menu

Une première mondiale dans l’impression 3D d’un bassin humain

Publié le 12 février 2014 par Alex M.

Craig Gerrand est consultant en chirurgie orthopédique au sein de l’hôpital Newcastle upon Tyne, situé dans le nord de l’Angleterre. Le docteur Gerrand a récemment effectué une première médicale en recréant par impression 3D le bassin d’un patient atteint d’une rare forme de cancer appelé Chondrosarcome.

« Le cancer avait affecté toute la partie droite du bassin » explique le docteur Gerrant. « Comme le cancer ne réagissait à aucun médicament ni aucune radiothérapie, la seule solution pour qu’il arrête de se propager fut de retirer la moitié du bassin. »

article_bassin2

La première étape consistait à numériser précisément le bassin malade (photos Telegraph)

Dans un premier temps, l’équipe du Dr. Gerrand réalisa une numérisation 3D précise du bassin du patient pour calculer la quantité d’os qui allait être prélevée mais également pour connaître la forme du bassin à reconstruire. Les données du patient furent alors transmises à la société Stanmore Implants qui se chargea de l’impression 3D à base de titanium, un matériau reconnu pour ses propriétés de biocompatibilité. Dans ce cas précis, la technique d’impression utilisée reposa sur la fusion successive de couches de poudre de titane (voir notre dossier sur le Frittage Laser Direct de Métal).

L’intervention chirurgicale put enfin avoir lieu et dura plus de 12 heures. Elle débuta par le prélèvement méticuleux de la partie malade du bassin, suivant une technique de guidage chirurgicale par laquelle le médecin peut suivre en direct l’opération sur un écran de contrôle, avant d’enchaîner par l’ajout de la partie imprimée en titanium, sur laquelle l’os peut se reconstruire petit à petit dans les mois suivants. La procédure se termina par le remplacement standard de la hanche du patient.

« C’est fantastique de pouvoir faire des opérations chirurgicales aussi géniales » commente le Dr. Gerrand, « mais la vrai innovation verra le jour lorsque l’on pourra se passer de tout ca, car nous aurons développé de nouveaux traitements capables de stopper le cancer en cours de route. »

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook et    [follow id= »3Dnatives » ]

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you