menu

Une imprimante 3D à bord du porte-avions Charles de Gaulle

Publié le 18 février 2019 par Mélanie R.
porte avion imprimante 3D

Pour la première fois, le porte-avions Charles de Gaulle s’est doté d’une imprimante 3D FDM, un équipement qui devrait aider les marins à bord à créer toutes sortes de petites pièces du quotidien. Après deux ans de rénovation complète, le célèbre navire reprend ses activités et a reçu de nouveaux équipements en début de mois dans le cadre de l’exercice Fanal avec notamment un système EOMS NG, des radars SMART-S et SCANTER 6002, une refonte des réseaux informatiques et une imprimante 3D. Son prochain départ en mission aura normalement lieu en mars prochain.

En France, l’impression 3D prend le large et ce n’est pas la première fois qu’une imprimante 3D s’installe à bord d’un navire de la marine française. En avril dernier, Naval Group avait embarqué une machine sur un porte-hélicoptères afin de créer des pièces d’équipement opérationnel et mieux appréhender les besoins des marins. En travaillant avec l’entreprise française Prodways, l’équipage avait pu imprimer en 3D quelques objets et comprendre le fonctionnement d’une petite machine de bureau FDM, en l’occurrence d’une Raise3D.

porte avion imprimante 3D

Le porte-avions Charles de Gaulle intègrera une imprimante 3D à bord

Il en sera de même pour les marins à bord du célèbre porte-avions de 261 mètres de long et de 42 000 tonnes de la Marine française. On ne sait pas de quelle imprimante 3D il s’agit, même si on se doute bien que c’est une machine à dépôt de matière fondue, plus facile à prendre en main et adaptée aux usages qu’en feront ses utilisateurs. En effet, un des marins précise que la machine ne servira pas à fabriquer des composants critiques pour avion ou bateau  mais bien des objets simples de tous les jours : “on va créer le genre de choses qu’on trouverait en magasin de bricolage.” L’imprimante 3D devrait donc servir à dépanner l’équipage en cas de besoin, un peu comme la machine présente sur l’ISS pour les astronautes.

Le porte-avions Charles de Gaulle devrait partir en mission au mois de mars, une première occasion pour son équipage de tester l’imprimante 3D et d’évaluer ses avantages pour le secteur maritime. En attendant, retrouvez plus d’informations sur le porte-avions ICI.

Que pensez-vous de cette imprimante 3D à bord du Charles de Gaulle ? Partagez votre opinion en commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you