menu

Les personnalités qui ont marqué la fabrication additive en 2020

Publié le 29 décembre 2020 par Mélanie R.
personnalités 2020

La fin de l’année est l’occasion de faire le point sur les personnalités qui ont marqué le marché de la fabrication additive : qui se cache derrières les dernières innovations, les investissements réalisés, les projets les plus remarquables ? 2020 a été une année particulière où les technologies 3D ont trouvé leur place dans la lutte contre la crise sanitaire : l’ensemble du secteur s’est mobilisé pour développer des solutions et répondre aux besoins de notre personnel de santé. N’oublions pas que 2020 ne se résume pas qu’à cela, même s’il est difficile de ne pas en parler du tout. 2020 est aussi une année où la fabrication additive a renforcé sa place en tant que méthode de production de pièces finies et a séduit un bon nombre d’industriels qui l’adoptent de façon pérenne en lui allouant des ressources dédiées. Alors qui a marqué l’industrie de l’impression 3D cette année ? Découvrez nos 12 personnalités de l’année 2020, classées par ordre alphabétique.

Mathilde Berchon, l’auteure de l’impression 3D

Cette année, Mathilde Berchon a sorti son nouveau livre dédié à la fabrication additive. Intitulé Le grand livre de l’impression 3D, il revient sur les tendances du marché, les applications de la fabrication additive, les matériaux disponibles, etc. Une opportunité également de faire le bilan de ces dernières années et voir si les technologies 3D ont véritablement tenu leurs promesses. C’est en effet une nouvelle édition qui sort 7 ans après son tout premier ouvrage. Notre jeune auteure française a en tout cas fait beaucoup de bruit cette année grâce à ce livre qui aidera tous les débutants à bien démarrer dans l’impression 3D et tous les plus expérimentés à renforcer leurs connaissances !

Mathilde Berchon (crédits photo : Garance Li)

Marine Coré-Baillais, fondatrice de la Pâtisserie Numérique

Si vous êtes un passionné de pâtisserie, vous avez sûrement déjà entendu parler de Marine Coré-Baillais qui a lancé cette année son entreprise autour de l’impression 3D alimentaire. Elle a notamment développé un slicer pour imprimante 3D alimentaire ainsi qu’un extrudeur baptisé Cakewalk3D. Celui-ci a fait un tabac sur Kickstarter et a levé plus de 26 500€. Marine espère ainsi que tous les pâtissiers pourront exprimer leur créativité plus facilement et imaginer des formes plus complexes et originales.

Marine Coré-Baillais

Jens Ertel, Responsable du Additive Manufacturing Campus, BMW

Au mois de juin, le constructeur automobile BMW annonçait l’ouverture de son centre dédié aux technologies 3D : baptisé Additive Manufacturing Campus, cet espace de 6 000 mètres carrés regroupe une cinquantaine de solutions d’impression 3D industrielles, tous matériaux confondus. Dirigé par le Dr. Jens Ertel qui travaille pour le groupe BMW depuis 25 ans, il permettra d’accélérer la production de pièces finies dans les véhicules de la marque. Le Dr. Jens Ertel avait d’ailleurs pris la direction du premier centre de fabrication additive du groupe BMW en 2012, où il était responsable du développement des technologies 3D, de la construction de prototypes et de la production en série.

bmw impression 3D

Dr Jens Ertel

Adam Feinberg, ingénieur biomédical, Université de Carnegie Mellon

Professeur de science et ingénierie des matériaux et de génie biomédical, Adam Feinberg s’intéresse de près à la bio-impression depuis maintenant plusieurs années dans le but de concevoir tout type de structures à partir de cellules et de collagène. Il a d’ailleurs co-fondé son entreprise, FluidForm, qui a développé une technologie afin d’imprimer des modèles anatomiques très réalistes ou encore des échafaudages à partir de matériaux mous. Cette année, Adam Feinberg a présenté le premier modèle de coeur humain qui reproduit l’aspect mou et élastique des tissus de l’organe.

Adam Feinberg

Cristian Fracassi, CEO, Isinnova

En mars dernier, Cristian Fracassi est l’un des premiers à avoir utilisé la fabrication additive pour lutter contre la Covid-19. Dirigeant du bureau d’études italien Isinnova, il répond à un appel lancé par un hôpital qui manquait de valves et d’appareils respiratoires, entraînant ainsi le décès de plus en plus de patients. Rapidement, Cristian et son équipe se mobilisent pour concevoir les premières valves puis passent par une solution SLS pour en concevoir davantage. Une solidarité et une réactivité qui ont été saluées dans le monde entier et qui ont entraîné toute une série d’initiatives similaires. Quelques jours plus tard, Cristian va encore plus loin en imprimant en 3D une valve à fixer sur les masques de snorkeling de Decathlon afin de les transformer en appareil respiratoire.

Cristian Fracassi

Alex Huckstepp, Head of Business Development & Marketing, Arris Composites

Après une carrière chez Stratasys, Carbon et Digital Alloys, Alex Huckstepp a rejoint Arris Composites au printemps dernier avec pour objectif d’accélérer la croissance de l’entreprise. Il faut dire que celle-ci a plutôt bien commencé puisqu’elle a annoncé cette année une levée de fonds de 48,5 millions de dollars afin d’étendre ses capacités de fabrication de composites et d’ouvrir de nouvelles installations aux États-Unis et à Taïwan. L’entreprise a également modernisé son logo et son site internet, convaincu de nombreux industriels comme Skydio, ou encore profité d’investissements stratégiques de la part de Bosch. Une chose est sûre, Alex a une carte à jouer sur le marché de la fabrication additive composite !

Alex Huckstepp

Marie Langer, CEO, EOS

En octobre 2019, Marie Langer a été nommée PDG du groupe EOS GmbH et a dû relever de nombreux défis cette année. Bercée depuis toujours dans cette industrie de la fabrication additive, elle souhaite mettre l’accent sur l’impact écologique des technologies 3D. Selon elle, l’impression 3D ne stimule pas seulement la croissance économique, mais peut améliorer la vie des gens grâce à son empreinte écologique et sociale. Comme de nombreux fabricants en 2020, EOS a mobilisé ses machines et matériaux pour faire face à la Covid-19.

personnalités 2020

Marie Langer a été nommée PDG d’EOS GmbH en octobre dernier

Henrik Lund-Nielsen, CEO, COBOD

Cette année, le secteur de la construction a été marqué par quelques projets de fabrication additive portés par l’entreprise danoise COBOD. Son directeur, Henrik Lund-Nielsen, souhaite accélérer l’automatisation des technologies 3D sur ce marché et ainsi permettre la construction de bâtiments plus durables et complexes. En 2020, le fabricant d’imprimantes 3D béton a ainsi conçu les murs d’un premier bâtiment résidentiel en Allemagne et d’un immeuble résidentiel de trois étages dans la région de Wallhausen, toujours en Allemagne. On a hâte de voir ce que l’entreprise prépare pour 2021 !

Henrik Lund-Nielsen

Jeff Mize, CEO, PostProcess Technologies

En 2020, l’une des tendances que nous avions identifiées est l’augmentation du nombre de solutions de post-traitement disponibles, solutions de plus en plus automatisées pour faciliter le flux de travail de la fabrication additive. PostProcess Technologies a grandement participé à cette augmentation, portée par son CEO Jeff Mize. L’entreprise a notamment développé sa première machine de post-traitement entièrement automatisée pour les procédés résine, mais aussi agrandi son réseau de partenaires et obtenu plusieurs brevets. Sans oublier son rapport annuel sur le post-traitement qui souligne cette année le fait que les méthodes actuellement employées restent longues et complexes.

Jeff Mize

Mike Moceri, CEO, MakerOS

Mike Moceri a commencé son aventure sur le marché de l’impression en tant que stagiaire chez Makerbot en 2012. Trois ans plus tard et après avoir créé son propre service d’impression 3D, il fonde MakerOS, une plate-forme logicielle pour gérer plus efficacement tout le workflow de la fabrication additive. La solution permet en effet de mieux communiquer avec les clients et ses équipes en interne tout au long du projet, du début à la fin. Ainsi, les cycles de développement sont réduits de plusieurs jours et les revenus sont plus importants.

personnalités 2020

Mike Moceri

Jordan Noone, co-fondateur & CTO, Relativity Space

L’objectif de la jeune pousse américaine Relativity Space est clair : envoyer des fusées dans l’espace conçues par fabrication additive. Son co-fondateur & CTO, Jordan Noone, a ainsi imaginé avec son associé une machine métallique capable de concevoir la plupart des composants d’un tel engin. Si on en parle cette année, c’est parce que l’entreprise a levé un demi-milliard de dollars fin novembre, un montant impressionnant pour le secteur ! Sachez que Jordan a toujours été passionné par l’aérospatiale : il est devenu le premier étudiant et la plus jeune personne au monde à obtenir l’autorisation de la Federal Aviation Administration pour faire voler une fusée dans l’espace (150 kilomètres d’altitude).

Jordan Noone

Bradley Rothenberg, CEO, nTopology

En 2015, Bradley Rothenberg fonde nTopology, une startup qui a développé une solution logicielle pour optimiser la conception en fabrication additive. Baptisée nTop Platform, celle-ci permet de contrôler directement l’ensemble de la modélisation et d’innover plus rapidement. Elle est aujourd’hui adaptée à tous les secteurs, de l’aéronautique au médical, en passant par l’automobile. Cette année, l’entreprise a levé 40 millions de dollars afin de pousser encore plus loin les fonctionnalités proposées et a également annoncé un partenariat avec le fabricant Stratasys pour faciliter les flux de travail.

personnalités 2020

Bradley Rothenberg

Que pensez-vous des personnalités qui ont marqué la fabrication additive en 2020 ? Manque-t-il quelqu’un à notre liste ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you