menu

Le Plan National Impression 3D dévoilé au salon Global Industrie

Publié le 13 septembre 2021 par Philippe G.
Plan National Impression 3D

Si vous êtes adeptes de salons, conférences, meetings et autres évènements rassemblant professionnels et passionnés, vous n’êtes pas sans savoir que la majorité des évènements furent annulés, reportés ou dans le meilleur des cas, virtuels. Après une édition 2020 digitale, le salon Global Industrie est revenu la semaine dernière sur le site d’Eurexpo à Lyon ! Inauguré par Agnès Pannier-Runacher, la ministre déléguée à l’Industrie, ce salon était l’opportunité pour tous les acteurs de l’industrie française de se retrouver. Évidemment, parmi eux, de nombreuses entreprises spécialisées dans le secteur de l’impression 3D étaient présentes. L’occasion pour Agnès Pannier-Runacher et Frédéric Sanchez, président du Comité Stratégique de Filière, de signer le contrat stratégique de la filière  « Solutions Industrie du futur » (S-I-F).

Annoncée le 9 avril 2021 par le Premier ministre Jean Castex, la filière S-I-F a pour objectif d’accompagner les entreprises dans leur transition vers l’industrie 4.0. À ce sujet, la ministre déléguée chargée de l’Industrie, ajoute : « Cette nouvelle filière permettra de faire connaître l’offre française aux industriels et de créer des écosystèmes locaux de solutions pour l’industrie du futur. Elle complète les mesures du plan de relance qui ont eu un effet massif d’entraînement sur la numérisation de nos PME et ETI industrielles. » Et comme vous vous en doutez, la fabrication additive est largement concernée par cette annonce, à travers une stratégie nommée « Plan National Impression 3D ». Celui-ci est pris en charge par trois organismes français : l’association FRANCE ADDITIVE, le Symop et l’UIMM.

Le stand du distributeur d’équipements industriels et d’imprimantes 3D (Crédits photo : Global Industrie)

Le Plan National Impression 3D

De par sa capacité à créer des pièces à la demande, et à limiter la quantité de matériaux nécessaires pour leur production, la fabrication additive a été identifiée comme un des piliers de l’industrie du futur. D’autant plus que l’impression 3D permet la relocalisation des activités industrielles pour une fabrication au plus près des besoins, de manière locale, réduisant ainsi l’empreinte carbone associée aux transports des différentes pièces. En clair, grâce au Plan National Impression 3D, la fabrication additive devrait accélérer son développement mais aussi son déploiement afin que tous les secteurs y aient accès. 

Ce projet sera développé en priorité auprès de deux entités : les filières « pôle FA contraint » et les filières « pôle FA consommateur ». La première concerne l’ensemble des entreprises ayant recours à la technologie pour l’aéronautique, la défense, la santé ainsi que l’énergie, tandis que la seconde entité s’adresse aux sociétés investies dans les secteurs de la mode, de l’automobile et du ferroviaire. Enfin, pour mener à bien ce plan, 7 types d’actions ont été identifiées. Celles-ci concernent entre autres l’accélération de la demande en faisant émerger de nouvelles opportunités ; le développement de nouveaux usages de la technologie ; l’accompagnement de certains fabricants français pour être plus compétitif et la formation des managers, ingénieurs et techniciens à la fabrication additive. Avec ce plan, il est donc fort probable de voir l’impression 3D se démocratiser auprès de toutes les industries, et à terme, la fabrication additive pourrait bien devenir l’une des principales méthodes de production.

Le hall 5 du salon Global Industrie. (Crédits photo : Global Industrie)

Que pensez-vous du Plan National Impression 3D ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Crédits photo de couverture : Global Industrie

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Norin Rad dit :

    Travaillant dans l’industrie de l’injection plastique depuis plus de 20 ans et etant propriétaire d’une imprimante FDM et d’une imprimante DLP je peux vous garantir que l’injection plastique a encore de beau jours devant lui. Les pieces imprimer sont beaucoup plus fragiles qu’une pièce injectée…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you