menu

Oxygène, le pneu végétal imprimé en 3D de Goodyear

Publié le 8 mars 2018 par Mélanie R.
pneu oxygène

Le fabricant américain de pneus, Goodyear a révélé son dernier concept de pneu baptisé Oxygène. Il combinerait impression 3D, intelligence artificielle et vie organique et pourrait bien devenir un des pneus les plus écologiques et innovants  du marché à date.

Forte de son expérience de fabrication de pneus depuis maintenant plus de 100 ans, l’entreprise The Goodyear Tire & Rubber Company a souhaité créer un pneu qui contribuerait à l’amélioration de la qualité de l’air. Elle aurait donc intégré de la mousse vivante dans tout le flanc du pneu Oxygène afin qu’il puisse absorber le dioxyde de carbone de l’atmosphère en émettant de l’oxygène, le principe même de la photosynthèse.

pneu oxgène

Le pneu Oxygène

En plus d’être partiellement végétal, ce nouveau concept de pneu intègrerait également un certain nombre de caractéristiques remarquables, outre le fait qu’il soit en partie imprimé en 3D. Par exemple, ses bandes de roulement pourraient absorber l’humidité ce qui offrirait alors une adhérence sur le sol humide mais aussi qui permettrait de distribuer cette eau à la mousse. Goodyear estime que si 2,5 millions de véhicules circulaient avec les pneus Oxygène dans une ville aussi peuplée et animée que Paris, les pneus seraient capables d’absorber plus de 4 000 tonnes de dioxyde de carbone et d’émettre 3 000 tonnes d’oxygène par an.

Oxygène a pour but de stimuler notre réflexion et d’alimenter le débat autour d’une mobilité intelligente, sûre et durable, a déclaré Chris Delaney, président de Goodyear Europe, Moyen-Orient et Afrique. En contribuant ainsi à une production d’air plus propre, le pneu pourrait contribuer à améliorer la qualité de vie et la santé des citadins. Avec plus de deux tiers de la population mondiale attendue dans les villes d’ici 2050, la demande en réseaux de transport en milieu urbain augmentera considérablement. Une infrastructure et un transport plus intelligents et plus écologiques seront essentiels pour relever les défis les plus urgents de la mobilité et du développement urbains« .

pneu oxygène

Le pneu Oxygène intégrerait de la mousse

Mais alors que vient faire l’impression 3D dans tout cela? Goodyear a souhaité fabriquer un pneu écologique : l’entreprise a donc utilisé des pneus recyclés qu’elle aurait transformé en poudre, matériau qui aurait servi à l’impression 3D du pneu final . Une initiative qui fait écho à celle d’Emerging Objects qui imprime en 3D toutes sortes d’objets à partir de pneus recyclés.

Goodyear explique que l’impression 3D lui aura permis d’obtenir un pneu plus léger et plus résistant aux chocs. C’est une structure non pneumatique qui permettrait d’allonger la durée de vie du pneu et d’alléger son entretien. On ne peut s’empêcher de penser au Concept Vision de Michelin, ce pneu increvable et imprimé en 3D qui, de la même façon, n’était pas rempli d’air. Un concept qui se veut également plus écologique et adaptable à notre mode de conduite.

pneu oxygène

Goodyear poursuit en expliquant que son pneu est alimenté par une intelligence artificielle capable de générer suffisamment d’énergie grâce au processus de photosynthèse pour garder ses capteurs actifs et une bande lumineuse personnalisable opérationnelle. Cette bande, située dans le flanc du pneu, changerait de couleur pour alerter les conducteurs et les piétons du mouvement de la voiture, comme des clignotants.

Retrouvez plus d’informations sur le site de Goodyear ou dans la vidéo ci-dessous :

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you