menu

Un premier pont en béton imprimé en 3D aux Pays-Bas

Publié le 24 octobre 2017 par Mélanie R.

Les cyclistes hollandais peuvent désormais rouler sur le premier pont en béton imprimé en 3D du pays. L’Université de Technologie d’Eindhoven (TU) et l’entreprise BAM Infra sont à l’origine de ce projet qui a commencé en juin 2017 et a été inauguré il y a quelques jours.

Les Pays-Bas se tournent de plus en plus vers la technologie d’impression 3D pour construire leurs structures et les ponts ne sont pas une exception. On vous présentait récemment les avancées de MX3D qui travaille sur l’élaboration d’un pont en acier à Amsterdam. Cette fois-ci, le nouveau pont en béton concerne la ville de Gemert, à une centaine de kilomètres de la capitale. L’initiative n’est toutefois pas nouvelle: l’Espagne avait créé son propre pont dans un parc au nord de Madrid.

pont en béton imprimé en 3D

Le pont hollandais a été imprimé en six parties directement à l’Université d’Eindhoven. Pendant que l’imprimante 3D déposait les différentes couches de béton, l’équipe a réussi à incorporer un câble en acier pour renforcer la structure. L’acier est beaucoup plus adapté pour supporter la contrainte de traction que le béton; ce renforcement permettra donc d’allonger la durée de vie du pont et de sécuriser le passage des vélos qui sont aujourd’hui au nombre de 18 millions dans le pays!

L’équipe a assemblé les pièces et érigé la structure directement sur site. Composé de 800 couches de béton, le pont de 8 mètres de long et de 3,5 mètres de large est situé au-dessus d’un fossé et relie ainsi deux routes. Différents tests ont été réalisés afin d’étudier sa résistance au poids: le pont pourrait supporter 5 tonnes. 

pont en béton imprimé en 3D

Le TU et BAM Infra affirment que l’impression 3D leur a permis d’utiliser moins de béton, réduisant ainsi l’empreinte carbone élevée du ciment mais aussi de créer une forme plus complexe qui n’aurait pas été possible d’obtenir avec des méthodes de fabrication traditionnelles. Le CEO de BAM, Marinus Schimmel déclare: « Nous cherchons une nouvelle approche intelligente pour résoudre les problématiques de construction et apporter une contribution significative afin d’améliorer la mobilité de notre société. » De plus, la construction du pont a été très rapide: en 3 mois seulement, ils ont réussi à l’ériger.

pont en béton imprimé en 3D

L’impression du pont a été réalisée à l’Université

La structure fait partie du projet Noord-Om qui a pour objectif la construction d’une rocade à côté de Gemert. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de l’Université

Quel est l’avenir de l’impression 3D dans la construction?Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK