menu

Un pont imprimé en 3D pour les piétons à Rotterdam

Publié le 14 juillet 2020 par Mélanie R.

À Rotterdam, aux Pays-Bas, le premier pont pour piétons imprimé en 3D est en cours de construction et devrait être installé avant la fin de l’année 2020. Actuellement, il s’agit d’une passerelle en bois qui existe dans le Kralingse Bos, bientôt remplacée par un pont léger imprimé en 3D, fabriqué avec du plastique renforcé en fibres. Par rapport au pont fabriqué de manière conventionnelle, celui-ci devrait durer deux fois plus longtemps et être recyclable en fin de vie. Ce n’est pas la première fois que des technologies de fabrication additive sont utilisées pour fabriquer un pont. Les autres projets ont principalement eu recours à du béton tandis que celui-ci privilégie les matériaux composites.

En septembre dernier, nous vous avions parlé de la collaboration entre Royal HaskoningDHV, CEAD et DSM, pour concevoir un prototype de pont léger et durable à partir de fibres de verre continues ajoutées au thermoplastique PET Arnite, déjà chargé en fibres de verre. Après cette phase de prototypage, il est temps pour les trois partenaires de passer à l’étape suivante à savoir la production et l’installation. Une initiative qui s’inscrit dans le projet de la ville de Rotterdam qui souhaite accélérer le développement d’une nouvelle génération de ponts. Son objectif est de créer une ville dynamique et innovante qui s’oriente vers la circularité.

Le projet passe à l’étape de production et d’installation

Les trois partenaires souhaitaient développer un pont plus durable, possédant une plus longue espérance de vie ainsi que des coûts associés plus faibles que les ponts en acier. Le pont qui se trouve actuellement dans le jardin du Kralingse Bos depuis 1975 est en bois, mesure 6,5 mètres de long et doit être remplacé. C’est donc le moment idéal pour le faire et c’est la fabrication additive qui a été retenue. Les parties prenantes du projet ont uni leurs compétences, espérant promouvoir une économie circulaire ainsi que les avantages des technologies 3D.

Mozafar Said, gestionnaire d’actifs de la ville de Rotterdam, explique : « Nous considérons l’utilisation de ponts composites comme une solution intelligente pour remplacer nos anciennes constructions. Avec plus de 1 000 ponts à Rotterdam, nous cherchons constamment à repousser les limites pour développer la prochaine génération de ponts qui seront plus durables et circulaires avec des coûts de maintenance et de cycle de vie plus faibles.« 

Le pont devrait être installé d’ici la fin de l’année

Les entreprises ont également annoncé que de nouvelles fonctionnalités pourraient être intégrées dans le pont imprimé en 3D, comme l’utilisation de capteurs pour surveiller l’état de la maintenance, la sécurité structurelle et la durée de vie du pont de manière intelligente et efficace. Maurice Kardas, responsable du développement commercial chez Royal HaskoningDHV, conclut : « Il s’agit d’un changement d’étape qui signifie un effort collectif pour faire passer l’innovation de l’idée à la réalisation et qui ouvre une nouvelle ère de conception durable et de fonctionnalité des ponts. » Vous pouvez retrouver davantage d’informations ICI.

Que pensez-vous de ce pont pour piétons imprimé en 3D ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you