menu

Polyformer transforme les bouteilles en plastique en filament d’impression

Publié le 30 mai 2022 par Mélanie W.
polyformer

Et si vous pouviez transformer votre bouteille plastique en filament pour votre imprimante 3D et ainsi participer à la réduction des déchets plastiques ? C’est l’idée derrière la machine open-source Polyformer, imaginée par le designer Reiten Cheng. Elle-même a été fabriquée à partir de pièces imprimées en 3D en PET recyclé. Polyformer est une solution pensée pour tous les makers qui veulent donner une seconde vie au plastique et accessible à tous. L’objectif est de recréer des objets à partir d’une matière recyclée afin de réduire notre consommation de plastique aujourd’hui trop importante.

L’un des avantages de l’impression 3D réside dans sa capacité à n’utiliser que la matière nécessaire et ainsi réduire le nombre de déchets produits. Mais elle peut également valoriser ces déchets et leur donner une seconde vie – on parle ici d’économie circulaire. Nombreux sont les projets qui viennent transformer le plastique usagé en une pièce imprimée en 3D. Polyformer n’est donc pas la première machine de ce type, mais il est intéressant de noter que c’est un projet open-source qui vise à démocratiser la réutilisation de nos déchets plastiques via la fabrication additive.

L’intérieur de la machine (crédits photo : Reiten Cheng)

La machine en forme de L est donc fabriquée à partir de pièces imprimées en 3D et de composants que l’on retrouve dans des imprimantes 3D traditionnelles. Ce sont des bouteilles en PET recyclées qui ont servi de matière première, ce qui explique son aspect translucide. A l’intérieur de la machine, on peut y voir un outil de tranchage pour couper les bouteilles en plastique en longs fils continus. Ces derniers sont ensuite placés dans l’extrémité chaude de la machine qui permet de faire fondre le plastique. Il est alors introduit dans une buse en laiton pour créer un filament de 1,75 mm.

Polyformer est dotée d’une bobine rouge motorisée qui vient tirer le ruban et enrouler le filament au fur et à mesure de sa fabrication. Une fois pleine, la bobine se retire facilement pour être utilisée dans une imprimante 3D FDM.

La bobine permet de récupérer facilement le filament créé (crédits photo : Reiten Cheng)

Pour l’instant, une centaine de makers ont fabriqué leur Polyformer et fait des retours au designer pour améliorer la solution. Reiten Cheng conclut : « L’impression 3D permet de tout fabriquer, c’est un moyen très efficace de recycler. Je ne souhaite pas tirer profit de ce projet, je veux que davantage de personnes le rejoignent et partagent un effort collectif pour résoudre le problème des déchets plastiques. » Vous pouvez retrouver plus d’informations ICI.

Que pensez-vous de cette machine open-source ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Gaétan Corbeil dit :

    Bravo pour cette initiative!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks