menu

Perdix, des drones de combat imprimés en 3D pour l’armée américaine

Publié le 5 avril 2017 par Mélanie R.
perdix

Perdix est le nom de la nouvelle armée de drones imprimés en 3D créés par le Département de la Défense des Etats-Unis : ils sont autonomes et peuvent voler en formation. Ils ont été développés par le Strategic Capabilities Office (SCO) qui a obtenu un budget de 20 millions de dollars.

A l’origine, le projet des drones a commencé avec un groupe de chercheurs du MIT. Les Perdix ont été créés grâce à l’impression 3D afin d’accélérer leur reproduction et réduire les coûts de fabrication. Le principal objectif était de créer un essaim de drones qui pouvaient être lâchés d’un avion de combat à grande vitesse.

perdix

Après avoir observé la portée de ces drones de combat, l’armée américaine s’y est intéressée de plus près; elle a alors commencé différents tests. Plusieurs vidéos ont été partagées sur lesquelles on peut voir 103 drones Perdix qui sont lâchés depuis trois Super Hornets F/A-18. Une fois déployés, les drones démontrent leurs capacités à prendre des décisions et à voler ensemble pour atteindre certaines positions géographiques.

« Les Perdix ne sont pas des êtres synchronisés préprogrammés : c’est un organisme collectif qui partage un cerveau pour prendre des décisions et qui s’adapte à son environnement comme un essaim d’abeilles dans la nature. Etant donné que chaque Perdix communique et collabore avec n’importe quel autre Perdix, le groupe n’a pas de leader et peut facilement s’adapter à d’autres drones intégrant l’équipe », explique William Roper, du SCO du Département de la Défense.

perdix

William Roper

L’autonomie observée chez les Perdix est surprenante et pourrait devenir le futur de beaucoup d’industries. Ces drones nous rappellent les Siemens Spiders, des araignées robotiques qui travaillent en équipe de façon autonome.

La marine de guerre des Etats-Unis a dévoilé une vidéo dans laquelle on peut voir les Perdix travailler ensemble pour rejoindre des coordonnées géographiques prédéterminées. Par conséquent, on sait qu’on peut facilement leur attribuer une mission puisqu’ils seront capables de choisir la meilleure manière de l’exécuter.

Le Département de la Défense n’a pas encore officiellement annoncé l’utilité précise des Perdix mais ils pourraient faire partie de notre top 10 des applications de l’impression 3D dans le secteur militaire, de plus en plus importantes ces derniers mois. Actuellement, on pense qu’ils pourraient servir pour bloquer des radars ennemis et renforcer la surveillance. Une chose est sûre, l’armée américaine a de grands projets pour les Perdix d’où l’augmentation du budget dans ce secteur.

Comment l’impression 3D peut-elle être intégrée au secteur militaire? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you