaBit

Le secteur de l’impression 3D fait rêver de nombreux entrepreneurs, au même moment Sculpteo annonce se recentrer sur le B2B en disant avoir surévalué la demande venant du grand public. Quelle est ta vision du marché et son évolution?

Comme toute technologie innovante, l’impression 3D suit un cycle de « hype » mettant en relation sa maturité et les attentes des utilisateurs avec le battage médiatique qui l’entoure. Lors de la dernière publication du rapport Gartner (à voir ICI) en fin d’année dernière, l’impression 3D personnelle était au sommet du pic représentant des attentes surévaluées et semble désormais avoir entamé sa chute de popularité et être entrée dans une phase de désillusion.

L’impression 3D, à elle seule, n’est pour l’instant pas en mesure de répondre aux attentes des consommateurs qui ont depuis tant d’années été habitués aux produits issus de la fabrication de masse. Pour rendre l’impression 3D pertinente pour le grand public, il faut d’abord faire changer les modes de consommations et entrer dans une ère de personnalisation de masse, ou chacun voudra s’approprier via la customisation les objets de son quotidien. Cela semble possible pour des objets à forte valeur ajoutée, l’avenir nous dira si cela se révèle possible pour les autres objets du quotidien.

En vidéo, la présentation du service de PrintaBit :

Quels conseils donnerais-tu à une personne souhaitant créer son entreprise dans l’impression 3D aujourd’hui?

Le marché de la prestation de service via l’impression 3D n’est pas récent. Depuis plus de 20 ans, des sous-traitants industriels offrent à leurs clients la possibilité de réaliser rapidement des prototypes. C’est donc un marché qui est arrivé à maturité et une mutation intervient où les acteurs sont contraints de nicher, c’est-à-dire recentrer leurs activités sur un segment plus précis du marché plutôt que de vouloir adresser son ensemble en vain. C’est d’ailleurs la stratégie que nous avons suivi en tant que nouvel entrant sur ce marché en nous choisissant la niche hyper-spécialisée de la réalisation d’œuvres d’arts.

Une de ces niches qui semble avoir énormément de potentiel est celle du biomédical : pour la réalisation de prothèses (toujours plus personnalisées et adaptées à chaque patient) et le développement d’appareils servant au diagnostic et au traitement des patients. L’impression 3D est clairement une révolution dans ce domaine car elle permet de fabriquer des pièces adaptées à chaque patient, selon sa morphologie et dans des délais très réduits. Si j’avais un conseil à donner à un jeune entrepreneur souhaitant tirer parti de l’impression 3D, ce serait d’aller explorer ce secteur.

Pour finir j’insisterais également sur le fait que l’impression 3D, aussi formidable soit elle, reste un outil, pour faire des bruts, des ébauches, des premières étapes d’objet. Beaucoup de travail reste nécessaire en aval pour parvenir à un objet fini, conforme aux attentes des consommateurs et il est important de ne pas négliger ce point lorsque l’on se lance.

Sur le site de PrintaBit vous aurez la possibilité d'uploader en live votre modèle 3D

Sur le site de PrintaBit vous aurez la possibilité d’uploader en live votre modèle 3D avant de sélectionner le matériau et la finition

Quelles sont vos perspectives d’évolutions? Pensez-vous embaucher?

Nous venons de lancer un nouveau projet : Nyce, une galerie en ligne où l’art numérique devient tangible. Toutes les oeuvres exposées sont des pièces uniques ou des séries limitées réalisées à partir de l’impression 3D. Notre aventure entrepreneuriale se mène donc maintenant sur deux fronts : celui du service et du produit et les challenges sont captivants.

D’autre part, nous continuons d’améliorer sans cesse notre service : mise à jour du site internet, améliorations des process pour réduire les coûts et délais et améliorer la qualité, suivi client. Nous réalisons également des conférences pour sensibiliser les gens au potentiel de ces nouvelles technologies de fabrication et de l’impact qu’elles peuvent avoir sur la créativité. Enfin, cette nouvelle aventure avec nyce nous demande énormément d’énergie pour lancer la galerie, en faire sa promotion, organiser des expositions physiques éphémères, gérer les relations avec les artistes, assurer le fulfilment…

Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux talents pour compléter notre équipe, si parmi vos lecteurs certains sont prêt à rejoindre une startup dynamique, à la pointe de la technologie au service de l’art et du design qu’ils nous contactent : [email protected]

Un mot pour nos lecteurs?

N’hésitez pas à vous rendre sur les deux sites printabit.com et nyce.ly pour découvrir notre savoir faire, travailler avec nous ou encore acquérir des œuvres exceptionnelles.

Yeezus Skull par Antoni Tudisco

Yeezus Skull par Antoni Tudisco

"All Hail the Mantis Shrimp" par The Oatmeal

All Hail the Mantis Shrimp par The Oatmeal

The Three-Scroll Unified Chaotic System Attractor I par Istvan

The Three-Scroll Unified Chaotic System Attractor I par Istvan

Copyright Photos PrintaBit

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages FacebookTwitterGoogle+ ou LinkedIn

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you