menu

Philipps et Meltio dévoilent leur nouvelle machine hybride

Publié le 14 octobre 2021 par Philippe G.

Au fil du temps, de plus en plus d’industries adoptent la fabrication additive. Et pour la majorité de ces secteurs, la façon la plus courante d’intégrer l’impression 3D au sein des processus de production est de recourir à une solution hybride. Ces machines combinent des méthodes de fabrication additive et soustractive, comme l’usinage CNC. Parmi les entreprises à avoir récemment opté pour une solution hybride, on retrouve Phillips, un fournisseur de solutions de premier plan pour les produits et services de technologie de fabrication destinés aux marchés commerciaux et aux gouvernements fédéraux. La nouvelle machine de la société combine la technologie CNC de Haas Automation avec une tête d’impression 3D laser de Meltio. Nous avons rencontré John Harrison, le directeur de la fabrication additive de Phillips Corporation, pour en savoir plus sur la machine et ses applications, ainsi que sur son partenariat avec Meltio.

3DN: Pouvez-vous vous présenter et expliquer votre lien avec l’impression 3D ?

Je suis John Harrison, directeur de la fabrication additive chez Phillips Corporation. Phillips travaille dans le secteur de l’impression 3D depuis 16 ans. L’une de mes premières expériences avec cette technologie a eu lieu à l’hôpital Walter Reid, où les médecins aidaient les soldats souffrant de blessures à la tête. Les médecins scannaient la zone endommagée de la tête, puis imprimaient une plaque destinée à être implantée pour réparer le crâne.

Phillips

John Harrison

Au fur et à mesure de la maturation de la technologie, de nouvelles possibilités sont apparues dans le domaine de la production, de l’appareillage médicale (implants du genou, réparation dentaire, prothèses auditives) et du soutien de la chaîne d’approvisionnement. Notre entreprise s’attache à mettre la technologie de la fabrication additive entre les mains des innovateurs qui changeront le monde.

3DN: Pourquoi Phillips a-t-il décidé de développer une solution hybride ?

Phillips a été introduit dans le secteur de la fabrication hybride par l’intermédiaire de ses clients il y a 8 ans. En tant que partenaire de Haas Automation, un leader mondial des solutions d’usinage CNC, un client nous a demandé d’intégrer une tête d’arc à fil additif sur une fraiseuse CNC. C’était notre première solution hybride. Au fil du temps, nous avons testé plusieurs technologies différentes pour les intégrer dans une fraiseuse.
Il y a quelques années, nous avons conclu des accords avec le ministère de la Défense pour créer une solution hybride unique. Peu après, un équipementier nous a contactés afin d’intégrer une solution de fabrication additive dans une Haas UMC-1000. Ces demandes ont été le catalyseur du développement de l’équipement Phillips Hybrid.

Phillips

La nouvelle machine hybride de Phillips et Meltio. (Crédits photo : Phillips)

3DN: Pour créer votre solution hybride, vous avez intégré la technologie DED de Meltio. Comment et pourquoi cette collaboration a-t-elle vu le jour ?

Nous avions une certaine expérience des différentes technologies et avons expérimenté les solutions de soufflage à l’arc et à la poudre. Nous sommes tombés sur Meltio et nous savions qu’il s’agirait d’une solution parfaite. Meltio avait développé l’imprimante M450, une solution DED (Direct Energy Deposition) à fil. La tête a été conçue pour introduire de l’énergie de plusieurs côtés, ce qui permet à la machine de produire des couches dans n’importe quelle direction. L’utilisation de lasers minimise la chaleur ajoutée à la zone de travail ainsi que la quantité de gaz porteur d’argon.

Meltio intégrait déjà ses machines dans des bras robotisés, ce qui nous a donné une longueur d’avance pour intégrer la technologie dans une machine Haas. Nous avons commencé par une machine à 3 axes, la Haas TM-1, pour démontrer son utilité dans les environnements extérieurs. Le bruit s’est répandu que nous travaillions sur ce projet et un équipementier nous a demandé de construire une unité hybride basée sur la Haas UMC-1000. Nous sommes heureux de l’intérêt que nos clients portent à ce produit.

Phillips et Meltio

3DN: Quels sont les avantages de l’utilisation de la fabrication additive et soustractive sur une même machine ?

La machine hybride peut être utilisée pour fabriquer des pièces neuves et des pièces de réparation. Les avantages des nouvelles pièces sont évidents dans un environnement extérieur. Si vous n’avez pas de matière première, vous pouvez « faire pousser une pièce », puis utiliser la CNC pour la terminer. Parmi les autres applications des nouvelles pièces, citons les pièces moulées ou les pièces qui nécessiteraient un important enlèvement de matière. Si un composant est endommagé ou usé, l’hybride permet de le réparer. La zone usée peut être retirée à plusieurs reprises, la tête DED du laser peut ajouter de la matière avec précision dans le vide, puis la CNC peut effectuer une nouvelle finition en respectant les tolérances d’origine. Outre la réparation accélérée, les chaînes de fabrication et les ateliers de moulage pourraient bénéficier de la solution hybride.

3DN: Quelles sont les applications de cette solution et quelles industries en bénéficieront ?

Chaque fois que je pense au cas d’utilisation extérieur, je pense à l’émission de Discovery Channel intitulée « Deadliest Catch ». Elle suit des pêcheurs de crabes pendant qu’ils récoltent des coquillages dans la mer de Béring. Dans la plupart des épisodes, un bateau subit une panne d’un composant vital. Ils ne disposent généralement pas d’une pièce de rechange et ils doivent trouver une solution ou rentrer au port. L’intérêt de pouvoir créer ou réparer une pièce nécessaire sur place est évident. Pensez aux besoins des grands navires de guerre en mer ou aux équipements de soutien des soldats dans des environnements éloignés. L’application est plus qu’évidente. La réparation des composants qui subissent une usure régulière est aujourd’hui un besoin important.

3DN: Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Nous sommes ravis d’apporter la technologie Meltio à la plateforme Haas. Nous pensons que le caractère abordable et la facilité d’entretien de l’hybride Phillips permettront à de nombreuses entreprises d’exploiter le potentiel de cette technologie.

Que pensez-vous de la collaboration entre Phillips et Meltio ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you