menu

Pour la première fois de l’Histoire, des pépinières stellaires ont été imprimées en 3D

Publié le 10 septembre 2021 par Philippe G.
des pépinières stellaires imprimées en 3D

Ces derniers mois, l’impression 3D et l’espace ont souvent été associés. Et pour cause, de nombreuses applications de la fabrication additive ont participé à plusieurs voyages interstellaires. Dernière innovation en date, les pièces imprimées en 3D par le fabricant américain d’imprimantes AON3D qui sont destinées à aller sur la Lune. Mais ce coup-ci, si nous vous parlons de fabrication additive et de l’espace, c’est pour une autre raison. Accompagnée de son équipe, l’astrophysicienne Nia Imara a utilisé les technologies 3D afin de reproduire le processus de création des étoiles appelé formation stellaire ou pépinière stellaire. Grâce à cette nouvelle application, les scientifiques pourront peut-être comprendre exactement comment les étoiles se forment et quelles sont les conditions réunies lorsque cela arrive.

Pour parvenir à reproduire ce scénario, Nia Imara et ses collaborateurs ont utilisé des données provenant de simulation de pépinière stellaire. Ils ont donc pu les modéliser et ensuite les imprimer en 3D. John Forbes, un astrophysicien ayant apporté son aide à Nia Imara durant ce projet, présente le résultat obtenu : « D’un point de vue esthétique, ces pépinières sont vraiment étonnantes à regarder ; puis on commence à remarquer les structures complexes qui sont difficiles à voir avec les techniques habituelles de visualisation de ces simulations. À l’intérieur des sphères, vous pouvez clairement voir une feuille bidimensionnelle et, à l’intérieur, de petits filaments, et c’est stupéfiant pour quelqu’un qui essaie de comprendre ce qui se passe dans ces simulations. »

Les chercheurs ont également imprimé des demi-sphères pour révéler les données du plan médian. (Crédits photo : Saurabh Mhatre)

Des pépinières stellaires imprimées en 3D

Grâce à ces modèles de pépinières stellaires, les scientifiques ont pu observer des phénomènes auparavant jamais vus. Par exemple, les modèles imprimés en 3D révèlent des structures continues, qui étaient impossible à déterminer avec des projections en 2D. Nia Imara explique : « Si vous avez quelque chose qui s’enroule dans l’espace, vous pouvez ne pas vous rendre compte que deux régions sont reliées par la même structure. Le fait d’avoir un objet interactif que vous pouvez faire tourner dans votre main nous permet de détecter ces continuités plus facilement. » Et si les chercheurs n’ont pas précisé exactement quel procédé d’impression avait été utilisé pour créer ces modèles, il semblerait qu’ils aient eu recours au jet de matière une technologie réputée pour concevoir des pièces multi-matériaux et multi-couleurs extrêmement précises.

À l’avenir, l’astrophysicienne a expliqué que ces modèles imprimés en 3D pourraient permettre de sensibiliser le grand public à ce type de phénomène, mais aussi participer à l’instruction des étudiants. Nia Imara a notamment prévu de les utiliser lors de ses prochains cours à l’université à l’automne prochain.

Que pensez-vous des pépinières stellaires imprimées en 3D ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Crédits photo de couverture : Saurabh Mhatre

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Jack Teste-Sert dit :

    Le jour où l’on pourra de son écran se projeter en virtuel à l’intérieur de systèmes solaire en formation en time lapse, ce sera formidable !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you