menu

Le marché des polymères hautes performances, une opportunité pour l’impression 3D ?

Publié le 23 mars 2021 par Mélanie R.
polymères hautes performances

Research and Markets a récemment publié son dernier rapport sur le marché mondial des matériaux hautes performances en fabrication additive. Intitulé The Global 3D Printing High Performance Plastic Market, celui-ci analyse la place et l’évolution des polymères hautes performances tels que le PA, le PEEK, le PEKK, le PEI et les matériaux hautes performances renforcés. L’étude prévoit une croissance de 22,9% entre 2020 et 2025, avec un marché estimé à 202 millions de dollars dans 4 ans. Une réelle opportunité pour le secteur de l’impression 3D qui recherche de plus en plus des thermoplastiques à forte valeur ajoutée, certains en concurrence avec les métaux de par leur résistance chimique, mécanique et thermique. Le rapport couvre les filaments, les poudres et granulés ainsi que l’ensemble des régions du monde et les différentes applications aujourd’hui possibles.

Les polymères hautes performances sont depuis quelques années maintenant prisés par le marché de la fabrication additive car ils offrent de très bonnes propriétés et caractéristiques : fortes résistances à la chaleur, aux produits chimiques et solvants, solidité élevée, etc. Souvent employés dans des secteurs comme l’aéronautique, le ferroviaire, le médical ou encore l’automobile, ils requièrent des paramètres d’impression exigeants notamment en termes de températures d’extrusion et sont compatibles avec quelques machines industrielles.

Le marché des polymères hautes performances devrait enregistrer une croissance annuelle dee 22,9% (crédits : Research and Markets)

Les polymères et technologies les plus utilisés

Le rapport publié révèle que le PEEK et le PEKK, deux matériaux appartenant à la famille de PAEK, sont les polymères hautes performances qui représentent la plus forte croissance que ce soit en volume et en valeur. A noter d’ailleurs que le PEEK est plus largement utilisé dans le secteur médical ; stérilisable, il est particulièrement intéressant dans la production d’implants personnalisés, d’autant plus que ses propriétés se rapprochent de celles de l’os humain, accélérant l’ostéo-intégration. Le rapport précise d’ailleurs que certains polymères pourraient remplacer des implants spinaux en métal et implants orthopédiques.

Côté forme du polymère en tant que telle, le filament et les granulés seraient les plus employés sur ce marché d’après l’étude. En 2019, le filament générait le plus de revenus, notamment de par la compatibilité proposée par les machines FDM du marché. Des fabricants comme Arkema, Solvay, Evonik, ou encore Victrex proposent actuellement des solutions sous forme de granulés plastiques pour répondre à la forte demande du secteur. Toutefois, le rapport précise que la poudre devrait connaître une croissance significative dans les prochaines années, évolution qui pourrait s’expliquer par une plus grande adoption des industries de la défense et l’aérospatiale mais aussi par les développements réalisés sur les procédés à base de lit de poudre.

La poudre pourrait connaître d’importants développements (crédits photo : Evonik)

D’ailleurs, le frittage sélectif laser a été identifié comme la technologie enregistrant la plus forte croissance sur le marché des polymères hautes performances en fabrication additive. L’offre est actuellement assez limité puisque très peu de machines sont compatibles avec ce type de matériaux mais les développements en cours pourraient permettre d’élargir les applications dans des secteurs comme les biens de consommation, l’automobile et l’aéronautique.

Enfin, l’étude s’intéresse aux régions les plus porteuses en termes de volume et valeur. L’Amérique du Nord et plus particulièrement les Etats-Unis représenterait le marché principal avec des acteurs comme Stratasys, Oxford Performance Materials, 3D Systems et 3DXTECH. L’Europe suit de près puis l’APAC. Une chose est sûre, la crise sanitaire a impacté le marché des polymères de façon plus générale, ralentissant la croissance prévue un an plus tôt. Toutefois, la fabrication additive ayant permis de répondre rapidement à des besoins urgents dans le secteur médical, tout laisse à penser que la croissance peut vite redémarrer et que les technologies 3D ont une carte à jouer. Vous pouvez commander l’étude ICI.

Crédits photo : Solvay

*Crédits photo de couverture : miniFactory

Utilisez-vous des polymères hautes performances en fabrication additive ? Que pensez-vous de la croissance annoncée ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you